Haut

Avoir un chiot à la maison

Avoir un chiot à la maison changera votre vie pour toujours. Les chiots représentent beaucoup de travail pour un maître non préparé. Comment prendre soin d’un chiot ? Voici un dossier pour vous préparer à l’arrivée de votre chiot.

Développement du chiot de 8 à 12 semaines

La plupart des chiots rejoignent leur foyer entre 8 et 12 semaines, laissant derrière eux leur mère et leur fratrie. C’est une période de développement cérébral rapide où le chiot est “impressionnable” et assez curieux. Le chiot tire ses bons et mauvais comportements de ses expériences et de son environnement au cours de cette période critique. 

Développement physique

Un chiot âgé de 8 à 12 semaines est physiquement vulnérable et un peu maladroit. A cet âge, le chiot ne devrait pas se retrouver seul du jour au lendemain sur toute une journée.

Attendez-vous à ce que votre chiot dorme beaucoup pendant cette étape. La plupart des chiots dorment environ 18 à 20 heures par jour pour soutenir la croissance de leur cerveau et de leur corps. Il est de la responsabilité de la famille de faire en sorte que le chiot puisse dormir un maximum. Les propriétaires de chiot ont trop souvent tendance à faire dépenser leur chiot plutôt que de lui apprendre à se poser. 

Avant l’âge de 12 semaines, la plupart des chiots auront du mal à contrôler leurs besoins. Ils sont sujets aux accidents fréquents et ne peuvent généralement pas passer la nuit sans uriner. Un facteur aggravant est le chiot laissé seul la nuit. Cela stress le chiot d’être seul et va donc l’amener à se réveiller souvent et donc d’aller uriner. Respectez un horaire régulier, emmenez votre chiot à l’extérieur chaque fois qu’il mange, boit ou se réveille après une sieste. Il n’est pas rare qu’un chiot ne devienne propre qu’à partir de 6 ou 7 mois. Plus le chiot subira la pression de ses maîtres, plus le risque sera grand concernant la “malpropreté”.

Votre chiot ne commencera pas à avoir des dents d’adulte avant l’âge de 12 semaines environ. Certaines de ses dents de lait peuvent commencer à tomber entre 8 et 12 semaines. Votre chiot aura besoin lors de cette période d’avoir de quoi mastiquer (jouet, kong, etc).

Changements de comportement

De 8 à 12 semaines cette période de socialisation est critique . Cette période est souvent appelée «stade de la peur» car les chiots peuvent sembler avoir peur de tout. La peur est une émotion normale. Toutefois, dans certains cas, les réactions du chiot peuvent sembler disproportionnées. Vous pouvez donc en savoir plus ici : La peur chez le chien

Pendant cette période il faudra alors positiver le plus de choses possible. Cela signifie qu’il faut récompensez votre chiot avoir exploré de nouvelles choses. Cependant, ne forcez pas votre chiot à accepter une situation qui lui fait peur. Il finira par apprendre qu’il n’y a rien à craindre progressivement. 

De plus, il faut continuer de socialiser son chiot à d’autres environnements et d’autres personnes et chiens. En effet, si cela n’est pas fait, votre chiot risque de ne plus s’entendre avec ses congénères ou les humains en grandissant. Un chien devrait pouvoir rencontrer des congénères bien codés tout au long de sa vie.

Alimentation du chiot

Au moment où vous obtenez votre nouveau chiot, il devrait déjà manger de la nourriture pour chiots depuis au moins quelques semaines. L’éleveur ou l’adoptant doit vous fournir des informations sur le type de nourriture qu’il consomme.

Commencez avec le même régime, si possible. Laissez votre nouveau chiot s’adapter à son environnement pendant quelques jours ou semaines avant de choisir un nouvel aliment . Si vous décidez de changer d’aliment , assurez-vous de passer progressivement au nouvel aliment pour éviter les troubles gastro-intestinaux.

Votre chiot a besoin d’une alimentation adéquate pour grandir et s’épanouir. La plupart des chiots devraient manger trois fois par jour ou à volonté pour aider à la croissance. Mais, ce n’est pas toujours possible pour des raisons de santé par exemple. 

Education

L’éducation est le sujet pour lequel nos clients viennent quand ils ont un chiot. Si l’éducation du maître peut aider à mieux interagir avec son chiot, ce n’est pas ce qu’il y a de plus pressé. Avant tout, il est essentiel d’établir un lien avec son chiot. Etre exigeant dès les premiers jours casse bien souvent la confiance du chiot. Gardez en tête que c’est un bébé. Ce qu’il devrait apprendre en priorité c’est :

  • Son nom
  • Qu’il pourra toujours avoir confiance en vous
  • Le rappel
  • Savoir se poser ou rester calme

Allez-y doucement, soyez patient, restez positif et amusez-vous car il ne restera pas chiot toute sa vie. Nous avons une formation pour les maîtres concernant les chiots juste ici : Formation avoir un chiot à la maison.

Choisir le bon chiot

Est-ce le moment pour vous d’avoir un chiot ? Vous êtes-vous déjà posé la question ? Voici les 10 mauvaises raisons de prendre un chien !

Vous avez donc pesé les avantages et les inconvénients de la possession d’un chiot et décidé que le moment était venu pour vous d’amener un chiot dans votre foyer. Toutes nos félicitations! Il est maintenant temps d’aller chercher votre nouveau petit compagnon. 

Quelle taille voulez-vous que votre chien soit ? La nourriture, les fournitures et les médicaments sont plus chers pour les chiens de grande taille. Voulez-vous un chien qui reste très actif à l’âge adulte ? Combien d’heures pouvez-vous lui consacrer ? 

Si non, dites-vous que chaque chien est différent, même dans une race. Aurez-vous le temps de vous occuper d’un chien 365 jours par an, plusieurs heures par jour ? Pourrez-vous combler les besoins spécifiques à son individualité (sorties, brossages, éducation, soin, stérilisation, socialisation, sport, etc) ?

Si oui, vous avez sûrement choisi le bon chiot ! Si non, c’est qu’il faudrait peut être se poser un moment et réfléchir à ce que l’on peut apporter à un individu. Il n’y a pas pire pour un chien et sa famille que de ne pas s’entendre à cause de besoins non comblés (trouble du comportement, destructions, malpropretés, agressivité, etc).

Où trouver votre chiot ?

Une fois que vous avez une idée du type de chiot que vous voulez, il est temps de commencer votre recherche. Trouver le chien qui vous correspond peut prendre du temps et de l’investissement. Mais, c’est tout à fait normal puisque vous allez par la suite partager votre vie avec.

Vous pouvez envisager d’adopter un chien. Les chiens de race mixte sont absolument merveilleux et extrêmement sous-estimés. De plus, les refuges et associations locales sont bien souvent saturées. De plus, si vous cherchez une race particulière, sachez qu’il existe maintenant des associations spécifiques à pratiquement toutes les races ! Voici quelques exemples :

  • Galgos (Galgos sans Famille, Lévriers et compagnie)
  • Chihuahua (Chihuahua en détresse)
  • Akita et Shiba inu ( Akita Home)
  • Husky (Eden Valley Ô secours des nordiques)
  • etc

Beaucoup de gens ont une race préférée ou ont besoin de savoir avec plus de précision à quoi s’attendre lorsque le chien sera grand. Des facteurs tels que la taille et le type de pelage sont plus prévisibles chez un chien de pure race. Les problèmes de santé, le tempérament et le niveau d’énergie sont quelque peu prévisibles mais non garantis.

Si vous choisissez d’acheter un chien de race pure, vous devez être responsable. Recherchez un éleveur de chiens expérimenté avec une excellente réputation. Évitez les éleveurs de basse-cour. N’achetez jamais dans les animaleries, car leurs chiens proviennent souvent d’usines à chiots. N’achetez pas de chien dans des salons. 

Préparez votre maison pour un chiot

Avant de ramener à la maison votre jolie petite boule de poils, vous devez vous assurer que votre maison est aussi sûre que possible. Les cordons électriques, les toxines potentielles des plantes et les objets cassables doivent être mis hors de portée. N’oubliez pas que votre chiot peut sauter, grimper, mâcher et gratter, alors rangez un maximum de choses. Votre chiot ne sera pas conscient que détruire est une “bêtise”. Détruire est un comportement naturel pour un chien. 

Placez lui un ou plusieurs paniers. Par exemple un dans la pièce à vivre et un autre dans votre chambre ou à côté. Attention, à cet âge certains chiots adorent détruire leur panier. Alors, il vaut mieux éviter les paniers en mousse par exemple. Toutefois, gardez en tête que plus le panier sera confortable, moins votre chien sera tenté d’aller sur le canapé. Personnellement, le canapé est accessible à mes chiens. C’est à vous de choisir si cela vous convient ou pas. Une fois le choix fait, il faut juste rester cohérent pour ne pas troubler le chiot.

N’oubliez pas de lui mettre de l’eau à volonté, même la nuit. En effet, un chiot qui ne peut assouvir sa soif peut rapidement se déshydrater et occasionner des problèmes de reins. Si vous voulez interdire certaines pièces de la maison, n’y amenez tout simplement pas votre chiot.

Donner un nom à votre chiot

De toute évidence, vous utiliserez constamment le nom de votre chien tout au long de sa vie. Votre choix doit donc être judicieux. Le prénom du chien ne doit pas servir comme étant une “engueulade”. Son nom est juste son nom. Cela doit être positif pour lui. Cela évitera en partie les problèmes de rappel par la suite. 

Choisissez un nom qui n’est pas trop long. Cela devrait être facile à dire et simple à comprendre pour votre chiot. Il est également important que le nom de votre chien ne ressemble pas trop aux  autres noms de la maison.

Vous voudrez peut-être nommer votre chiot quelque chose qui décrit sa personnalité ou son apparence. Vous pouvez aussi choisir quelque chose d’unique. Une fois que vous avez choisi un nom, positivez-le. Mettez-vous en face de votre chiot dites son nom “Burdy !” et donnez-lui une friandise. Répétez cet exercice un petit peu tous les jours. 

Garder votre chiot en bonne santé

De préférence, vous trouverez un vétérinaire avant d’avoir un chiot. Quelques jours après avoir ramené votre nouveau chiot à la maison, vous devriez l’emmener chez votre vétérinaire pour un examen général . Prenez des mesures pour en faire une bonne expérience  afin que votre chiot soit moins susceptible de craindre le vétérinaire. Dans nos centres Canidelite, nous profitons de l’école du chiot afin de faire du medical training. Ainsi, les soins ne sont plus un moment de stress pour le chiot. 

Attention, aucun vétérinaire quel qu’il soit ne devrait manipuler votre chiot avec violence. C’est le meilleur moyen d’amener le chiot à réagir sur l’être humain ou à détester le vétérinaire en grandissant. Un vétérinaire ne devrait pas vous parler de soumission ou même d’éducation. En effet, ce n’est pas son métier.

Votre vétérinaire peut vous aider à identifier rapidement tout problème de santé potentiel et vous conseiller sur les soins à long terme de votre chien. La visite initiale ouvre également les portes de la communication avec vous et votre vétérinaire. Pour aider à réduire les dépenses de votre chiot, vous pouvez envisager de souscrire une assurance maladie pour animaux de compagnie. Votre vétérinaire deviendra un partenaire tout au long de la vie de votre chiot, alors choisissez-le bien !

Socialisation du chiot

Socialiser un chiot, c’est lui apprendre à se sentir à l’aise dans l’environnement qu’il partage avec vous, mais aussi avec d’autres. C’est souvent un aspect négligé des propriétaires non avertis. Pourtant, si tous les chiots étaient socialisés de manière positive et progressive, l’humain serait confronté à moins de comportements gênants du chien. 

Socialiser son chiot, c’est lui faire comprendre que :

  • Les humains peuvent être respectueux
  • Les autres chiens ne sont pas forcément un danger
  • Que l’environnement dans lequel il évolue est chouette surtout si son maître est présent.

Faire des liens avec votre chiot

Le lien que vous entretenez avec votre chiot commence au moment où il entre dans votre vie. Vous pouvez entretenir ce lien par l’affection, l’entraînement éducatif, le toilettage, les jeux et la participation à diverses activités. S’occuper d’un autre, c’est faire le choix de son consacrer à son bien être. Votre chiot n’a pas choisi de venir vivre chez vous. C’est donc à vous de lui prouver que sa nouvelle famille en vaut la peine !

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le dernier article du blog

10 étapes pour accueillir un chiot

Les 10 étapes pour accueillir un chiot : vous allez devenir propriétaire d’un chiot. C’est juste le plus beau jour de votre vie. Mais, avant d'accueillir ...

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.