Mon chien n’aime pas aller vers les inconnus

Votre chien n’aime pas aller vers les inconnus ! Voilà quelque chose qui vous fait vraiment de la peine, car votre chien ne semble pas vraiment aimer les contacts ! Ne devrait-il pas aimer les caresses comme tout “bon chien” ? Y a-t-il un problème chez lui ? Et surtout comment l’aider à aimer les inconnus ?

Mon chien n’aime pas aller vers les inconnus

Le chien animal sociable

Le caractère sociable du bon chien de famille est souvent mis en avant, quand on parle de chien équilibré. On dit qu’un animal est sociable lorsque celui-ci peut s’organiser socialement avec plusieurs individus. En outre, le chien doit pouvoir :

  • s’organiser dans un groupe d’individus de façon durable
  • qu’il puisse communiquer sans problème
  • et qu’il puisse également collaborer avec des individus sans chercher le conflit

Il est donc souvent naturel de penser et d’attendre que le chien de famille soit sociable avec tout le monde. C’est pourtant plus compliqué que ça !

Idées reçues

Le chien n’est pas un dispensaire à caresse. Oui, il a le droit d’être introvertie, ou de ne ne pas aimer recevoir des caresses ou des sollicitations des autres humains. À vrai dire, il n’est même pas obligé d’aimer les prises de contact avec son maître.

Chaque chien est différent, mais il est vrai que la plupart des chiens n’aiment pas vraiment les caresses. Ils trouvent ses contacts très intrusifs ! En revanche, les chiens sont très tolérants et c’est aussi ce qui fait qu’ils acceptent les contacts avec les personnes proches.

Pas étonnant donc, que beaucoup de chien n’aiment pas prendre contact avec des inconnus. Et en même temps, aimeriez-vous que des inconnus vous prennent dans leur bras ?

Maintenant, le comportement de votre chien vis-à-vis des inconnus va varier selon beaucoup de choses. Voici quelques pistes liées à ses comportements :

  • le comportement varie en fonction de l’individu lui-même. C’est-à-dire qu’il tient compte de son vécu mais aussi de sa génétique
  • de l’environnement dans lequel il se trouve à l’instant T
  • de son état émotionnel
  • et s’il est en bonne santé.

Un comportement peut donc être inné, acquis, conscient, inconscient, automatique, volontaire ou involontaire.

Apprentissage et génétique

Vous l’aurez compris, un chien n’est pas obligé d’aimer les humains naturellement. Tout est à faire d’apprentissage, mais aussi de génétique.

Par exemple, on doit le plus tôt possible (dès ses premières semaines de vie) sociabiliser le chien, pour qu’il associe l’être humain à quelque chose de positif et de non dangereux. Il est du devoir du naisseur et des maîtres de continuer cet apprentissage pour éviter d’avoir un chien dit réactif agressif à l’avenir.

L’apprentissage consiste également à protéger le chien dès chiot s’il n’est pas confiant en l’être humain. Il ne faut pas par exemple, forcer un chien qui ne veut pas dire bonjour, ou ne veut pas de caresses. C’est le meilleur moyen d’obtenir un chien qui se méfiera de l’humain par la suite, et pire qui pourrait en avoir peur et agresser s’il se sent acculé ! Il ne faut pas non plus le mettre en immersion totale dans un groupe d’humain, comme ce qui peut parfois être proposé par des éducateurs canin ou des clubs, car les conséquences seront les mêmes que précédemment. Il convient alors de savoir ce que sont les signaux d’apaisement du chien, pour ne pas être dans l’erreur.

Un mauvais apprentissage peut se faire malgré nous, suite à un traumatisme vécu par le chien. Un humain qui lui aurait fait peur ou mal. Le chien associera toute personne à quelqu’un de potentiellement dangereux. C’est pourquoi il est important de faire des rencontres contrôlées et toujours positive.

Un apprentissage inexistant ou mal adapté peut engendrer ce genre de comportement. Les chiens sortant d’animalerie sont souvent dans ce cas. En effet, les premiers mois de leur vie n’auront pas été assez stimulés pour qu’il puisse gérer agréablement la venue d’inconnus. Vous pourrez trouver également le même genre de comportement, chez les chiens sortant de laboratoire français.

Mais, la génétique peut également orienter certains comportements, comme l’instinct de chasse, mais également la défense ou encore la méfiance envers les inconnus. Certaines races de chien comme les border collie ou encore les chiens loups tchèques et les patous, peuvent être très méfiants envers les inconnus, ou les personnes se trouvant en dehors de leur cercle familiale proche. C’est en quelque sorte inscrit en partie dans leur code génétique. Il se peut même que chiot, il semble accepter les inconnus, pour finir par vraiment s’en méfier en grandissant.

Comment aider son chien

La première chose pour aider votre chien est de ne surtout jamais forcer le contact avec les humains. C’est une priorité absolue si on ne veut pas que le chien en se sentant acculé finisse par mordre.

La deuxième chose sera de positiver le contact. Pour ça, il faut que le chien prenne confiance en lui face à l’inconnu. On peut passer par différents exercices comme :

  • demander aux inconnus de lancer des friandises très appétentes à votre chien
  • les personnes extérieurs ou inconnues peuvent tout simplement ignorer le chien et faire un bout de chemin en balade avec vous
  • à la maison, on peut proposer à nos invités de donner des friandises ou de lancer un jouet au chien pour le détendre
  • on peut également demander à des personnes de promener le chien à notre place

Pour se faire, il vous faudra peut être l’aide d’un éducateur-comportementaliste canin professionnel. Dans tous les cas, le travail se fera de façon progressive. Vous pouvez également donner un complément de fleurs de Bach pour aider votre chien.

Le mot de la fin

Si c’est un problème comportemental qui l’empêche de vivre ou de se balader tranquillement, il est alors indispensable de vous faire aider par un professionnel respectueux du chien.

Il faut également observer son chien pour savoir si cette incapacité à accepter les inconnus, le pousse à l’agression.

Enfin, rassurez-vous. Si votre chien n’aime tout simplement pas aller vers les inconnus ce n’est pas une fatalité, c’est sa personnalité qui est peut-être ainsi. Tant que ce n’est pas une phobie, vous pouvez alors respecter le choix de votre chien.

Article rédigé par :

Hélène

Rédactrice Canidélite par Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Connaissez-vous le livre de Chloé Fesch?

Découvrez-le maintenant !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.