Haut

La socialisation chez le chien

La socialisation chez le chien : Les chiots sont susceptibles de subir des changements émotionnels à mesure qu’ils grandissent, alors leur fournir une bonne base d’apprentissage facilite la gestion des défis qu’ils pourraient rencontrer. Investir du temps au début de la vie d’un chiot permet à celui-ci de devenir un adulte confiant et bien adapté. Bien que la plupart des chiens vivent bien dans un monde humain, peu de gens réalisent à quel point leur animal doit être résilient pour se conformer à la règles que la vie domestique leur impose. Malheureusement, le non-respect de ces règles fait que de nombreux chiens adolescents et adultes se retrouvent dans des refuges. Votre chien a besoin d’un disque dure rempli d’expériences positives afin d’appréhender la vie le plus facilement possible !

Mes deux chiens, tous les deux adoptées adultes (à 2 et 4 ans pour l’autre) qui se balade parmi les chevaux. Ils ont appris également à vivre avec un chat et 5 furets.

Ce que l’humain souhaite

Nous voulons que nos chiens aient de bonnes manières. Qu’ils soient amicaux avec chaque personne et chien qu’ils rencontrent dans et hors de la maison. Ce n’est pas réaliste. En effet, l’humain peut choisir qui saluer et éviter, nos chiens n’ont presque jamais ce luxe.

Les gens ne comprennent pas à quel point il est désagréable et menaçant pour certains chiens, d’envahir leur bulle. Nous désirons que nos chiens soient adaptables. Ils doivent être émotionnellement stables à tout moment (attentes élevées que même nous nous ne pouvons pas atteindre). Lorsqu’ils réagissent négativement à une interaction humaine qui est elle amicale, ils sont souvent punis pour afficher un comportement antisocial. Si cette punition est souvent si “banale” c’est parce que beaucoup de propriétaires connaissent mal leur chien. Les chiens ne sont pas des animaux qui naissent automatiquement sociable envers l’humain.

Ils doivent donc apprendre positivement la socialisation à :

  • son espèce
  • aux autres animaux
  • mais aussi au reste du monde.
husky calin tapis maitresse

Qu’est-ce que la socialisation chez le chien ?

La socialisation chez le chien est souvent un critère important avant d’acheter l’animal. Mais, encore faut-il savoir de quoi on parle. Il ne faut pas non plus confondre avec la sociabilité. Ainsi, la notion de sociabilité est à saisir en tant que relations directes et formes de communication entre individus dans un cadre social donné. Le groupe familiale du chien, l’école des chiots, la rue sont des lieux de sociabilité.

La notion de socialisation renvoie, quant à elle, à l’ensemble des mécanismes par lesquels les individus font l’apprentissage des rapports sociaux entre les hommes et assimilent les normes, les valeurs d’une société ou d’une collectivité. On distingue la socialisation primaire (ou socialisation du chiot) et les socialisations secondaires. Qui est un processus d’apprentissage et d’adaptation des individus tout au long de leur vie.

Le moment le plus sensible pour la socialisation est entre quatre et douze semaines. Lors de l’apparition de la peur, toute expérience négative peut avoir des conséquences négatives. Elles peuvent ainsi rester pendant toute la vie du chien.

C’est l’une des raisons pour lesquelles les chiots provenant du boncoin ou des animaleries ont souvent des problèmes de comportement. Malheureusement, l’expérience commune de ces chiots consiste à vivre dans un environnement socialement défavorisé. C’est pourtant la période critique pour faire des expériences sociales.  Alors, quand il change d’environnement, le chiot le vit comme un traumatisme et peut avoir des comportements déstabilisants.

Puis-je submerger mon chiot avec trop d’expériences sociales ?

La socialisation positive enseigne des compétences sociales importantes. Mais écraser un chiot avec trop d’expériences sociales trop rapidement peut avoir l’effet inverse. Cela peut créer un chien qui déteste être touché et craint l’interaction. Par conséquent, il est important d’être sensible aux limites d’un chiot. Car la sensibilité peut faire la différence entre un chien adaptable dans toutes les situations et un chien qui a du mal à fonctionner dans la société. Par exemple, on emmène pas un chiot directement en plein marché en croisant les doigts que tout ira bien. On peut plutôt l’amener à proximité en positivant avec du jeu ou des friandises. On peut également le mettre dans un sac pour chien ou dans nos bras pour qu’il s’y sente en sécurité pendant que vous vous promenez, en empêchant les gens de vouloir absolument le caresser sans son consentement. 

Que se passe-t-il si mon chiot est séparé de sa mère trop tôt ?

Des études prouvent que des carences dans le développement précoce peuvent avoir des effets néfastes sur le comportement du chien. Les chiots sont plus équilibrés sur le plan émotionnel lorsqu’ils restent avec leur mère jusqu’à l’âge deux mois. Tandis que les chiots enlevés à leur mère trop tôt sont plus susceptibles d’être craintifs, hyperactifs, voire agressifs. En effet, des expériences précoces positives avec la fratrie permet au chien de se sentir en sécurité. Ainsi, le cerveau se développe normalement grâce aux connexions qui se développent entre les neurones dans le cerveau. 

la socialisation chez le chien

Socialisation avec l’humain

Il est très important qu’un chiot fasse l’expérience du contact humain dès la naissance afin de promouvoir l’attachement à l’humain. Il faut faciliter la capacité du chiot à développer des attachements sociaux avec les gens à mesure qu’il grandit.

Lorsqu’un chiot entre dans une nouvelle maison, l’humain doit alors tout mettre en œuvre pour tirer parti de ces expériences et exposer progressivement le chiot à de nouvelles situations, personnes, animaux et environnements, le tout de manière positive.

Cela signifie également que l’animal ne doit pas être pris pour un dispensaire à caresses. Beaucoup de chiens finissent par ne pas aimer être touché parce qu’on a jamais respecté leurs signaux d’apaisement. De l’affection ça se mérite alors attention de bien lire son chien.

la socialisation chez le chien chez canidelite

Socialisation avec d’autres chiens et animaux

Pour optimiser les compétences sociales d’un chiot, de bonnes choses doivent se produire lorsqu’il rencontre d’autres chiens.

Les groupes de jeu et les “écoles du chiot”  sont un excellent moyen d’enseigner aux chiots des compétences sociales importantes. Pour que cela marche, il est important de respecter le tempérament et la taille du chiot. En effet, on peut faire des groupes selon la taille et l’âge. Mais, si vous avez un bouvier bernois de 5 mois qui est flippé des autres chiots, il vaut mieux le mettre avec des plus petits ou des moins turbulents. Tout est une question d’équilibre. Evitez les écoles du chiot qui mélange tous les chiots sans intervenir ou en laissant attachés durant toute l’heure.

Toutes les interactions entre les chiots doivent être surveillées pour se prémunir contre les expériences négatives. Toutes les introductions d’autres chiens doivent être faites de manière calme afin de ne pas les perturber. Mieux vaut peu de rencontres positives que beaucoup non controlées.

Mon chien est adulte est il manque de socialisation

Pour les chiens adultes, suivant l’origine du manque de socialisation, elle peut-être plus ou moins dure à rattraper. Parfois, c’est même impossible si le chien est trop dans l’émotion (la phobie par exemple).

Pour autant, il faut essayer de rendre la vie de ce chien plus facile. En effet, un chien qui a manqué de socialisation ne se sentira pas en sécurité. Le mieux est donc de se faire aider, soit grâce à un vétérinaire comportementaliste, soit avec un éducateur comportementaliste canin. 

Cette personne pourra vous guider pour comprendre les comportements de votre chien. De plus, elle vous aidera à effectuer une modification émotionnelle et comportementale. Cela permettra à votre chien de se sentir bien dans ses pattes tout au long de sa vie.

Leiko, Groenendael de chez Canidélite

La socialisation chez le chien et ses traumatismes

La socialisation chez le chien peut être bien faite, mais rien n’est garanti si le chien subit un traumatisme. Mais, plus la socialisation est bien faite, moins le chien risque de vivre une altercation négative comme un traumatisme.

Construire une base sociale solide est le plus grand cadeau que vous pouvez donner à votre chiot et assure que votre chiot est prêt à relever tous les défis qui pourraient venir son chemin, avec confiance et un désir d’enquêter et de découvrir, plutôt que de courir loin et se cacher. Plus les leçons apprises sont positives au début de la vie d’un chiot, plus ce chiot sera résistant et s’adaptera facilement.

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Comments

  1. h.canidelite says

    La première va plutôt concerné celle que le chien va faire les deux premiers mois de sa vie alors que l’autre va se dérouler tout au long de sa vie

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Le dernier article du blog

faire du canicross

Bien débuter en canicross

Bien débuter en canicross : vous voulez démarrer un sport de course avec votre chien ? On vous guide pour bien débuter en canicross  et en ...

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.