LE CHIEN HARCELEUR

Pauline

17 septembre 2022

Quand le chien trop sociable (ou harceleur) devient dur à gérer. Car nous entendons beaucoup de conseils pour les chiens réactifs ou agressifs, et même pour les chiens peureux. Mais qu’en est-il des chiens qui sont un peu trop “insistants” avec leurs congénères ?

COMMENT UN CHIEN DEVIENT-IL HARCELEUR ?

Quand un chien est petit, il est (normalement !) naturellement sociable envers ses congénères et il a également appris les codes sociaux avec sa mère et sa fratrie. 

Cependant, le chiot va devoir continuer à apprendre le langage canin afin de bien s’exprimer une fois adulte. C’est un peu comme un enfant qui apprend la politesse et le savoir vivre au cours de sa vie avant de devenir mature et autonome dans son langage avec autrui. 

éducateur canin,éducation chien,chien,chiens,éducatrice canin,dressage chien,dresser chien,chien sociable,chien harceleur,esprit dog
LE CHIEN HARCELEUR
LE CHIEN HARCELEUR

Le piège est de se dire qu’un chiot ne doit voir uniquement que d’autres chiots pour pouvoir jouer car ils font la même taille, et ils s’entendent en principe très bien. 

L’idée est effectivement très bonne car un chiot ne va pas jouer de la même façon avec un autre chiot, qu’avec un adulte qui peut être plus calme. 

Mais il ne faut cependant pas qu’il ne voit que des jeunes chiens « foufous » qui ne savent pas s’arrêter (et ce qui est tout à fait naturel à cet âge là). 

Tout simplement car votre chiot va apprendre qu’être insistant avec les autres est quelque chose de «normal ». Il va donc entretenir une façon d’aborder et de jouer qui n’est pas forcément très polie et cela sera moins acceptable quand il sera adulte.
Et oui, un petit chiot malpoli est souvent toléré par des chiens adultes, mais un adulte qui arrive comme une bombe et qui joue sans respecter l’individu en face n’est pas le plus apprécié en principe. 

Il est donc très important que votre chiot voit d’autres chiots pour jouer et se dépenser avec des jeunes de son âge, MAIS il faut également qu’il voit des adultes équilibrés afin qu’il se socialise correctement et qu’il continue à apprendre la civilité et les codes de politesse entre chiens et qu’il ne devienne pas harceleur envers ses congénères.

MON CHIEN ETAIT HARCELEUR ET COMMENT JE L’AI GERE 

Quand j’ai décidé de prendre un carlin il y a quelques années, je savais que c’était une race sociable et plutôt facile à vivre. Pour un premier chien, c’était l’idéal à mes yeux.

Mais Lascar était le chien TROP sociable. Il aimait tout le monde : les humains, les chiens, les autres animaux, même les chiens qui étaient agressifs et qui l’auraient sûrement attaqué si je l’avais laissé aller les voir. Tout était prétexte pour devenir son ami.

LE CHIEN HARCELEUR
LE CHIEN HARCELEUR

Sur les premiers mois de sa vie, tout en veillant à sa sécurité, et n’ayant pas mes connaissances actuelles à l’époque, je laissais mon chiot aller voir tout le monde, ravie d’avoir un chien facile et qui aimait absolument tout dans son environnement.

Puis le rappel s’est fragilisé avec le temps car il partait avec le moindre inconnu qu’on croisait en balade. Imaginez moi courir après mon petit carlin qui galopait après un groupe de promeneurs. J’avais un peu honte honnêtement. 

J’ai donc décidé de le mettre en longe pendant quelques temps afin d’avoir du contrôle sur lui afin qu’il ne parte pas à la moindre occasion. Retenu par ce bout de plastique du jour au lendemain, il s’est mis à couiner et à se rouler par terre si j’essayais de l’éloigner à chaque fois que je croisais quelqu’un ou un chien.

Il n’avait qu’une obsession : aller les voir. Et moi ? Je n’existais plus du tout.

Et un jour, après avoir beaucoup lu et après m’être formée, j’ai décidé de tout reprendre depuis le début.

On a reprit ensemble la base de l’éducation canine : la connexion et la relation.

J’ai donc récompensé le moindre regard, renforcer le rappel, féliciter les retours naturels, apprendre la cessation de pression au contact de la laisse, etc…

Et aujourd’hui, j’ai un carlin en liberté qui arrive à beaucoup mieux gérer son envie immense de partir avec le moindre inconnu.

En balade, quand je croise quelqu’un, il va partir le renifler, mais il me rattrape vite en courant. Et c’est une victoire immense pour nous.

Tout ça pour dire que les chiens réactifs congénères sont difficiles à gérer, mais les trop sociables le tout autant !

Et chaque individu nous aide à nous remettre en question et à progresser, et c’est le plus beau des cadeaux.

CE QU’IL NE FAUT PAS FAIRE AVEC UN CHIEN HARCELEUR 

Un chien harceleur ne l’est pas par plaisir, il ne faut donc pas croire qu’il fait exprès d’embêter ses copains. 

Donc ne vous énervez pas et prenez les bonnes décisions. 

Un conseil que nous entendons énormément aujourd’hui est le fait de mettre le chien harceleur (ou réactif) au milieu d’un ou plusieurs chiens bien codés qui vont le « recadrer ». 

Ces fameux chiens régulateurs sont souvent perçus comme des « dieux canins » capables d’éduquer et de recadrer n’importe quel autre chien qui en aurait besoin.

LE CHIEN HARCELEUR
LE CHIEN HARCELEUR

Je suis tout à fait d’accord sur le fait qu’il faut laisser les chiens s’exprimer sans tout contrôler en permanence car ils doivent communiquer entre eux.

MAIS, je ne suis pas d’accord sur le fait de laisser les chiens se débrouiller sans intervention de notre part quand un des chiens vit mal la rencontre.

Le risque, en laissant un chien bien codé se débrouiller seul en permanence face à des chiens qui ne comprennent pas toujours les codes canins de politesse, est que ce fameux « régulateur » se mette à grimper les échelons en terme de communication par fatigue, et l’intolérance arrive progressivement. 

Le but n’est pas que le chien « bien codé » en arrive à une réaction plus extrême, ni que le chien en apprentissage se fasse peur suite à un recadrage trop violent.

L’intervention humaine est donc nécessaire quand la rencontre devient inconfortable pour l’un des deux individus.

Cela ne veut pas dire que nous ne devons pas les laisser communiquer, cela veut simplement dire que nous cherchons à les préserver mutuellement pour que la suite de l’interaction se passe bien.


Le chien « harceleur » n’apprendra rien de constructif car il apprendra seulement que les rencontres entre chien peuvent être désagréables. Il faut effectivement qu’il voit des chiens équilibrés et variés pour ré-apprendre à être poli, mais il ne faut pas que le recadrage soit trop violent car il pourrait devenir soit réactif, soit totalement s’inhiber par peur et ne plus du tout s’exprimer.

Le dernier conseil est de reprendre votre chien en laisse pendant quelques minutes quand celui-ci se met à être trop insistant lors d’une balade entre chiens. Cela ne doit pas être perçu comme une punition, donnez une friandise à votre chien en lui remettant la laisse et faites le marcher avec vous pendant quelques minutes. Cela lui permettra de se calmer physiquement et mentalement et vous pourrez le relâcher après s’être apaisé pour qu’il retourne jouer avec ses copains. S’il se remet à avoir des comportements insistants dès qu’il est en liberté, reprenez le calmement en laisse et attendez à nouveau. C’est un travail qui demande de la patience, mais vous verrez les résultats rapidement.

N’hésitez pas à vous faire aider d’un professionnel du comportement canin afin de ne pas faire d’erreurs. 

Ne culpabilisez pas et ne vous en voulez pas. 

Il n’y a pas de bons et de mauvais chiens.

Tout les chiens ont besoin d’apprendre. Et c’est à nous de les aider quand il faut.

A PROPOS de L'AUTEUR

Responses

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Obtenez maintenant les tarifs et les dates de nos formations

logo ndc blanc

Obtenez

votre premier rendez-vous gratuit !

Obtenez maintenant les tarifs et les dates de nos évènements sportifs

Obtenez votre premier Tuto éducatif  gratuitement !