LE BOULEDOGUE FRANCAIS

  • 0 commentaire

Le Bouledogue Français fait partie des chiens brachycéphale, c’est-à-dire avec un museau écrasé. Cette particularité fait sans doute partie de sa renommée, car elle lui donne une
bouille ronde et mignonne. Ce molosse déborde de joie de vivre et se montre agréable à vivre. Cependant, la sélection qui s’est davantage tournée vers de l’hypertype (exagération
morphologique), fragilise la santé de cette race.

Origine / Histoire de la race :

Les molosses en général sont des races anciennes qui proviennent de l’orient. Leur force de caractère et leur musculature puissante étaient utilisés pour les combats contre des
taureaux, des chiens ou encore des lions, mais également pour la protection des maisons et des biens. En ce qui concerne le Bouledogue Français, il descend directement de son
proche cousin, l’English Bulldog. Arrivée à Paris avec des ouvriers anglais, l’English Bulldog fut croisé avec un petit ratier. Ce croisement engendra un molosse de petite taille qui
deviendra le Bouledogue Français. Son caractère jovial et son physique atypique grâce à sa face écrasée, lui donnèrent une certaine notoriété vers les artistes et les commerçants
parisiens.

A savoir avant d’adopter :

Comportement / éducation:

Le Bouledogue Français est plutôt facile à vivre et son éducation s’acquiert également assez facilement. Il est d’un tempérament sociable, il accepte donc aisément de vivre avec des congénères ou d’autres espèces (chats, etc). Toutefois, l’investissement des maîtres sera primordial à l’équilibre de ce chien. D’ailleurs, il se montre très proche voire collant avec ses maîtres, ce qui peut l’amener à devenir possessif. Il faut donc lui apprendre à partager et ne jamais le mettre à l’écart de la famille pour ne pas le rendre malheureux. C’est un chien dynamique et joueur à qui il convient d’apprendre à canaliser son énergie. Il n’est pas rare qu’il se mette en danger en courant trop vite ou trop longtemps ou en sautant de façon frénétique. Par ailleurs, le Bouledogue Français est un très mauvais nageur, il faut donc éviter qu’il ne tombe pas dans l’eau.

Attention à

Cette race recense un certain nombre de problèmes de santé. Bien souvent, les éleveurs ont recours aux césariennes, car il existe de nombreuses difficultés lors de la mise-bas En ce qui concerne les saillies, elles sont fréquemment effectuées par insémination artificielle. Chez toutes les races brachycéphales (museau écrasé), les problèmes respiratoires sont courants.
Une opération du voile du palais peut s’avérer nécessaire afin que le chien respire correctement. Sa morphologie compacte et ses os lourds amènent le Bouledogue Français à
avoir un dos fragile, ce qui peut provoquer une hernie discale et une paralysie de l’arrière-train. De manière à éviter ce handicap, il est fondamental que le chien ne saute pas ou qu’il ne descende ou monte trop d’escaliers.

Cliché de cette race non fondé

Le Bouledogue Français a la réputation d’être fragile au niveau de sa santé. Malheureusement, ce cliché est bien fondé. D’ailleurs, certains pays commencent à interdire
l’élevage de race proche du Bouledogue Français qui présente de trop nombreux problèmes de santé et physique (l’hypertype), tel que l’English Bulldog et le King Charles. Dans la
mesure où les éleveurs n’auraient pas pour objectif d’améliorer la santé de cette race, elle pourrait prochainement faire partie des races sur la sellette. C’est pourquoi le choix de
l’éleveur doit être judicieusement réfléchi. Il faut donc éviter les élevages qui sélectionnent sur des chiens en hypertype et s’assurer que les reproducteurs sont bien testés sur les
maladies génétiques.

Questions aux éleveurs

Pourquoi avez-vous décidé d’élever cette race ?

J’élève du Bouledogue Français exclusivement ancien type avec une morphologie fonctionnelle.J’apprécie cette race pour sa taille moyenne, son poil ras, ses oreilles levées. Il a une bonne aptitude naturelle à vivre au contact des chevaux, ainsi qu’un caractère affirmé et courageux et une capacité à s’occuper seul en extérieur à la campagne. Contrairement à d’autres races, telles que le Cavalier King Charles à qui il faut tenir compagnie.J’ai cœur d’élever du Bouledogue Français ancien type et d’effectuer que des saillies et mises bas naturelles. Il n’y a donc pas de couveuses dans mon élevage.

Quelles sont les tendances comportementales de cette race de chien ?

Le Bouledogue Français est une race au caractère affirmé de petit molosse. Il a tendance à être têtu, mais il peut également être très à l’écoute et intelligent. Il peut se montrer autant proche de son maître que de s’occuper tout seul. C’est aussi un bon gardien.

Existe-t-il des lignées de travail et des lignées de beauté pour cette race et quelles sont leurs nuances comportementales ?

Il existe surtout une lignée de beauté hypertypé, ce qui est désastreux pour la santé des chiens de cette race. Quelques élevages ne travaillent pas forcément que sur l’hypertype, mais ils ne sélectionnent pas assez sur la santé naturelle. Un Bouledogue ne doit en aucun cas ronfler. D’ailleurs, aucun de mes reproducteurs ne ronflent ni au repos ni à l’effort.

Quels types de maîtres pour cette race de chien ?

Les maîtres doivent être avertis quant au caractère affirmé du Bouledogue Français. Ce chien a besoin de propriétaires qui aiment aller en extérieur et qui connaissent les besoins fondamentaux des chiens. De plus, des maîtres sachant lire le comportement des chiens seraient idéales.

Comment éviter les incompatibilités entre les attentes du maître et la tendance de cette race ?

Le Bouledogue Français ancien type n’est pas un Bouledogue Français moderne. Il n’est pas censé être handicapé, ni physiquement ni mentalement. C’est un molosse miniature au caractère affirmé.

Existe-t-il des “faux clichés” de cette race ?

Il est parfois reconnu comme étant un chien à mamie, il n’en est rien. Il a également une forte réputation de chien qui ronfle, régurgite et pète, qui a des problèmes de peau et qui a en plus des risques de hernie discale. Un chien qui finira par être handicapé. On pense aussi à tort que c’est un chien de canapé.

Que faut-il savoir sur cette race de chien avant de l’adopter ?

Il faut savoir qu’il s’agit d’un molosse avec tous les besoins que cela comporte. N’oublions pas qu’il servait autrefois de chien de garde et de chasseur de rats. Il garde donc un tempérament qui correspond à ce travail.

Elevage « D’Eem » (Bouledogue Français ancien type – Cavalier King Charles).
Mallet Eric et Enora – 19520 Cublac – 0684826267.

Partager :
Nature de chien

Nous proposons plusieurs formations, notamment une formation pour devenir éducateur canin comportementaliste.

Notre chaine YouTube

NaturedeChien YouTube Channel

Vous connaissez les livres de Chloé Fesch ?

girl image

Vous avez une question à nous poser? Contactez-nous dès maintenant, nous sommes là pour vous aider!

Contactez nous
Nature de Chien

OBTENEZ MAINTENANT LES TARIFS ET LES DATES DE NOS FORMATIONS