Haut

Au secours : Mon chien grogne !

En bilan comportemental, nous sommes souvent confrontés à cette problématique : le grognement du chien sur son maître. Autant le dire, cela fait flipper beaucoup de maîtres ! Est-ce une vraie problématique ? Que comprendre de ce signal ? Si cela vous inquiète (ou pas !), lisez cet article.

Qu’est-ce qu’un grognement ?

Pour comprendre ce qu’est un grognement, il faut savoir à quoi il sert. Le grognement est un comportement normal et une vocalisation complexe. Contrairement à une idée reçue bien tenace, le grognement n’est pas un signe de dysfonctionnement chez le chien.

Le chien est un animal de nature sociable, qui communique également grâce à des vocalises. Vous pouvez d’ailleurs certainement le constater si vous vivez avec un chien. Celui-ci produit diverses vocalises comme les aboiements, les gémissements, les jappements et même des grognements différents. Chaque son varie d’intensité et de complexité, mais ont tous une signification. Mais comment pouvons-nous déterminer l’état émotionnel de notre chien lorsqu’il grogne? 

Mon chien grogne car il est mal à l’aise

Le grognement est le plus souvent associé à un mal-être du chien. Le grognement est donc un signe préventif de politesse de la part du chien pour nous signifier qu’il n’aime pas quelque chose ou que cela le met mal à l’aise. En termes simples, il peut alors être :

  • ennuyé
  • avoir peur
  • être anxieux

Un grognement ne signifie pas toujours que le chien va mordre. C’est une simple façon pour eux de dire quelque chose comme : “Recule”, “ne me dérange pas”, “ne me touche pas” ou encore “je dors ne me dérangerait pas. »

En fait, nous devrions nous féliciter de ce type de réponse, car à ce moment précis le chien est dans l’optique d’éviter un conflit ou une situation qui le met mal à l’aise. Il préfère communiquer en vocalisant, plutôt que de mordre. C’est donc une attitude très saine. Il signifie où sont ses limites.

Observer son chien lorsqu’il grogne

Quand un chien grogne, il est de notre devoir de faire très attention à son langage corporel. En effet, se seront des indices supplémentaires pour comprendre l’état émotionnel de votre chien. Par exemple, un chien qui grogne, car il joue à tirer une corde avec vous n’aura pas :

  • les oreilles plaquées sur le crâne
  • les babines retroussées
  • le poil hérissé
  • pas de tension musculaire
  • etc.

Ce sont en effet des indices corporels intenses. La liste est non exhaustive. Le chien peut produire tous ses comportements comme un seul associé. Le chien peut donc produire divers signaux d’apaisement. 

Ignorer le grognement

Il ne faut JAMAIS punir un grognement. Le risque de punir un chien pour avoir grogné est de lui apprendre que prévenir ne sert à rien. Il passera donc directement à la morsure.

En revanche, il ne faut pas l’ignorer totalement. Il faut prendre compte de la situation, car cela révèle une faille dans votre relation. Peut-être est-ce une erreur de compréhension ? Le grognement étant mal compris est souvent redouté par l’humain. Dans tous les cas, il faut absolument travailler en amont, pour éviter que cette situation ne se représente. Il faut alors identifier la raison de ce grognement et positiver la relation.

Apprendre  à parler « chien »

Il est essentiel que les personnes maîtrisent un minimum la lecture du langage canin. Plus on comprend l’autre, plus on est bienveillant. Décoder ce que les chiens disent et ressentent est nécessaire si nous voulons vivre harmonieusement avec eux. À bien des égards, grogner indique ce qu’un chien veut. Pour obtenir une relation mutuelle et respectueuse, il est obligatoire de se comprendre.

Cela ne signifie pas que grogner soit nécessairement le bienvenu, mais plutôt que dire que grogner est un signal nuancé qui permet au chien de communiquer des messages subtils pour rester dans une relation saine. S’il vous montre ses limites c’est qu’il en a besoin. Mais surtout, cela vous permet de les connaître et de les améliorer au besoin ! Si vous êtes perdu et que votre chien vous grogne régulièrement, faites vous aider par un professionnel bienveillant qui n’utilisera pas de méthode ou d’outil coercitif sur votre chien, au risque d’empirer la situation.

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Interactions du lecteur

Commentaires

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Le dernier article du blog

Obérythmée : faites de l’obéissance en musique !

Avez-vous déjà essayé de rendre l’obéissance plus fun ? Une expérience en musique vous tente t-elle ? L’obé rythmée est faite pour vous ! Pratiquer de ...

Nos collaborations

Découvrez notre méthode d'éducation 100% vidéo

chien-mode-emploi

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.