Haut

Bien débuter en canicross

Bien débuter en canicross : vous voulez démarrer un sport de course avec votre chien ? On vous guide pour bien débuter en canicross  et en sports de traction avec votre chien

faire du canicross

Le canicross c’est quoi ?

Le canicross est un sport récent. Il consiste à courir avec son chien de façon à ne former plus qu’un. C’est un sport de partage et de complicité avec son chien. Il nécessite une bonne observation quotidienne de celui-ci et permet de renforcer la relation maître/chien s’il est bien pratiqué.

L’humain et le chien sont tous les deux, bien équipés. Le chien possède un harnais adapté à sa morphologie et à sa taille. L’humain porte une ceinture ou un baudrier spécialisé. Le binôme est relié par une ligne de traction amortie.

Le canicross peut se pratiquer seul, en club/groupe ou en compétition, sur des chemins, sentiers non bétonnés. Faire du sport a toujours du bon pour nos chiens !

Différence entre la course à pied et le canicross ? 

La différence majeure entre ces deux disciplines est le fait qu’en canicross, le chien exerce une traction. Cela rend ce sport plus “traumatisant” pour le corps humain, d’où l’importance d’un bon échauffement. Il faut un renforcement musculaire en plus des entraînements canicross. Le canicross reste un sport de passion. Ouvert et accessible à tous, il peut être pratiqué en loisir comme en compétition. Si vous n’aimiez pas le sport avant de le découvrir, vous allez être surpris !

Débuter en canicross tout en renforçant la relation maître/chien ? 

Pour bien débuter en canicross, la toute première chose à faire est de répondre intégralement aux besoins de son chien. En effet une confiance dans la relation doit déjà être établie.

Rappel des besoins du chien :

  • physiologiques (manger, boire, dormir…)
  • sécurité (se sentir à l’aise, en confiance avec nous et dans son environnement)
  • sociaux (communication et contact avec des congénères)
  • d’estime 
  • d’épanouissement/d’utilité (jouer, travailler : tracter, garder un troupeau, rechercher, etc)
bien débuter en canicross

Quel chien peut débuter en canicross ?

Tous les chiens sont acceptés dans ce sport. Mais, il faudra respecter la croissance de son chien. On ne fait pas courir un chien qui n’est pas terminé physiquement (solidification osseuse et cartilagineuse). Selon la fédération des sports et loisirs canin, un chiot peut commencer à courir en compétition à partir :

  • de 12 mois en canicross
  • 18 mois en canivtt
  • 24 mois en canitrail (distance supérieure à 10 km sur des sentiers techniques et présence de dénivelé)

Il convient de faire un check-up vétérinaire et de voir un ostéopathe canin. Ils vous donneront le feu vert ou non pour débuter cette activité. Certains chiens souffrent de pathologies (dysplasie des hanches par exemple). Cela les empêchera de courir. Le canicross devient alors, une source d’inconfort et de douleur. Ce n’est strictement pas ce que l’on recherche lorsque l’on décide de courir avec son chien. Aussi, certaines races ne sont pas adaptées pour ce type d’effort. Veillez donc à respecter les potentielles contre-indications concernant la race de votre chien.

Lorsque vous pourrez débuter, que vous soyez vous-même sportif ou non, il va falloir s’adapter à son chien. Il faudra l’observer à chaque entraînement. A la base, demander 500 m ou 1 km en traction à son chien est suffisant. S’il aime ça, il restera motivé et presque frustré de ne pas aller plus loin.

Au contraire s’il n’aime pas ça, vous allez vite vous en rendre compte. Si après plusieurs tentatives de course, vous ne voyez pas d’amélioration; il vous faudra accepter que votre chien n’aime pas ça. Vous ne pourrez pas courir avec lui. D’autres activités sportives pourront le combler, à vous de trouver lesquelles !

Exemple de sport à pratiquer avec votre chien : le cani-paddle !

Comment bien progresser ? 

Nous ne devons pas dépasser 2 à 3 km pour un débutant. Et être très progressif durant les premiers mois d’entraînement. Le chien doit se sentir à l’aise dans ce sport et être physiquement capable de parcourir la distance choisie.

Bien entendu, les conditions météorologiques doivent être prises en compte lorsqu’on part courir avec notre chien. La pluie, la neige, le vent ne présentent souvent pas de gros risques pour eux. Mais, tout ça dépendra du chien. Les poils courts n’aimeront peut être pas la pluie. En revanche, le soleil et la chaleur sont dangereux pour nos chiens. Il est d’ailleurs fortement déconseillé d’aller courir avec son chien lors d’une température supérieure à 25 degrés Celsius.

Le saviez-vous ? A partir de 8°C, les performances du chien réduisent et ne sont plus optimales.

L’hydratation du chien est à prendre en compte pour une sortie canicross. A vous de voir si vous pouvez transporter de l’eau. Sinon, il faudra trouver de l’eau sur vos parcours. Il y a peut être de quoi hydrater votre chien pendant la sortie (fontaine, lac, flaque, rivière…).

débuter en canicross

La fin d’entraînement

Il faut féliciter son chien à chaque fin d’entraînement. Les sports de traction leur demandent beaucoup d’efforts. Ils doivent sentir qu’ils sont des champions à l’issue d’une course.

Une phase de récupération doit être prévue pour lui aussi. Elle peut être active (marche en libre avant un retour au calme, natation) Vous pouvez réaliser des étirements/massages. Pour ça, il faut avoir les connaissances pour les réaliser sans nuire à la santé de votre chien. La récupération doit être reposante. Pour un chien très sportif, il faut prévoir au minimum :

  • deux jours de repos dans la semaine
  • pas plus de quatre journées de travail consécutives.

Pour un chien qui débute en sport, courir un jour sur deux est déjà très bien. Il ne faut pas l’épuiser. Chaque chien réagit différemment à l’effort, tout est donc question d’observation.

Tenir un cahier d’entraînement de canicross

Pour débuter en canicross, je conseille de tenir un cahier d’entraînement, afin d’augmenter vos performances. Cela vous permettra de noter :

  • chaque entraînement daté
  • son type (vitesse, endurance, traction/libre, canicross, vtt, cani-trottinette…)
  • les phases d’échauffement et récupération 
  • les visites chez le vétérinaire ou l’ostéopathe.

Attention, veillez à ne jamais vous entraîner avec votre chien si votre état émotionnel n’est pas positif. Une grosse journée de travail ne doit pas se faire ressentir lors des moments passés avec votre chien. Si vous êtes stressés ou en colère, n’allez pas vous entraîner. Travailler sur vous pour le bien-être de votre binôme.

Derniers points tout aussi importants, un chien sportif doit avoir une alimentation adaptée. Ainsi qu’une préparation et un suivi régulier de l’état de ses coussinets.

Choisir le bon harnais pour mon chien ? 

Le choix d’un harnais adapté pour la pratique de sports canins de traction est souvent un casse-tête. Au milieu de tous les articles que l’on voit défiler , on a souvent bien du mal à s’y retrouver. L’idéal est de pouvoir essayer directement le harnais à nos chiens. Si on commande sur internet, il faut avoir la possibilité de le renvoyer en cas de taille inadaptée. Sans connaissance, il est préférable de se diriger vers un professionnel. Le confort et la santé de notre chien en dépendent.

Voici donc des conseils supplémentaires pour vous permettre de choisir au mieux le harnais de votre chien :

  • Pour tester le harnais, il faut le regarder lorsqu’il est en tension sur le chien.
  • Les épaules doivent être dégagées
  • La sangle latérale du harnais doit passer sur la cage thoracique (et non pas derrière !)
  • Les hanches ne doivent pas être gênées
  • Le harnais ne doit pas être trop serré au niveau de l’encolure
  • On doit pouvoir y passer une main à plat.
Vous pouvez retrouver tout votre matériel sur : https://www.fenril.fr/

Quel échauffement pour mon chien ? 

Pour échauffer son chien, l’idéal est de lui proposer un temps en libre. L’échauffement doit être progressif. L’échauffement type qu’il faudrait respecter au mieux est 5 minutes de marche en laisse. Suivie de 10 minutes de libre avec accélérations à la fin. L’intérêt d’un échauffement en libre se trouve dans la diminution du risque de blessure.

On peut également ajouter des mouvements qui échauffent spécifiquement la colonne vertébrale comme des twist, spins et huit. Il faudra que le chien les réalise de façon lente et contrôlée. Et qu’il en réalise autant d’un côté comme de l’autre.

Plus il fait froid, plus le binôme doit s’échauffer. A savoir que les 15 minutes d’échauffement pour votre chien peuvent également constituer votre propre échauffement ! 

Enfin, le rendement d’une course avec échauffement est supérieur de 25% par rapport à une course sans échauffement. Cela apporte un intérêt supplémentaire à celui de la réduction du risque de blessure.

Gérer les départs seuls ou en compétition 

Lors d’un départ, il est préférable de tenir nos chiens par le harnais et la ligne amortie. C’est-à-dire, l’avoir près de soi. Être prêt à lâcher le harnais sans lâcher la ligne d’un coup. En effet, cela donnerait un à-coup à notre chien, mais aussi sur notre dos. Il faut donc déplacer sa main sur la ligne jusqu’à ce que celle-ci soit tendue avant de la lâcher. 

Pour la gestion des départs seul avec notre chien, il est intéressant de mettre en place un décompte (5,4,3,2,1, GO). Il permet de capter l’attention et la concentration du chien. II indique que c’est le moment de courir et donc de se mettre dans le travail. Il permet aussi de relancer la course si le chien s’arrête sur une odeur ou autre. Inutile de tirer sur la ligne, vous vous arrêtez et vous remettez en place un départ avec décompte. Le chien comprendra qu’il doit se remettre dans le travail.

Pour une bonne gestion des départs en groupe ou en compétition, il faut :

  • garder votre calme
  • gérer ces émotions pour ne pas les transmettre au chien
  • si votre chien en a besoin, garder un contact physique avec vous; (exemple : chien collé à notre cuisse ou main sur l’encolure…).

Si on veut conserver une bonne éducation, on ne part pas si le chien est trop excité. On lui apprend que c’est en étant calme qu’on part courir. Même lorsque c’est une compétition. Le temps de calme peut durer 2 secondes au début de l’apprentissage . Les décomptes sont aussi à intégrer dans la routine lors d’un départ en compétition. Si le chien mord la ligne, on s’arrête et on attend qu’il se calme. Puis, on part en donnant les bonnes consignes (« devant » par exemple).

L’intérêt de faire du sport avec son chien

Le premier intérêt est que cela renforce et construit une relation de confiance/complicité au sein du binôme maître/chien. 

Le second fait est que ça permet de le dépenser physiquement. Cela comble ses besoins de dépense physique et mentale (prise de décisions, changement de direction, etc). Il vous restera donc à combler ses besoins de dépenses olfactive et masticatoire. 

Pour certains chiens, ça leur permet d’avoir un « travail » et donc d’établir un cadre à ce travail. C’est comme ça que les bases éducatives peuvent également être travaillées. Dans tous les cas, votre chien sera ravi de pratiquer une activité avec vous. Le sport avec son chien c’est un sport d’équipe, le partage et le respect sont les maîtres mots !

Les règles du canicross

Article réalisé par : Elodie Pin – éducatrice et comportementaliste canin

Article rédigé par :

Elodie Pin

Éducatrice Comportementaliste formée par Canidélite
Posté dans

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le dernier article du blog

faire face à une attaque de chien

Faire face à une attaque de chien

Faire face à une attaque de chien : Mon chien s’est fait agresser. Pour la première fois, depuis l’adoption de mon Dexter, mon chien s’est fait ...

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.