Mon chien est trop actif, comment le calmer ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Votre chien semble devenir fou à la moindre activité ? Peu importe ce que vous faites, vous n’arrivez pas à la calmer ? C’est un calvaire pour vous, au point que vous stressez dès qu’il s’agit de sortir votre chien, ou que des invités arrivent ? Vous vous demandez vraiment, comment vous pouvez calmer votre chien quand il est en état d’excitation ? Pas de panique, cet article est fait pour vous ! Vous y trouverez vos réponses et solutions !

Mon chien est trop actif, comment le calmer ?

Pourquoi votre chien est trop actif ?

Votre chien peut être trop actif pour plusieurs raisons.

  • La première est que ses dépenses physiques et mentales ne sont pas assouvies. En effet, un chien a besoin de stimulation tous les jours et ça, durant toute sa vie. Ses stimulations pourront  varier selon l’âge et la santé du chien. Mais il ne suffit pas de mettre un chien dans un jardin ou de lui faire une balade de temps à autre, pour que ses besoins soient satisfaits. De plus, l’activité locomotrice n’est efficace que si elle est alliée à des activités qui permettent au chien de réfléchir. Pour que votre chien soit équilibré et que ses besoins physiologiques soient comblés, il ne faut donc pas mettre l’activité mentale de côté. La première erreur est donc de croire que faire courir un chien après une balle sera suffisant. Donc l’activité que vous proposez à votre chien est elle réellement satisfaisante et complète ?

 

  • Votre cohérence face à votre chien pourrait être également un indicateur important. En effet, le plus souvent les maîtres réagissent de façon contradictoire, incohérente ou incompréhensible pour le chien. Une mauvaise lecture du chien entraîne une mauvaise communication, et peut donc amener des mauvais comportements et de l’excitation chez le chien. La différence avec un chien bien dans ses pattes, qui serait compris par son propriétaire, et un chien plus difficile dans sa relation aux autres. Le premier sera confiant, et pourra alors mieux s’adapter à ses émotions. Le second sera de nature anxieuse ou excitée, car il sera dans l’incapacité de se calmer face à l’incohérence de son maître. Le maître doit être porteur de repère dans chaque situation, et surtout rester cohérent. Si votre chien n’arrive pas à se calmer, c’est donc peut être que vous lui envoyez sans le vouloir le mauvais signal.

 

  • Votre chien a peut-être un problème d’auto contrôle ou de mauvaise gestion de la frustration, qui le monte en excitation dès qu’il ne sait plus gérer une situation qui le met dans le stress ou l’inconfort. La mauvaise gestion de la frustration est l’incapacitée pour le chien de renoncer. Par exemple, si vous lui retirez son jouet pour arrêter le jeu et qu’il continue de sauter partout et même sur vous, comme s’il n’était pas fatigué.

 

  • Votre chien est peut être atteint d’un syndrome d’hyperactivité. Attention, le syndrome dit HSHA, est une réelle maladie. Ce syndrome comportemental est un trouble du développement, qui survient lorsque le chien a grandi dans un milieu hypostimulant, sans la présence de sa mère lors de la période clé du développement du chien. Souvent mal diagnostiqué ou diagnostiqué à tort et à travers, syndrome “à la mode” dès que le chien semble un peu “foufou”, pourtant c’est un réel trouble qui peut avoir des conséquences catastrophiques. Ce n’est donc pas une caractéristique que l’on peut attribuer à n’importe quel chien sous prétexte qu’il est trop actif, trop speed. Ce trouble doit être diagnostiqué par un vétérinaire comportementaliste ou par un éducateur canin comportementaliste en lien avec un vétérinaire. Ce trouble peut se diagnostiquer dès les 4 mois de votre chien.

Comment faire pour aider votre chien ?

  • Comblez ses besoins pour commencer ! En effet, votre chien a besoin de promenade tous les jours, même si vous possédez un jardin. Et oui, votre jardin, il le connaît par coeur, il n’est donc pas stimulant pour lui, même s’il fait 3 hectares ! Ses promenades devront durer entre 20 minutes et plus d’une heure selon l’âge de votre chien (15/20 minutes pour un chiot d’environs 4 mois et plus d’une heure pour un chien de plus d’un an). Celles ci devront être stimulantes. C’est à dire qu’il doit pouvoir renifler à sa guise les chemins où il passe, et faire ses besoins autant de fois qu’il veut. De plus, il doit pouvoir rencontrer des congénères régulièrement, même s’il y a un autre chien à la maison. C’est une activité sociale très importante pour le chien, surtout pour son équilibre et son bien être. Lors de ses balades, si vous ne pouvez le lâcher, il faudra lui laisser une longe de minimum 5 mètres. En effet, votre chien a quatre pattes, il ne va donc pas à la même allure que vous et le contraindre à rester au pied est non seulement désagréable pour lui, mais en plus, cela l’empêchera de profiter de ce moment en extérieur.

>> A lire aussi : Réussir la balade avec son chien

  • Proposez lui des jeux d’intelligence ! Il en existe de toute sorte et de tout niveau. Lui permettre de réfléchir l’aidera énormément à se poser, à être plus réfléchi et moins dans l’émotion. Il existe des jeux en bois, où il faut soulever des objets pour obtenir une récompense, des tapis de fouilles ou snuffle mate, des pipolino. Il y en a pour tous les goûts et toutes les mâchoires. Le tout étant de trouver ce qui plaira à votre chien. Vous pouvez même lui proposer des jeux d’intelligence que vous aurez fabriqué vous-même. Vous pourrez d’ailleurs trouver des tutos sur internet !

>> A lire aussi : Comment occuper son chien durant nos absences

  • Si votre chien a besoin d’activité, ou qu’il en a mais qu’elles ne sont pas adaptées, voici de quoi vous aider. Tout d’abord, rendez vous compte des capacités de votre chien. Est-ce un chien de berger ? A-t-il une lignée de travail ? A quoi servait la race de votre chien à l’origine ? Sort-il de plusieurs mois ou années de SPA ? Tout cela vous permettra de cerner au mieu la personnalité de votre chien, mais surtout ses besoins d’activités. Le tout est de ne pas forcément choisir une activité trop excitante. Mais plutôt une activité enrichissante pour lui. Vous avez de la chance, de nos jours, il existe des tonnes d’activités stimulantes pour vous et votre chien. Pour commencer, invitez le à vous suivre lors de votre footing ! Sinon, rendez vous dans des complexes de sports canins comme nous pouvons vous le proposer à Canidelite Toulouse ou Bordeaux. Vous y trouverez des sports tels que le Treibball (foot pour chien), de l’agility, du cani-run. Vous pouvez également allier l’activité physique avec le mental grâce à l’obérythmée et les tricks. Le tout est de trouver le sport qui conviendra parfaitement à votre chien et ses capacités.
  • Faites lui faire des activités de pistage ! C’est la meilleure activité qui puisse exister pour votre chien. Elle lui permet de se servir de son potentiel naturel de pisteur. Activité stimulante, mais non excitante, ce qui permet de réellement calmer votre chien. Du simple pistage chez soi, au pistage utile (comme recherche d’objet, recherche de personne), votre chien se régalera de cette activité.

  • Soyez cohérent dans votre façon de vous comporter, ou de demander des choses. En effet, si votre chien vous saute dessus mais que vous le repoussez, ou que vous lui tourniez le dos mais que vous lui dites “NON!”, votre chien obtient exactement ce qu’il veut ! Votre attention ! Il sera donc plus difficile pour lui d’accéder à votre demande et donc de se calmer, car le message n’a pas été interprété de la façon dont vous auriez souhaité. Pareil si vous jouez avec votre chien à tirer une corde par exemple, si vous continuez d’agiter le jouet ou de tirer dessus alors que vous lui demandez de lâcher, il ne comprendra pas et donc ne se calmera pas, car pour lui, c’est une incitation à continuer de jouer.

 

  •  Travaillez en amont sur vos gestes afin qu’ils soient logiques et coordonnés. Si vous travaillez en plus en amont sur des apprentissages comme le “donne”, ou le “pas bouger”, il sera beaucoup plus facile pour votre chien de rentrer dans un cadre calme et rassurant. Restez calme et posé, car le chien est une vraie éponge, et il se calquera sur votre comportement, qu’il soit bon ou mauvais.

 

  • Faites vous aider par un éducateur aux méthodes bienveillantes si vous n’êtes pas sûr de ce que vous faites, ou si tout simplement, vous voulez vous sentir épaulé dans vos démarches. C’est une façon simple de rendre votre chien plus équilibré, car l’éducateur pourra vous aider sur l’éducation, la gestion de votre chien, votre cohérence et sur les rencontres congénères.

 

  • Si votre chien ne semble vraiment jamais se calmer, s’il ne dort pas, s’il a des réactions plus disproportionnées, si vous avez un doute, consultez un vétérinaire spécialisé dans les pathologies comportementales du chien. Seul le vétérinaire pourra vous faire un bon diagnostique et sera en mesure de vous aider avec un traitement vétérinaire approprié. Une fois le chien mis sous traitement, cela ne suffira pas. Il faudra qu’il soit allié avec un plan de travail, qui pourra être établi avec un éducateur comportementaliste canin. Les méthodes de ce professionnel ne devront pas être basées sur une seule contrainte. Il faudra vraiment agir en fonction de l’état émotionnel du chien et ne pas entrer en conflit avec lui, sous peine de le faire régresser.

Et voilà, vous avez dorénavant quelques clefs pour vous aider à calmer votre chien et à le rendre équilibré. N’oubliez jamais de rester calme et cohérent, peut importe la situation ! Avoir un chien actif n’est pas grave, mais il convient de le stimuler de la bonne façon pour ne pas que des problèmes de comportement surviennent !

Article rédigé par :

Hélène

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.