Haut

Je n’aime pas mon chien

Je n’aime pas mon chien : Aimer son chien devrait être une évidence et d’ailleurs ça l’est pour beaucoup de propriétaires. Pourtant, il arrive que parfois, l’humain n’arrive pas à s’attacher à son chien. Le lien est alors très difficile à créer. C’est un sujet tabou, pourtant c’est une réalité. Loin de faire de ses maîtres de mauvaises personnes, cette situation nous ramène à notre condition d’humain. Nous aussi, nos envies, nos émotions, nos idées peuvent amener à un blocage, qui nous empêche d’aimer. En tant que professionnelle du chien et propriétaire je suis toujours très triste quand un client m’annonce : “ je n’aime pas mon chien.“

je naime pas mon chien

Les attentes : prendre un chien

Beaucoup de gens ne réalisent pas combien de travail et de sacrifices impliquent l’obtention d’un chien, ni combien de nouveaux problèmes en découlent. La plupart des maîtres arriveront à passer au-dessus des problèmes. Mais parfois, nos attentes ne se concrétisent pas, nos idées ne correspondent pas à ce que l’on imaginait.

Quand nos espoirs de vie avec un chien s’envolent que reste-il ? Il reste une dure réalité. Survivre au désenchantement, voilà une dure épreuve. Dans ces cas-là, une désillusion se met alors en place. C’est un poison amer qui touchera chaque humain d’une manière différente. C’est ça qui peut créer un blocage émotionnel et nous empêche d’accepter l’autre tel qu’il est et donc de l’aimer.

La peur et le manque de confiance en nous, en nos capacités, peut déclencher un blocage émotionnel dont on se sentira alors incapables de sortir. On commencera alors à ressentir de la honte dès lors qu’il sera question du chien. Le pessimisme nous envahi alors et nous empêche de passer à autre chose. Certaines personnes vont alors vite penser « je n’aime pas mon chien ». C’est bien souvent un raccourci, car si c’était le cas, le chien serait abandonné. C’est plus une relation qui doit éclore.

Pourquoi je n’aime pas mon chien

Les réponses peuvent être diverses, puisque chaque cas est unique. Mais, voici les raisons qui reviennent le plus souvent :

  • Suite à la mort d’un autre animal, nous essayons en vain de faire un transfert. Hors, chaque chien est différent. Il est donc important d’accorder une place unique à chaque animal de la maison.
  • Vous vous êtes fait une image de ce que serait votre chien, mais il n’y correspond pas. Par exemple, vous rêviez d’un chien câlin, mais lui ne les apprécie pas du tout. Cela creuse à fossé entre vous, chaque jour qui passe.
  • Vous vouliez un chien précis, mais vous vous êtes rabattu sur un autre chien par dépit. Oui cela arrive. C’est souvent une mauvaise décision, car elle est faite sous le coup de l’émotion et bien souvent sans une réelle réflexion.
  • Vous ne comprenez pas votre chien, ce qui amène à beaucoup d’incompréhensions. Cette situation amène le chien à avoir des comportements non appréciés du maître. La relation se détériore.

Comment faire si je n’aime pas mon chien ?

Encore une fois, une solution peut marcher pour un duo maître chien et pas pour un autre, car chaque cas est unique. Mais, voici quelques conseils/pistes pour améliorer votre situation :

  • Accepter que l’on est humain. Nos émotions ne se contrôlent pas toujours, mais certaines situations peuvent s’améliorer.
  • Savoir lâcher prise. C’est une chose très importante à mon sens. On doit abandonner l’idée qu’on se faisait du chien. Pour enfin, l’accepter tel qu’il est. Un être imparfait, comme nous le sommes tous. C’est aussi un chien, animal opportuniste, dont les comportements s’adaptent à ce que nous lui proposons.
  • Se faire aider. Vous pouvez faire appel à un éducateur canin qui travaille avec bienveillance avec les chiens. 
  • Confier votre chien. Vous pouvez aussi prendre du temps pour vous en confiant votre chien 1h ou même une semaine à des amis, de la famille ou encore un professionnel. Non pas pour l’abandonner, mais pour vous permettre à vous et au chien de souffler. Je rappelle qu’un chien est une éponge à émotion. Si vous n’êtes pas bien en sa présence, il ne sera pas mieux.
  • Notez tous les jours les points positifs, pour ne pas se concentrer sur ce qui ne va pas. Vous pouvez noter des choses comme “il a de beaux yeux” ou encore “il est venu s’asseoir et a attendu à côté de moi”.

Parfois, il sera nécessaire de placer le chien dans une autre famille pour qu’il retrouve la sérénité. Mais attention, cela ne devrait se faire qu’après avoir essayé de construire une bonne relation avec son chien et que cela s’est révélé impossible. En effet, certains chiens ne peuvent pas vivre dans l’environnement que leur propose leur famille. Il est alors essentiel pour son bien de trouver un nouveau lieu de vie.

Je n'aime pas mon chien

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Comments

  1. h.canidelite says

    Bonjour, un merci énorme pour votre partage d’expérience. Cela devait être difficile et peut être même vous amenez à avoir des émotions un peu contradictoires parfois. Ce qui marche pour un décès ne marche effectivement pas forcément pour l’autre.Je suis contente que vous ayez réussit à dépasser cette phase et j’espère que vous ne vous sentirez plus coupable.

  2. Aubecq says

    Bonjour
    Bien votre article mais vous oubliez de dire que des chiens peuvent ne pas êtres sympa, tout simplement, ou malades mentales, comme les humains. Ce n’est pas forcément le maître qui est en cause, cela peut aussi venir du chien. Moi j’ai un chien pas sympa, pleureur, pas joueur, ultra agressif. Cela fait 15 ans que je l’ai. Il est né chez moi d’une portée de 6 de ma chienne. 4 était super sympa, attachants, joueurs, 1 était horrible, égocentrique et le dernier était inexistant. Le mien ! Personne n’en a voulu parce qu’il s’enfuyait dès que nous l’approchions. Nous l’avons gardé et nous n’aurions pas dû. Un Chien peut comme un être humain, insupportable, pas aimable, fou… Tout le monde me fait culpabiliser de ne pas l’aimer et pourtant. Par contre je fais en sorte qu’il ait tout ce dont il a besoin, sorties longues, nourriture…. Comme il n’est pas joueur, il ne comprend pas cette notion, difficile de créer un contact sympa. Les jouets ne servent à rien, il ne les regarde pas. Sauf si sa mère s’y intéresse, et la il veut plutôt l’agresser. 15 ans que je vis ça, que je m’inquiète de son comportement, de ses réactions, que je supporte ses pleures toute la journée, ses crises d’angoisse quand il y a un changement. Je résiste mais j’ai hâte qu’il disparaisse. Hélas il est en très en forme. Le fait qu’il soit devenu sourd n’arrange pas les chose, surtout qu’il est dangereux.

    • h.canidelite says

      Bonjour je ne suis pas en accord sur ce point. Je rappelle qu’un chien a des comportements que l’on qualifie d’adaptatifs. Cela signifie que le chien adopte ses comportements selon son environnement. Bien souvent, ceux ci ne sont pas compris des propriétaires et ses comportements peuvent se valider sur du long terme. Les comportements adaptatifs peuvent effectivement être une conséquence de : maladie, trauma, environnement etc. Mais ce qui les fait rester c’est de ne justement pas trouver leur source et non pas le chien en lui même. En revanche, je vous trouve bien courageux(euse) de garder un chien avec qui vous ne vous entendez pas et d’essayer de le combler. C’est vraiment très honorable de votre part. Je vous conseille toutefois la prochaine fois de faire appel à un éducateur comportementaliste pour vous aider.

      • Aubecq says

        Je n’y manquerai pas 🙂 J’ai été voir un comportementaliste. Verdict, chien dangereux et anxieux. J’ai toujours été inquiet de son comportement, le fait qu’il ne joue pas, qu’il pince les gens par derrière, qu’il attaque par derrière violament les chiens et chiennes, qu’il soit peureux… qu’il rende tous les chiens agressifs à son égard de façon disproportionnée. J’entends souvent des Maîtres dire qu’ils n’ont jamais vu leur chien dans cet état. Et je confirme que la réaction de certain est incroyable, comme de la haine. Et pourtant je connais les chiens. Un éducateur aurait sans doute été une solution. Maintenant qu’il est sourd, c’est encore pire. Si un jour je reprenais un chien, nous irions tous chez l’éducateur. C’est certain 😉

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le dernier article du blog

faire face à une attaque de chien

Faire face à une attaque de chien

Faire face à une attaque de chien : Mon chien s’est fait agresser. Pour la première fois, depuis l’adoption de mon Dexter, mon chien s’est fait ...

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.