L’impact de l’alimentation sur le comportement du chien

N'hésitez pas à partager ce post !

L’alimentation de nos boules de poils a-t-elle un impact sur leur comportement ? On fait le point…

L’impact de l’alimentation sur le comportement du chien

Le contenu de la gamelle influence-t-elle le comportement du chien ?

Ah…comme il serait simple de comprendre le comportement de nos chiens en observant simplement le contenu de leur gamelle. Mieux encore, si l’on pouvait influer sur le comportement du chien…voire corriger certains de leurs comportements gênants en changeant leur alimentation…cela serait facile et formidable !

Malheureusement, on le sait bien : le comportement du chien (ainsi que ses troubles) ne repose pas que sur des bases biologiques mais elle dépend aussi et surtout de facteurs génétiques, humains et environnementaux. Ainsi, comme il n’existe pas de « potion miracle » ni de « pilule magique » pour solutionner à elles seules une anxiété de séparation, une hyperactivité ou une agressivité, il n’existe pas non plus d’aliments qui en soient à leur genèse ou qui soient capables à eux seuls de solutionner un problème comportemental.

Ainsi, un chien qui mange de la viande crue dans le cadre d’un régime BARF ne deviendra pas subitement plus féroce parce qu’il « a goûté au sang » comme le prétend une croyance populaire.

>> A lire aussi : Les 5 idées reçues sur l’agressivité des chiens

Cependant, même le régime alimentaire de votre chien n’a rien à voir avec son comportement, il existe certains nutriments qui sont susceptibles de l’influencer indirectement.

C’est le cas notamment de certaines graisses qu’on appelle les omégas 3. Contenus en grande quantité dans la chair des poissons gras des mers froides comme le saumon, ces graisses entrent dans la composition des cellules du cerveau et pourraient avoir des bienfaits cognitifs. En d’autres termes, une alimentation riche en omégas 3 serait particulièrement intéressante chez les chiots et chez les chiens âgés.

Chez les premiers, ils participeraient au bon développement du cerveau et des connexions neuronales et faciliteraient indirectement l’apprentissage tandis que chez les seconds, elles ralentiraient le vieillissement du cerveau et le déclin cognitif qui lui est associé.

Certains fragments de protéines issus du lait pourraient également avoir un effet apaisant sur le chien et pourraient aider à calmer les chiens qui souffrent d’anxiété. Ces peptides du lait entrent d’ailleurs dans la composition de médicaments vétérinaires destinés à apaiser les chiens stressés et dans des croquettes qui contribueraient à aider le chien à mieux gérer le stress.

Mais, vous l’aurez compris, un trouble du comportement ne se règlera pas en changeant seulement l’alimentation de votre chien ou en la complémentant. Pour y parvenir, il est toujours nécessaire d’entreprendre un travail d’éducation ou de rééducation avec votre animal avec un professionnel de l’éducation et du comportement canin.

Et la façon de le nourrir ?

L’alimentation d’un chien a davantage d’influence sur son comportement dans sa façon de la distribuer plutôt que sans sa composition.

Ainsi, un chien qui mange avant ses maîtres et en leur présence est un animal qui risque de recevoir le mauvais message de la part de son propriétaire. Par-là, il pourrait en effet comprendre que c’est à lui que revient la gestion de la ressource que constitue la nourriture. Cela génère souvent des problèmes d’agressivité de la part de votre chien au moment de ses repas entre autres problèmes comportementaux…

Pour s’en affranchir, il « suffit » d’instaurer des règles de vie à la maison. Parmi ces règles, la gestion de la ressource « nourriture » joue une place importante. Le chien doit manger seul après ses propriétaires (ou au moins une heure avant eux) et dans un temps limité. Sa gamelle doit lui être retirée après 15 minutes qu’il l’ait terminée ou non.

Ces règles de gestion de la nourriture, avec les règles de gestion de l’espace et des contacts, participent à l’apprentissage de la gestion de la frustration par le chien et visent à prévenir ou à corriger l’apparition de comportements gênants chez le chien.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.