Haut

Que puis-je faire au lieu de gronder mon chien ?

Que puis-je faire au lieu de gronder mon chien ? Quand on parle d’éducation, on parle souvent de punition et d’interdit. La punition est-elle nécessaire à la vie du chien ? Et les interdits ?

Souvent, les clients me disent : “Je suis pour le renforcement positif, mais que suis-je censé faire lorsque mon chien fait quelque chose que je ne veux pas qu’il fasse?” 

Doit-on simplement l’ignorer ? 

Un outil que vous pouvez mettre en place efficacement est un interrupteur positif !

Qu’est-ce qu’un interrupteur positif ?

Un interrupteur positif consiste à conditionner votre chien à un bruit qui pour lui signifiera : “Arrête ce que tu fais et viens vers moi.”

C’est finalement une des meilleures façons de capter l’attention de son chien, de manière positive. Vous n’avez donc pas besoin de l’inhiber ou de le gronder. C’est bien plus productif et permet de garder une relation harmonieuse avec son chien.

Vous allez donc conditionner votre chien à un bruit agréable. En effet, il ne s’agit pas de le conditionner à un bruit stressant à la base, mais bien de trouver un bruit amical pour votre chien. Le but est que ce bruit soit le signal d’arrêt d’une action et permette de rediriger le chien sur une action plus souhaitable.

Cet interrupteur aura pour but d’empêcher ou d’arrêter une action ou un comportement que vous considérez comme indésirable sur l’instant. En bref, cet interrupteur va venir remplacer votre “non”. Etant utilisé au quotidien, il n’a plus de signification et n’est pas acquit de manière positive. Vous avez l’occasion de mettre des paillettes et des couleurs dans la vie de votre chien, alors faites-le !

Pourquoi ne pas utiliser le “non”, le nom de mon chien ou crier ?

Tout d’abord, le “non” est souvent utilisé durant la journée et a très peu de signification pour le chien. En effet, se “non” n’ est pas conditionné et est souvent associé sur le tas à des émotions négatives venant du maître. Cela met le chien est état de stress, sans pour autant lui apprendre ce qu’il doit faire à la place.

Cela supprime donc le mauvais comportement au lieu de donner à votre chien un autre bon comportement. Pourtant, votre but devrait être d’indiquer à votre chien ce que vous souhaitez qu’il fasse et non pas le reprendre au moment où il fait “mal”.

Quand vous grondez votre chien, il vous associe forcément à la punition. Par conséquent, votre chien apprendra que la punition ne se produira que lorsque vous êtes là. Quand vous serez absent, cela ne l’empêchera pas de recommencer.

Les conséquences peuvent être nombreuses et parfois insidieuses, comme occasionner un mauvais rappel car votre chien ne sait pas clairement qu’il peut vous faire confiance.

De même, il ne faut pas utiliser le prénom de son chien pour le “puni”. En effet, son nom à la base n’est pas une punition. Cela ne sert qu’à l’interpeller. De plus, son nom est utilisé dans pleins de contextes différents. Cela ne fait que perdre le chien dans nos échanges.

Quand puis-je utiliser un interrupteur positif ?

Cet interrupteur peut-être utilisé dans de nombreuses situations comme :

  • Empêcher votre chien de mâcher vos chaussures
  • Abstenir votre chien de faire un trou dans votre potager
  • Pour interrompre d’autres comportements indésirables

Attention : Les comportements désignés comme indésirables pour les uns ne le sont pas forcément pour les autres. 

Choisir un interrupteur 

Pour choisir votre interrupteur, c’est très simple. Il faut que quand vous le prononciez, cela vous mette dans un état émotionnel positif. C’est un premier engagement de votre part. Certains de mes clients choisissent le bruit d’un bisous ou encore un mot rigolo comme “ouloulou”. Quand votre choix est fait, il vous suffit de charger votre chien à ce bruit ou ce mot, afin de créer un conditionnement. 

5 étapes pour conditionner votre chien

Voici les 5 étapes principales pour conditionner votre chien à l’interrupteur positif. Ne faites l’exercice que si vous êtes de bonne humeur. Entraînez-vous dans un milieu hypostimulant (donc calme comme une pièce de la maison par exemple). Préparez des récompenses comme des friandises ou des jouets, afin de renforcer votre chien. Pendant toutes ses étapes, il est interdit de dire “non” ou d’inhiber son chien. Mettez-vous face à votre chien et commencez l’exercice :

1- Faites votre bruit/mot et donnez immédiatement la récompense à votre chien. Répétez plusieurs fois cette étape. Faites des sessions de 10 répétitions. Cela peut prendre plusieurs jours, le temps que votre chien réagisse directement à ce bruit.

2- Faites le bruit, attendez que votre chien vous regarde. Dès qu’il établit le contact dites lui un “oui” et récompensez (jouet, friandises). Si votre chien ne lève pas les yeux, c’est sans doute que la première étape n’est pas comprise ou que l’environnement est mal choisi. Retournez donc à l’étape précédente.

3- Une fois que votre chien vous regarde immédiatement chaque fois que vous faites du bruit, essayez d’ajouter des distractions. Au début ces distractions doivent être à la mesure de son niveau. Elles ne doivent donc pas être trop difficiles. Répétez, répétez, répétez, c’est la clef de la réussite.

4- Allez-vous promener, ou changez tout simplement de pièce, pour distraire le chien. Faites le bruit et récompensez dès qu’il vous regarde et/ou revient vers vous. Pendant cette étape, si vous êtes en balade, laissez votre chien en longe. Ainsi, il ne pourra pas aller se valider dans un mauvais comportement.

5- Pour la dernière étape, votre chien n’est plus forcément face à vous. Il doit pouvoir renoncer à ce qui se passe ou à ce qu’il fait pour venir chercher sa récompense. Si cette étape échoue, éloignez-vous de la distraction et généralisez l’étape précédente à plus de distractions. S’il échoue toujours, rendez la distraction moins intéressante et/ou pensez à prendre une récompense de plus grande valeur. 

L’essentiel de cet apprentissage

Pour cet apprentissage, il y a des choses essentielles à ne surtout pas oublier. Les voici :

  • Après avoir interrompu votre chien, indiquez-lui ce qu’il doit faire à la place. C’est très important, pour lui et pour vous. Sinon, votre chien ne saura pas quoi faire à la place et continuera de faire ce qui vous gène. Par exemple : si votre chien mange les pieds de table, interrompez-le, puis dites-lui d’aller chercher son jouet ou donnez-lui.
  • De nombreux chiens considèrent la punition comme une autre forme d’attention. Si la seule fois où vous accordez de l’attention à votre chien, c’est au moment où il fait quelque chose qui vous gène. Il répètera ce comportement, pour attirer votre attention.
  • Enfin, dites-vous que derrière chaque action de votre chien se trouve une émotion. Ainsi, derrière chaque émotion il y a un besoin qui n’est pas respecté ou pas adapté. Pour ce faire, il faut absolument que les besoins de votre chien soient comblés. Par exemple : cela nécessite qu’il se sente en sécurité. Il doit explorer tous les jours à l’extérieur de chez lui même si son maître a un jardin. Le chien a besoin d’avoir des interactions sociales positives et saines avec les humains et les autres chiens régulièrement. 

Voici deux articles pouvant aider à comprendre et éduquer votre chien.

Une vidéo bonus pour vous aider à combler les besoins de promenades de votre chien : la balade parfaite pour votre chien.

En bref : en réalité, votre chien n’a pas besoin d’être grondé, si vous lui avez appris les “règles” que vous lui imposez. On a trop souvent tendance à croire que notre chien sait ce qu’on attend de lui. La réalité est tout autre. Le chien ne comprend que très rarement ce qu’on attend de lui. Il convient alors d’être bienveillant, respectueux et patient, pour avoir une éducation réussie.

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Interactions du lecteur

Commentaires

  1. yasmine a écrit

    Bonjour hélène,
    Je vous lis souvent et je voulais vous remercier pour la qualité des articles, vraiment on prend du plaisir à les lire, avec mon chien ça fait longtemps que je peine à le dresser …etc mais grace à vous ca marche,je vous souhaite une bonne continuation.

  2. Regis a écrit

    Bonjour et merci pour cet article passionnant. Je partage avec vous ma méthode, elle a fonctionné pour mon chien et j’espère qu’elle aidera. bit.ly/MaSolutionPourDresserSonChien

    Cordialement

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Le dernier article du blog

adopter un deuxieme chien

10 questions à se poser avant de prendre un deuxième chien !

Ramener un chien à la maison est une décision énorme et ce n'est certainement pas une décision à prendre à la légère. Le concept est sympa ...

Nos collaborations

Découvrez notre méthode d'éducation 100% vidéo

chien-mode-emploi

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.