LE BERGER ALLEMAND

  • 0 commentaire

Le Berger Allemand est la race de chien la plus réputée au monde. On ne compte plus les qualités et la polyvalence de cette race. Son intelligence, son obéissance et sa dévotion
envers l’homme n’a d’égale parmi toutes les races de chiens.

berger allemand

Origine / Histoire de la race

Dans certaines régions d’Allemagne et d’Alsace se trouvaient des chiens de travail aux troupeaux. Ils ont par la suite été uniformisés par sélection pour obtenir le Berger Allemand
actuel. Rapidement, cette race a révélé d’autres qualités telles que la garde, la loyauté, l’assurance, l’obéissance, etc. Durant la Première Guerre mondiale, le Berger Allemand servi
de chien de guerre. Aujourd’hui encore, un coup de feu est tiré lors de sa confirmation pour attester de son courage. Le Berger Allemand garde sa popularité puisqu’il est dans le top 10 des naissances en France.

berger allemand

A savoir avant d’adopter :

Comportement / éducation 
Le Berger Allemand est un chien exemplaire, bon gardien. Il peut se montrer un parfait chien de famille. Egalement reconnu pour son obéissance, sa loyauté et son courage, mais aussi sa polyvalence (chien de garde, de berger, de recherche, d’assistance, etc). Il est très intelligent, ce qui l’amène à vite retenir ce qu’on lui enseigne. Il a besoin d’un maître présent, calme et investi pour son éducation. Ce chien a besoin d’exercice journalier pour être équilibré et dépenser son énergie. Durant son développement, de nombreuses sorties et rencontres devront être menés afin qu’adulte ce chien se sente à l’aise dans n’importe quelle circonstance et avec n’importe qui. Cela ne nuira en rien ses instincts de garde.

Attention à :
Depuis de nombreuses années, le Berger Allemand souffre d’hypertype surtout sur la lignée beauté. Son dos affaissé gêne sa démarche et ses capacités de saut et d’endurance. Outre ce problème, cette race est sujette à la torsion de l’estomac, à la dysplasie ou encore des troubles de l’immunité. Nombreux sont les Bergers Allemands qui décèdent de cancers, mais aucune étude n’est encore réalisée sur le sujet. Quoi qu’il en soit, il est conseillé de parler avec l’éleveur de la santé des reproducteurs.

Cliché de cette race non fondé :
Son tempérament protecteur et sa droiture peuvent amener certaines personnes à penser que ce chien est agressif. Un Berger Allemand qui reçoit une éducation convenable et qui a ses besoins comblés se verra suffisamment équilibré et aura peu de chances de développer de l’agressivité.

berger allemand

Questions aux éleveurs :

Pourquoi avez-vous décidé d’élever cette race ?

J’ai décidé d’élever cette race un peu par hasard. J’ai rencontré le berger allemand sur l’un de mes premiers lieux de travail. Il y avait un chiot acheté pour assurer la garde de l’endroit. Les circonstances ont fait que mon patron a dû installer un système d’alarme, donc le chien de garde est devenu inutile. Comme j’aimai les chiens, j’ai proposé de m’en occuper et mon patron me l’a offert. Je suis tombée amoureuse de la race avec ce chiot.

Plusieurs années plus tard, lorsqu’elle est décédée, j’ai décidé de reprendre un berger allemand. Je suis allée dans un élevage et l’éleveuse et moi sommes devenues amies. Elle faisait des expos, je me suis donc mise à en faire avec elle et ma chienne. Puis elle m’a donné goût à l’élevage et j’ai fait ma première portée avec son aide, c’était en 1998. Par la suite, j’ai suivi des cours pour devenir assistante vétérinaire. J’ai aussi découvert l’éducation puisque pour avoir une cotation avec un BA, il doit pratiquer le mordant. L’étudie de l’éducation et du comportement sont un atout majeur.

Quelles sont les tendances comportementales de cette race de chien ?

Le berger allemand est à l’origine un chien de berger destiné à la conduite et à la défense du troupeau. Il a donc toutes les prédispositions comportementales du chien de conduite (sensibilité aux mouvements, contrôle des déplacements) et du chien de défense (vigilance, alerte et tendance à l’agression défensive). La sélection étant axée sur le mordant sportif, son inhibition à la morsure a été plus ou moins supprimée ce qui est loin d’avoir du sens, surtout si on considère que l’essentiel des chiots rejoint des familles et ne travaille pas.

Pour ma part, j’ai décidé depuis une douzaine d’années de sélectionner des chiens ayant une très bonne inhibition de la morsure, donc qui ne pourront pas pratiquer le mordant naturellement. C’est mon choix puisque je destine mes chiots à la compagnie. Sorti de cela le BA est un chien actif, très attaché à ses humains, facilement motivable (ce qui facilite son éducation) et avec de très bonnes capacités d’adaptation. Il est donc adapté à de très nombreux profils.

Existe-t-il des lignées de travail et des lignées de beauté pour cette race et quelles sont leurs nuances comportementales ?

Il existe 2 grandes familles de lignées chez le BA : travail et morpho. La première sélectionne des chiens actifs +++, motivable +++ pour être apte à effectuer des tâches enseignées. Souvent, la morphologie est secondaire. Les chiens doivent être rustiques, aptes à sauter et d’un format assez léger, à l’image du malinois. La seconde sélectionne en priorité la morphologie qui doit correspondre en tout points au standard tout en gardant les prédispositions à la conduite et à la défense. Malheureusement comme souvent, des éleveurs axés uniquement sur des résultats en expo tombent dans les excès, poussés cela dit par des juges qui valorisent les excès en question.

Il y a donc parmi les éleveurs de lignées morpho, des personnes qui sélectionnent un hyper type délétère pour la qualité de vie des chiens : garrot très/trop haut avec épaule et bras très longs, fémur et tibia très/trop longs créant une angulation au niveau du jarret très aigüe et une ligne de dos descendante. C’est censé servir le mouvement ample et rasant du BA, mais cela crée surtout des chiens au mouvement atypique qui souffriront un jour des genoux.

Quels types de maîtres pour cette race de chien ?

Le berger allemand convient à des maîtres actifs et présents. Il est hors de question de le laisser une journée entière à attendre le retour de la famille. S’il n’a rien à faire, il trouvera par lui-même matière à s’occuper, généralement en surveillant les alentours et en se croyant missionné pour défendre la propriété. Il peut aussi convenir à des familles avec enfants voire à de jeunes retraités actifs. Hormis les personnes casanières ou absentes toute la journée, il peut convenir à tout le monde pour peu que l’on aime les chiens moyens à grands, aux oreilles droites et bien habillés.

Comment éviter les incompatibilités entre les attentes du maître et la tendance de cette race ?

Il y a des questions à poser comme : connaissez vous la race, son historique, ses prédispositions ? Avez-vous des connaissances et compétences en éducation ? Comptez-vous vous faire accompagner ? Combien de temps êtes-vous absent par jour ? Avez-vous un jardin et des lieux de balades proches de chez vous ? Qui vit chez vous ? Avez-vous des enfants ? D’autres animaux ? Avez-vous pensé au budget ? Nourriture ? Soins courants ? Frais de garde ? Activités de loisirs canins ? Il y a incompatibilité pour moi si : La personne cherche un système d’alarme, un garde du corps, un trophée, un substitut affectif

La personne commence à me parler de chef de meute, de hiérarchie, de dominant. La personne bosse 8 h par jour sans rentrer, elle habite en ville avec rien aux alentours pour emmener son chien se détendre et explorer. Idem, si elle habite à la campagne et croit que son jardin suffira. Une personne avec 3 enfants en bas âge qui l’occupe à plein temps n’est pas compatible non plus. La personne qui a des chats, des poules ou tout autre animal proie et pense que le chiot ne fait que jouer quand il court après, cela qui me laisse penser que la personne va droit dans le mur.

Existe-t-il des “faux clichés” de cette race ?

Côté cliché, on est servis ! Déjà par rapport à la dysplasie coxo-fémorale. Le BA est loin d’être aussi atteint que les gens le pensent. Il se classe 19e parmi les 40 races les plus touchées, derrière le Rott, le Mastiff, le Golden, au même niveau que le malinois pour ne citer que ces races. C’est le fait d’avoir mis un protocole de dépistage en place, il y a plus de 50 ans qui a créé la confusion. Deuxième cliché par rapport à la longévité. On le croit fragile alors que bien nourri, avec un mode de vie adapté, il peut aisément atteindre 12/13 ans. Troisième cliché, il est agressif et peu sociable avec ses congénères. Cela est lié au fait que les gens négligent la socialisation et les familiarisations et laissent souvent leur BA s’installer dans une routine de chien de garde par manque d’activités.

Isabelle Persson
Élevage du val de la petite creuse
23800 Maison-Feyne – 06 63 03 03 02 – Contact@valcreuse.fr
www.valcreuse.fr
Page Facebook Valcreuse, la Comp’amie des chiens
Instagram Valcreuse

Partager :
Nature de chien

Nous proposons plusieurs formations, notamment une formation pour devenir éducateur canin comportementaliste.

Notre chaine YouTube

NaturedeChien YouTube Channel

Vous connaissez les livres de Chloé Fesch ?

girl image

Vous avez une question à nous poser? Contactez-nous dès maintenant, nous sommes là pour vous aider!

Contactez nous
Nature de Chien

OBTENEZ MAINTENANT LES TARIFS ET LES DATES DE NOS FORMATIONS