Haut

Les 15 règles indispensables pour éduquer un chien

Quand on a un chien où bien que l’on veut travailler avec eux, il y a quelques règles qui peuvent se révéler utiles pour entamer une relation saine, basée sur la compréhension et le respect. Voici donc les 15 règles principales à connaître :

1- Ne jamais oublier que l’on peut transmettre un message involontairement au chien. Il est donc conseillé d’apprendre à maîtriser son corps, ses émotions, en sachant que chaque mouvement de chaque partie du corps peut signifier quelque chose pour votre chien. Tout mouvement signifie quelque chose de différent, un peu comme si vous appreniez le langage des signes. Votre chien sait vous analyser bien plus que ce que vous pensez ! Attention aux messages contradictoires.

2– Si l’on s’est énervé ou encore que l’on est plein d’appréhension, mieux vaut renoncer que persister. En effet dans le premier cas, on n’obtiendra aucun bon résultat. Dans le second on transmettra ses propres émotions au chien. L’apprentissage ne peut pas se faire sereinement dans ce cas. Votre chien est une éponge à émotion. Ce qui veut dire qu’il va vous observer et ressentir les mêmes choses que vous, surtout si vous n’êtes pas dans la bonne émotion.

3- Toujours rester bienveillant. Eduquer son chien dans l’empathie, la douceur et la bienveillance nous transforme et révèle le meilleur de l’être humain. Le chien qui a souvent le plus besoin d’être compris, sera celui qui sera le plus compliqué, le plus agressif où le plus compliqué. La compréhension vous aidera à rester bienveillant.  

4- Amener le chien à se sentir motivé et à se concentrer. Utiliser le renforcement positif. La récompense peut comporter une friandise, une caresse, du jeu, ainsi que des félicitations verbales si le chien y a été habitué (au départ mieux vaut associer le mot à une récompense). Les récompenses peuvent prendre bien des formes et elles doivent être adaptées à la situation et à l’animal. Une récompense change de valeur selon comment elle va être donnée. Par exemple, pour certains chiens, la friandise prend plus de valeur si elle est lancée que si elle est donnée à la main.

Plus d’information sur les récompenses : les friandises en éducation canine

5- Toujours être clair et cohérent dans tout ce que l’on fait où demande. Rester observateur, même si on croit connaître les réactions du chien par coeur. Ne jamais ignorer la moindre réaction du chien. Elles ont toutes une signification et sont toutes une réponse adaptative d’une situation (voulue ou non).

6- Établir un programme éducatif progressif. Souvent récompenser le chien. L’encourager dès qu’il essaie de faire ce qu’on lui demande, récompenser dès que le chien obtient un petit progrès. Toujours, aller au rythme du chien. Chaque chien a un rythme différent, car ils ont tous une histoire, des origines et une situation différentes. Il faut donc rester patient.

7- Les chiens apprennent très vite. S’ils ne comprennent pas c’est que l’on a probablement mal formulé la demande ou que l’on a été incohérent (c’est souvent le cas ! ). C’est à l’humain de se remettre en question et non pas au chien de se faire punir par notre manque de clarté. A nous de trouver une nouvelle façon de faire comprendre au chien ce qu’on attend de lui.

8- Les chiens ont tendance à prendre très vite des habitudes (bonnes ou mauvaises). Si on les laisse accomplir une action indésirable, il sera par la suite plus dure de faire “taire” cette action. Exemple si l’on rit quand il nous mordille où nous saute dessus. Il aura associé “une bonne humeur” à sa propre action. Sur le moment cette action pourra vous paraître anodine ou plaisante, mais peut vite être dérangeante. Assurez-vous que ce que vous autorisez aujourd’hui ne vous gênera pas demain. Exemple, si votre chien vous saute dessus, serez-vous toujours d’accord le jour où il a les pattes sales ou que vous êtes habillé pour un mariage ?

9- Oubliez que le chien “veut prendre le dessus”!! Cette notion lui est totalement étrangère. Il est beaucoup plus facile de construire une relation fondée sur la coopération et non sur la domination. La coopération se faisant dans les deux sens, il faut aussi parfois faire plaisir au chien (lui faire plaisir dans ce que lui aime). Un chien reste en revanche opportuniste. Il est donc naturel pour lui de profiter de certaines situations. Mais, ce n’est pas un désir chez lui de devenir le maître du monde. Débarrassez-vous donc de cette idée reçue ! La domination chez le chien n’existe pas ! Hiérarchie Mythe ou réalité la réponse ici : « Dominer son chien ».

10- Le chien vie dans un milieu humain. Il doit connaître des règles de conduite. Mais, celles-ci doivent être cohérentes, acceptables et respectueuses pour son bien-être autant que celui des autres. L’humain doit faire respecter ses règles sans despotisme, mais il doit avant tout, les apprendre au chien. On ne punit pas le chien pour quelque chose qu’on ne lui a pas enseigné ou pas su enseigner. Un chien sans repère peut devenir dangereux. Cela ne veut toujours pas dire qu’il veut dominer, mais qu’il est déstabilisé ou même en mal être.

11– Pour gagner l’attention du chien, il faut aussi lui en accorder régulièrement. Respecter les besoins de son chien, est le tremplin vers une bonne cohabitation. Il a besoin de voir régulièrement d’autres congénères bien dans leurs pattes (pour ne pas qu’il devienne agressif), de faire des balades tous les jours même s’il a un jardin, de jouer avec son maître et de se sentir en sécurité. Pour éviter les problèmes de comportement, il faut que le chien soit stimulé physiquement et mentalement.

12- En cas de refus du chien de faire quelque chose, une saine autocritique s’impose, pour en comprendre la cause, car il y en a toujours une ! L’humain doit être cohérent, ne pas s’énerver et analyser la situation. Le chien est-il dans un bon état émotionnel (peur, frustration, trop d’énergie) ? Les hormones bousculent-elles le chien ? Des odeurs, des bruits, des changements ont-ils bouleversé le chien ? Inutile d’ajouter qu’une connaissance approfondie de l’espèce canine et de l’individu en lui-même est plus qu’indispensable. Nos connaissances de l’espèce canine évolue chaque année. Il faut donc se tenir à jour pour garder une meilleure compréhension du chien.

13- S’ôter de l’esprit que le chien doit toujours faire tout ce que nous voulons, quand nous le voulons et où nous le voulons. Les chiens ne sont pas des robots. Il est indispensable d’avoir des demandes raisonnables et de rester bienveillant. Il vaut mieux avoir un chien qui parfois nous dit “non” de temps en temps, mais respecte profondément l’humain. Plutôt qu’un chien qui obéit sous la contrainte, la peur de la punition et qui peut avoir un jour une réaction de défense ou d’agression suite à un trop plein !

14- Gardez à l’esprit que quoi que vous vouliez faire avec votre chien, cela peut toujours se passer de manière non violente. L’utilisation d’outil coercitif (collier électrique, torquatus/à pointe, collier étrangleur ou semi étrangleur, etc) n’est jamais une solution. 

15- Avoir un chien n’est pas fait pour tout le monde. Ce n’est pas une honte de ne pas savoir s’occuper d’un chien. On a toujours le choix entre apprendre ou ne pas prendre de chien tout simplement.

Plus d’article: Le top 10 des mauvaises raisons de prendre un chien

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Interactions du lecteur

Commentaires

  1. Clerbout nicole a écrit

    Bonjour jai un berger allemand de 3an le problème ces il tire sur la laisse kan je le promène avec les autres chiens ya peur vous pouvez m expliquer comment je peux faire merci

  2. NATHALIE TREMBLAY a écrit

    Bonjour, j’ai un rottweiller berger allemand shepard de 7 mois 1/2. Je ne sais plus quoi faire, car il nous mord très fort tout le temps. Nous lui disons toujours le même mot pour qu’il arrête et il nous mord encore. Un éducateur canin est venu à la maison et il n’a pas eu de problème mais il ne nous a pas mordu. Mon conjoint est vraiment tanné et il ne veut plus le garder. Mais, j’essaie tout ce qui est possible pour corriger le chien, mais je ne sais plus quoi faire. Je veux le garder car je me suis attachée à ce chien. Et, s’il part, je vais pleurer. Conseillez-moi s.v.p.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Le dernier article du blog

Les 10 problèmes de comportement les plus courants chez le chien

Les 10 problèmes de comportement les plus courants chez le chien : Le  comportement des chiens est souvent mal compris par les propriétaires de chiens. Un ...

Nos collaborations

Découvrez notre méthode d'éducation 100% vidéo

chien-mode-emploi

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.