Laisser son chien seul à la maison

N'hésitez pas à partager ce post !

Vous êtes peut-être, comme beaucoup de personne, peu disponible la journée pour votre chien. Vos journées sont peut-être bien remplies ! Mais pas celle de votre chien ! Et oui, Médor vous attend toute la journée ! Peut être même vous fait-il quelques bêtises pour s’occuper. Et si vous pouviez changer ça ? Et si finalement, la journée de votre chien se retrouvait plus rempli ? Vous voulez des indices ? Lisez cet article !

Laisser son chien seul à la maison

1/ Lui apprendre à rester seul

Bien évidemment, votre chien doit apprendre à rester seul. Ce n’est, en effet pas naturel pour lui d’être seul, puisque cela est source de stress, d’ennui, voir même de danger. Un compagnon canin en plus, n’est pas toujours une solution, puisqu’ils peuvent s’ennuyer à deux. Voici donc les étapes principales pour apprendre à son chien à rester seul.

-Ne pas ritualiser vos départs. Changez donc les signes évidents de vos départs et banalisez les. En outre, faites de “faux départ”. Prenez vos clefs de voiture, mettez votre manteau et installez-vous sur votre canapé pour regarder la télé. Ou sans prévenir, sans mettre vos chaussures, sortez de chez vous ! Le but étant de banaliser ses rituels, les casser pour ne plus qu’ils soient source de stress pour votre chien. Vous pouvez également ignorer votre chien avant de partir, mais aussi en rentrant. Ignorez signifie ne pas le regarder, ne pas le toucher (ni pour repousser ni pour une caresse) et ne pas lui parler. Si le chien est en excitation quand vous revenez, une fois calmé, la vous pourrez le rappeler pour lui accorder de l’attention.

-Comblez ses besoins de sortie tous les jours ! Même si vous avez un jardin. En effet, un chien a besoin de sortir un minimum d’une demi heure par jour, tous les jours, afin de combler un maximum son besoin d’exploration, de reniflage, de communication. C’est ce qui le fatigue et le rend bien dans ses pattes. Un chien bien dans ses pattes ne stresse pas au départ de son maître.

-Donnez-lui de quoi s’occuper pendant toute la journée ! Des jouets à mordre de différente texture (peluche, tug, jouet dure), des jouets d’occupation (comme des jouets où l’on peut fourrer de la nourriture/friandises, comme la marque Kong ). Ses jouets ne doivent pas être à la disposition de votre chien lorsque vous êtes présent, afin qu’ils prennent une importance plus grande, lorsque vous êtes absent. Il convient donc de lui laisser à disposition quand vous partez, et de tout ramasser quand vous revenez.

Pour en savoir plus sur l’ennui voici un article complémentaire : L’ennui chez le chien.

-Réduisez son espace, afin qu’il ne passe pas son temps à vous chercher dans la maison. Réduire son espace doit se faire de manière positive (voir l’étape précédente à faire absolument ). Vous pouvez également lui apprendre à aimer un espace plus qu’un autre. Certains apprennent à leur chien à aimer la cage (comme un cage de transport ou une cage banale), qui peut rester ouverte, mais offrir un espace confiné et rassurant pour le chien.

2/ Temps idéal

Maintenant la question éthique se pose. Combien de temps pouvons-nous laisser nos chiens seuls chez nous ?

Premièrement, je pense que ce temps peut déjà varier selon tellement de critères, qu’il est en réalité difficile de définir un temps. En effet, ses critères peuvent varier selon l’âge, si c’est donc un chiot, un adulte, ou un vieux chien. Mais cela changera également selon l’état émotionnel de votre chien. Selon sa provenance, a-t-il l’habitude de rester seul, ou encore a-t-il l’habitude de l’environnement dans lequel vous allez le laisser (quand vous êtes en vacances dans un endroit inconnu par exemple). D’où l’importance, d’apprendre à son chien à rester seul, et surtout de généraliser cet apprentissage un maximum.

Malgré tout ça, je pense qu’un chien ne devrait pas être laissé plus longtemps qu’une fourchette comprise entre 4h et 6h. Il faut penser que pendant tout ce temps, votre chien ne pourra généralement pas pouvoir faire ses besoins comme il le souhaite. Il faudra qu’il s’occupe, qu’il remplisse sa journée. Imaginez-vous enfermé dans une maison à ne rien faire pendant toute une journée, sans la possibilité de pouvoir aller vous soulager, sans pouvoir vous occuper et ça tout au long de votre vie. C’est ce que vivent la plupart de nos chiens domestiques et ça jusqu’à leur mort. Malgré tout, il existe des solutions alternatives.

3/ Faire appel à un Dog-sitter

Pour ne pas laisser votre chien s’ennuyer seul chez vous, il existe des solutions comme un dog sitter ou pet sitting. Un dog-sitter est une personne qui peut venir s’occuper de votre chien pendant vos absences, que ce soit en journée ou même plusieurs jours. Cette personne vient jouer avec votre chien et surtout le balade. Selon la durée de votre absence, cette personne peut également nourrir le chien, le soigner, bref s’occuper de lui comme si c’était son propre chien. Le principe est donc vraiment simple à mettre en place.

Un dog sitter peut se trouver dans votre entourage, si non, il existe des sociétés professionnelles spécialisées pour trouver un bon pet sitter.

4/ Avantages de faire appel à un Dog Sitter

Les avantages sont nombreux surtout pour votre chien, mais aussi pour vous. Listons ensemble ces avantages pour y voir plus clair :

-Votre chien ne s’ennuiera pas dans la journée

-Un chien qui ne s’ennuie pas ne détruit pas, n’aboie pas, et ne fait pas ses besoins dans la maison

-Cela permet de le fatiguer de la meilleure des façons (jeux, balades)

-Vous lui offrez grâce à ça du contact sociale avec d’autres humains et parfois même d’autres chiens.

-Si votre chien fait de l’hyper attachement, il va apprendre que ce n’est pas stressant de vous voir partir, puisque dans la journée, il aura de la compagnie.

-Si votre chien est bien dans ses pattes, vous serez soulagé pour lui. Votre relation n’en sera que plus apaisée et plus forte.

5/ Comment savoir si c’est un bon Dog Sitter ?

Je vous vois venir avec vos questions ! Comment faire confiance à un inconnu quand il s’agit de faire garder votre chien ? Et bien, il y a quelques indices révélateurs. Les voici :

-Même si chaque personne est différente, et que vos propres ressentis le seront également, sachez qu’un bon dog sitter est une personne qui avant tout chose aime la compagnie des chiens.

– Il va de soit qu’une personne qui fait ce travail par obligation, sans passion, n’aura pas le même feeling qu’un passionné et ne s’occupera pas forcément avec plaisir de votre chien.

-Le dog sitter ne doit pas être une personne négligente. Une personne négligente avec votre chien peut le mettre en danger ou mal s’en occuper ce qui peut avoir des conséquences comportementales.

-Faites une journée d’essai, pour vous assurer que le courant passe autant avec vous, qu’avec votre chien. Votre chien est-il content d’y retourner ? Fuit-il le contact de son dog sitter ? Autant d’indices révélateurs du bien-être de votre chien, pourront vous mettre la puce à l’oreille !

-Demandez des nouvelles et des photos pendant la journée. Sans harceler le dog sitter que vous engagez, vous pouvez tout de même exiger des nouvelles de votre chien et des photos pour vous rassurer.

6/ Où trouver un Dog Sitter ?

Vous pouvez trouver un dog sitter dans votre entourage (famille, ami, voisin). C’est d’ailleurs ce qu’il y a de plus simple.

Mais, si vous n’avez pas d’âme charitable qui puisse s’occuper de votre chien en toute confiance autour de vous, vous pouvez rechercher cette personne chez des professionnels.

Soit chez des éducateurs-comportementalistes canin qui proposent ce genre de service, souvent couplé avec de l’éducation. Soit grâce à des sociétés regroupant des dogs sitter. La plus connue étant DogBuddy, le leader européen en la question, puisqu’elle regroupe des dogs sitters expérimentés, mais surtout contrôlés. Vous avez la possibilité de voir le “cv” de votre gardien, comme s’il a passé l’évaluation d’entrée avec succès, si les documents justifiant son identité ont été fournis, combien de réservations ont été faites et les commentaires des autres propriétaires.

Conclusion : Votre chien peut apprendre à rester seul dès chiot. Mais c’est bien un apprentissage à enclencher et non pas quelque chose que vous devez imposer du jour au lendemain. Il faut donc mettre en place le processus d’apprentissage pour que cela se passe au mieux. Le mieux étant de ne pas imposer la solitude à votre chien, pour éviter tout problème de comportement indésirable.

Article rédigé par :

Hélène

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.