Haut

La frustration chez le chien !

La frustration chez le chien ! La frustration, cette émotion difficile à contrôler si on ne l’a pas appris ! Vous la connaissez ? Et votre chien ? Beaucoup de clients qui viennent prendre des cours à nos centres Canidelite de Toulouse, Bordeaux et Paris, ont un chien qui a un problème de frustration. C’est-à-dire qu’ils ont du mal à gérer leur état émotionnel s’ils n’obtiennent pas tout de suite ce qu’ils ont envie. Avez-vous un “chien roi” à la maison ? Non pas vraiment ! Et si on parlait de la gestion de la frustration chez le chien et donc de ces auto-contrôles

La frustration kesako ?

Votre chien a-t-il une bonne tolérance à la frustration ? Il ne supporte pas que vous changiez l’horaire de sa gamelle ? Il se met à hurler, car il n’a pas accès au copain chien de l’autre côté de la route ? Vous ne vous occupez pas de lui et il vient vous aboyer dessus jusqu’à ce que vous cédiez ? Vous vous arrêtez pour dire bonjour à votre voisin et il mord et tire sur la laisse ? Peut-être même vient-il vous pincer, car vous ne vous occupez pas de lui assez vite ?

Qu’ont en commun toutes ces situations ? Elles ont le potentiel de lui faire vivre une frustration.

La tolérance à la frustration est une compétence émotionnelle essentielle pour une saine gestion des émotions. En effet, les chiens qui ont une faible tolérance à la frustration, peuvent développer ce que l’on considère comme des mauvais comportements, qui entraînent forcément des impacts négatifs sur Médor, mais aussi sur son propriétaire. Parmi les mauvais comportements on peut trouver :

  • des aboiements intempestifs sur l’humain
  • il va gratter, gémir, s’exprimer de manière très expressive voir pénible pour l’humain
  • le chien ne sait pas attendre
  • des conflits entre chien et humain
  • des attitudes dites agressives comme un chien qui pince ou mord
  • chien qui va sauter sur l’humain et aura du mal à s’arrêter
  • du stress chez le chien comme chez l’humain
  • un climat qui peut vite devenir oppressant pour le duo maître-chien
  • et tout autre comportement qui viserait à obtenir tout ce qu’il veut tout de suite !

Le chien va donc vivre des émotions négatives qui seront contagieuses puisqu’elles affectent l’entourage de l’animal (humain comme autres animaux).

Mais d’où provient cette mauvais gestion de la frustration ?

De nombreux chiens de famille ne savent pas attendre et donc ne gèrent pas leur frustration tout simplement parce qu’ils ne l’ont pas apprise. La frustration ne peut être gérée que par le biais du contrôle des émotions, si celles-ci ne sont pas gérées ou mal gérées, le chien se retrouvera alors dans une sorte de détresse émotionnelle dans certains moments. D’ailleurs ces chiens sont souvent qualifiés de dominants ! Il n’en ait absolument rien ! Je le rappelle la dominance chez le chien n’existe pas, mais c’est un autre débat

(en revanche si vous voulez en savoir plus cliquez ici :  Le mythe de la Hiérarchie)

On a donc l’impression que pour ces chiens tout doit leur être dû et surtout tout de suite !

Le chien doit apprendre cette gestion de la frustration le plus tôt possible grâce à l’apprentissage de l’auto-contrôle. Cet apprentissage commence avec sa mère chien et sa fratrie. En effet, la mère va au cours du développement du chiot, lui apprendre petit à petit sans jamais s’énerver, qu’elle n’est pas toujours disponible pour lui en le repoussant à certains moments, à rester poli s’il veut avoir ce qu’il veut comme le jeu et la nourriture. C’est un apprentissage délicat et il est important de comprendre que pendant cet apprentissage la mère du chiot est toujours bienveillante et stable émotionnellement. Ce qui n’est bien souvent pas le cas de nous les humains.

Quand nous adoptons un chien nous ne favorisons bien souvent pas cet apprentissage, puisque centré par ce nouvel arrivant que l’on veut aimer de tout coeur, nous lui accordons bien souvent toute notre attention et accédons à toutes ces demandes. Le chien n’apprend donc pas la politesse à ce moment là et ne construit pas sa barrière à émotion.

Le chien peut alors commencer à insister et souvent cela paye pour lui ! N’oublions pas que le chien, même s’il ne cherche pas à gouverner le monde, est un opportuniste qui se tournera toujours vers ce qui est gagnant pour lui. Si insister lui fait gagner quelque chose, cette insistance sera de plus en plus rude. A cela, on peut ajouter l’incohérence de l’humain. L’incohérence est un grand défaut chez nous. Nous avons tendance en règle générale à accorder quelque chose au chien qu’on lui refusera la fois suivante. Le chien ne connaissant pas nos règles va alors réagir en adaptant son comportement à la situation, pour que celle-ci lui soit favorable.

Comment lui apprendre à gérer sa frustration ?

Il y a quelques règles très simples à mettre en place pour aider votre chien à gérer sa frustration. Cela peut ne pas suffir, mais cela aidera dans la majorité des cas ! Les voici :

  • Respecter les besoins du chien : c’est une priorité. Si votre chien n’a pas ces besoins essentiels de respectés, ce n’est pas la peine de chercher à lui faire gérer quoi que ce soit ! Nous en parlons souvent dans les articles, les besoins qui permettent d’équilibrer un chien sont : la sécurité, le jeu, les rencontres canines et les sorties quotidiennes (au moins 30 minutes par jour de balade tous les jours une fois adulte, même si on a un jardin). Je fais bien sûr abstraction des besoins plus primaires (comme manger, boire, etc) puisqu’ils vont de soi ! Si votre chien est équilibré et qu’il se trouve dans un environnement de confiance, il aura moins de soucis pour gérer ces émotions et donc sa frustration. C’est à mon sens un des plus essentiels.
  • La cohérence du maître et de toute la famille : Voilà quelque chose dans lequel la plupart d’entre vous, allez-vous reconnaître. Avez-vous déjà cédé à votre chien par manque de temps ? Manque de patience ? Pour lui faire tout simplement plaisir ? Je ne dis pas par là qu’on ne doit jamais rien accorder à notre chien ! Quel est l’intérêt d’intégrer un chien dans une famille si on ne peut/veut jamais lui faire plaisir ? Mais il faut être conscient que le moindre de nos actes et de nos décisions ont des répercussions sur notre chien. Vous ne pouvez pas dire à votre chien qu’il peut monter sur le canapé quand il veut, si vous lui refusez sans ménagement parce qu’il est mouillé ! Dans la même logique, vous ne pouvez pas lui donner à manger à table tous les jours, pour lui refuser quand cela vous chante. Ou encore, vous ne pouvez pas dire “non” puis “oui” et encore “non” selon vos changements d’humeurs. Votre chien ne comprend pas cette “règle”. De même, que les membres de la famille doivent être sur la même longueur d’ondes.En revanche, nous allons voir dans le point suivant que vous pouvez apprendre à votre chien que certaines choses sont en quelques sortes réglementées !
  • Apprendre les règles de politesse : apprenez à votre chien que renoncer c’est gagné ! Apprenez-lui que le calme est toujours gagnant contrairement à l’excitation. Si votre chien s’excite, ignorez-le ! C’est-à-dire que vous ne lui parlez pas, vous ne le regardez pas et vous lui tournez le dos. Dès qu’il est calme ou qu’il a une attitude que vous considérez comme poli, il aura ce qu’il souhaite si cela est possible. Sinon on peut bien évidemment le récompenser autrement (jouet, friandise, autres activités plaisantes pour le chien, etc). Vous pouvez donc utiliser le principe de Premack. Le quoi ? Premack le principe ! Vous l’avez même déjà utilisé sur vos enfants sans doute ! Ce principe consiste a, par exemple, autoriser votre enfant à regarder la télé, à condition qu’il finisse ses devoirs ou range sa chambre avant ! Pour le chien c’est lui autoriser quelque chose de plaisant en échange d’une contrepartie comme un assis ou un “reste calme”. Exemple : si tu ne tires pas sur ta laisse tu iras voir le copain chien en face. Si tu tires nous n’iront pas vers lui !

Apprentissages en amont

Pour que votre chien gère sa frustration au quotidien et surtout en dehors de la maison, il convient de l’entraîner à se gérer dans un milieux hypo-stimulant. Donc le plus souvent, à la maison. Et on ne doit pas être trop exigeant au début. En effet, comment un chien pourrait-il répondre à votre demande de calme dans un milieu étranger, si même à la maison il n’y répond pas ?

Apprendre la gestion de la frustration à son chien peut se faire facilement. Il suffit de ne pas répondre tout le temps à ces demandes favorablement ou dans l’immédiat. Voici quelques exemples simples à mettre en place :

  • Mon chien tire en laisse pour aller voir le copain. Je m’arrête ou fais demi-tour. S’il ne tire plus, qu’il me regarde ou se calme je peux de nouveau avancer vers ce qui l’intéresse.
  • Au moment de lui donner la gamelle s’il s’excite je l’ignore, mais ne descends pas la gamelle au sol. Dès qu’il est calme, je descends la gamelle.
  • Je peux nourrir mon chien autrement afin de favoriser sa réflexion grâce à des jeux d’occupations ou d’intelligence.
  • Si mon chien s’excite de trop lorsque je me prépare à partir le balader. Je peux le faire attendre quelques minutes en plus après m’être préparé en vaquant à d’autres occupations.
  • Vous êtes le premier modèle de votre chien. Alors, rien ne sert de vous énerver ! Restez calme et patient. Songez que votre chien a besoin d’apprendre et qu’il ne le fait pas exprès. Soyez bienveillant et apprenez lui que le calme est toujours gagnant !

Pour finir, comprenez qu’un chien qui ne gère pas sa frustration aura besoin d’exercices simples, courts et répétés pour apprendre. Respectez votre chien dans ces besoins et donnez-lui des activités dans lesquelles il pourra entièrement se décharger, car l’accumulation de frustration apporte du stress. Le stress chronique n’est pas bon pour la santé. C’est votre rôle d’amener votre chien dans de meilleures conditions de vie, afin qu’il soit serein et bien dans ses pattes !

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Interactions du lecteur

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Le dernier article du blog

SOS Canicule pour nos chiens

SOS Canicule pour nos chiens ! On y est. L'été, le beau temps et la chaleur. On l'attend toujours, ou presque, avec impatience. Mais voilà, comme ...

Nos collaborations

Découvrez notre méthode d'éducation 100% vidéo

chien-mode-emploi

Vous connaissez le livre de Chloé Fesch?

P_ABC_CHIOT_v5ok.indd
logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.