Canirun : une activité à découvrir

En France et partout dans le monde, il y a sans cesse de nouvelles activités qui se développent pour notre bonheur et celui de nos chiens ! Parmi ses activités, on peut notamment trouver le Canirun. Activité qui ne fait pas l’unanimité pour ceux qui n’en connaissent pas les biens fait. Activité que nous avons choisi de mettre en place sur nos centre canin Canidelite par Nature de Chien. Alors quelle est cette activité ? Découvrons-la ensemble !

Qu’est-ce que le canirun ?

Le canirun est une course au leurre de loisir ! Le but premier étant de pouvoir défouler notre chien par le jeu et la course, en le faisant poursuivre un leurre ! Le chien court alors seul derrière le leurre, à son rythme et juste par plaisir. Il n’y a pas de but compétitif.

Le canirun n’est pas nécessairement une course en ligne droite. En effet, on peut créer un parcours adapté grâce aux poulies qui maintiennent le fil. Le leurre quant à lui n’est pas dangereux pour le chien, puisque c’est simplement une rubalise.

Grâce à une télécommande, nous pouvons choisir le sens de défilement du leurre, mais aussi sa vitesse, ce qui vous verrez plus bas n’est pas négligeable !

Quels chiens peuvent pratiquer ?

Tous les chiens peuvent en théorie pratiquer cette course au leurre, puisqu’il n’y a aucun but compétitif, et que la finalité est de faire plaisir à son chien. Il n’y a donc pas de distinction de race pour cette activité.

Malgré tout, cette activité restant un sport intensif pour le chien, il faut absolument que celui-ci soit en bonne santé. On ne fera donc pas courir un chien qui a des problèmes de coeur, des problèmes osseux ou encore des chiens atteint d’HS-HA.

De plus, cette activité devrait être interdite pour les chiens dont la croissance n’est pas fini. En effet, le chien même avec une préparation physique va parfois forcer sur ses articulations, faire des virages serrés, ect. Il convient donc d’attendre globalement les 18 à 24 mois du chien. Je rappelle qu’avant les 24 mois d’un chien, les os ne sont pas soudés au niveau des épiphyses (humérus vers 15 mois et la crête iliaque 24 mois). Il est donc très important de tenir compte de la croissance de son chien, surtout si on tient à sa santé.

Canirun

Le but éducatif

Maintenant, voyons ensemble comment nous utilisons cette activité dans nos centres Canidelite Par Nature de chien.

En tant que professionnel de l’éducation et du comportement, nous avons un regard différent sur cette activité, qui au premier regard peut nous laisser dubitatif. Il y a pourtant un réel rôle éducatif derrière celle-ci.

Nous rencontrons beaucoup de clients qui n’arrivent pas toujours à avoir du rappel avec leur chien. Notre rôle étant d’aider le binôme maître chien à se reconnecter le plus rapidement possible lors d’un rappel. Le rappel s’apprend de manière progressive et doit toujours être positif. Vous pouvez d’ailleurs en savoir plus juste ici pour les étapes du rappel : Le rappel et un autre article complémentaire.

Maintenant, notre but est aussi de pouvoir mettre des difficultés progressivement dans l’apprentissage du chien grâce notamment à une diversion. C’est le rôle du leurre. Je vous rassure, on ne met pas juste le leurre en action en priant pour que le chien revienne vers nous !!

Ce qu’il y a de bien avec la spintbox, c’est que nous contrôlons la trajectoire, mais aussi la vitesse. Ce qui nous permet de travailler progressivement avec le leurre. Imaginons que votre chien connaisse déjà très bien le rappel et qu’il ait appris en amont ce qu’était le renoncement positif. Le mieux étant même qu’il connaisse des indications de base comme le assis, le rappel, pourquoi pas le stop, et le “tu laisses” positif.

L’activité devra se faire sur un terrain sécurisé. Le chien devra avoir fait ses besoins et avoir été échauffé au préalable. Préparez des friandises super appétentes et même son jouet préféré s’il le faut ! Vous pouvez alors passer à l’étape suivante avec le leurre, tout en gardant votre chien en longe pour le rattraper au besoin :

  • Au départ le leurre doit à peine bouger pour ne pas mettre le chien en échec. Il bouge légèrement. Demandez à votre chien de “laisser”, dès que votre chien laisse récompensez le verbalement, mais aussi avec une friandise. N’hésitez pas à vous mettre entre le leurre et votre chien. J’ajoute que la friandise récompense doit vraiment plaire au chien et doit être plus motivante que le leurre !
  • Il faut recommencer cette étape tant que le chien ne reste pas calme ou attentif à vous. TOUJOURS récompenser le chien, même s’il a eu du mal à laisser. D’ailleurs si cette étape est trop difficile, pensez à refaire des exercices positifs de renoncement, car c’est sûrement que votre chien ne connaît pas ou connaît mal l’indication. Cela demande du temps, de la patience et du travail.
  • En faisant cette étape plusieurs fois, n’oubliez pas d’également récompenser votre chien en le laissant de temps en temps, aller vers le leurre qui ne bouge plus. Il ne faudrait pas que votre chien soit monté en frustration, et il ne faut pas non plus qu’il se sente démotivé. Pour ça, une fois que votre chien a renoncé, indiquez lui un “c’est bon !”. Pour qu’il y aille seulement sur indication.
  • Quand cette étape est réussie, vous pourrez alors recommencer en bougeant le leurre un peu plus loin. Il faut toujours récompenser le chien qui renonce. Car dans sa tête il doit se dire “renoncer c’est toujours gagner !”
  • Il suffira donc de progressivement compliquer les étapes. C’est la règle des 3D (Durée, Distance, Distraction) qu’on utilise tout le temps en éducation : La règle des 3D.

Vous pouvez également conditionner votre chien à revenir au sifflet ou le conditionner avec le clicker. Maintenant, est-ce que ses étapes suffisent ? Pas toujours et je vous explique pourquoi !

Question d’instinct

Je me dois de vous parler de l’instinct du chien. C’est cet instinct qui fait d’ailleurs peur à beaucoup de propriétaires. L’instinct est un comportement inné, un comportement inscrit dans le code génétique de votre chien. Il ne peut donc pas s’effacer. C’est très important de le comprendre. Car la compréhension de votre chien vous amènera sur le chemin de la tolérance et d’une meilleure coopération dans l’éducation.

Si chez certains chiens, l’instinct peut se limer ou se contrôler, chez d’autres, il sera encore plus difficile à contrôler. En lisant cette ligne certains propriétaires de race dites nordique ou primitives devraient se reconnaître.

En effet, chez certaines races l’instinct est tellement fort, qu’émotionnellement, il est alors impossible pour le chien d’aller contre sa nature. Il ne faut pas lui en vouloir, car c’est ce qui fait de lui un chien, espèce carnivore.

La chasse pour le chien de famille est totalement inutile. Mais lui ne le sait pas, il répond simplement à un instinct. Pour autant, cet instinct va se transposer sur des objets simples de son quotidien comme une balle. Le chien l’observe se déplacer, la course et la rattrape. Sa chasse étant gagnante, il va alors s’auto-renforcer dans ce comportement. Et c’est donc ce qui peut aussi renforcer la prédation chez certains individus en pratiquant du canirun. Il sera alors déconseillé en générale pour les races comme le husky.

C’est une indication générale, car après chaque individu est différent et vivra cette expérience de façon différente. C’est pourquoi, il est préférable de tester cette activité avec un éducateur-comportementaliste canin, pour éviter toute erreur.

Conclusion :

Vous l’aurez donc compris, le canirun peut amener un chien déjà chasseur a encore plus se renforcer, surtout si toutes les étapes de son apprentissage n’ont pas été respecté. Il faudra tenir compte de chaque individu pour travailler sur ce loisir. C’est un loisir canin, donc le chien doit pouvoir y prendre un minimum de plaisir. Tous les chiens ne seront pas intéressés et ce n’est pas un mal pour autant. Enfin, utilisé de façon intelligente, le canirun peut vraiment nous aider à faire renoncer un chien et à avoir un meilleur rappel. Nous avons d’ailleurs pu utiliser cette technique sur MJ The Beagle en le conditionnant au sifflet. Il faut donc vraiment voir le canirun comme un outil éducatif et non comme une simple façon de monter le chien en excitation.

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Connaissez-vous le livre de Chloé Fesch?

Découvrez-le maintenant !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.