Mon chien aboie ! Pourquoi et comment lui apprendre à s’arrêter ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Un chien n’aboie jamais sans raison, la première des questions à se poser est, pourquoi aboie-t-il ?

  • S’est-il suffisamment dépensé ? S’ennuie-t-il ?
  • Son instinct de garde est-il trop développé ?
  • Son aboiement est-il incessant, ou juste ponctuel ?
  • Aboie-t-il que lorsque vous vous absentez ?

Mon chien aboie ! Pourquoi et comment lui apprendre à s’arrêter ?

Mon chien s’est-il assez dépensé ou s’ennuie-t-il ?

Un chien qui s’est suffisamment dépensé aura moins tendance à aboyer !

Il existe plusieurs activités à lui proposer :

La dépense physique : 

En règle générale, il s’agit de balades. Elles doivent au minimum durer de 30 min à 1 heure par jour.

Vous pourrez vous régaler dans des activités plus sportives, comme le cani-VTT, cani-rando, cani-roller, cani-cross, agility, etc.

La dépense olfactive : 

Votre chien adore renifler, c’est d’ailleurs le 1er sens qu’il développe à la naissance. Les balades sont un bon moyen pour assouvir ce besoin olfactif. Vous pouvez aussi jeter sa gamelle de croquettes dans l’herbe, ainsi, il mettra plus de temps à manger. Il existe aussi le snuffle mat ou tapis de fouille.

La dépense intellectuelle : 

Tous les chiens aiment apprendre de nouvelles choses, que ce soit de l’éducation de base (assis, couché, à ta place, pas bougé, etc.), ou des exercices qui demandent plus de réflexion (Tricks, travail au clicker, shaping, jeux de stimulations mentales, etc.).

La dépense masticatoire : 

Peu de propriétaires le savent, mais votre chien a besoin de mastiquer ! Vous pouvez lui offrir un kong fourré, un os à mâcher, etc.

Toutes ces activités doivent être quotidiennes. Tout comme vous, votre chien a besoin de faire plusieurs activités dans sa journée. Un chien qui a suffisamment d’activité sera plus fatigué et de ce fait, moins énergique dans ses aboiements !

Son instinct de garde est-il trop développé ?

Bien entendu, certaines races sont plus prédisposées à la garde (Berger allemand, Malinois, etc). Leur génétique en a fait des chiens plus alertes à leur environnement, ils auront tendance à scruter l’horizon pour surveiller les allées et venues des intrus. Mais en généralité, la plupart des chiens ont un instinct de garde.

Si vous souhaitez que cet instinct ne se développe pas, je vous suggère de bien socialiser votre chien durant ses premiers mois. Plus il rencontrera de personnes et de situations nouvelles, moins son instinct de garde prendra le dessus.

Une autre solution pour atténuer sa nature de chien de garde : lui cacher la vue. Installez des brise-vues dans les endroits où il a tendance à aller aboyer.

Ce qu’il faut savoir : Si votre chien se sent en insécurité, il aboiera plus intensément. Prévoyez-lui un endroit confortable et à l’abri des regards, un endroit sécurisant !

Son aboiement est-il incessant, ou juste ponctuel ?

L’intensité de son aboiement peut être un bon indicateur pour trouver la solution qui vous conviendra le mieux.

Quand un chien aboie juste quand quelqu’un passe devant le portail, et qu’il s’arrête aussitôt, c’est qu’il n’y a rien d’anormal. Un des modes de communication du chien est l’aboiement, de la même manière que pour nous avec le langage verbal. Vous comprendrez alors qu’on ne peut pas faire taire complètement un chien !

Par contre, si votre chien aboie pour un oui ou pour non, ça indique probablement que tous ses besoins ne sont pas comblés. Vérifiez qu’il ait assez de dépenses physiques, olfactives, intellectuelles et masticatoires.

En plus de la satisfaction de ses besoins, vous pouvez lui apprendre une indication pour limiter ses aboiements, « stop », « chut », « tais-toi », « tu laisses », etc.

Pour faire cesser ses aboiements intempestifs, deux solutions :

Donnez-lui une des indications ci-dessus, en détournant son attention, aidez-vous d’un jouet, d’une friandise ou éloignez-vous de la cause de son aboiement, et dès qu’il se détourne, récompensez-le.

Offrez-lui une occupation qui dure un peu dans le temps (Kong fourré, os à mâcher, bouteille en plastique avec des friandises à l’intérieur, os de boucher, etc.), dans les moments où vous savez qu’il peut aboyer. Par exemple, les horaires où il y a davantage de passage comme les sorties scolaires, l’arrivée d’un convive, le passage du facteur, etc.

N’aboie-t-il que lorsque vous vous absentez ?

Si votre chien n’aboie que lors de vos absences, ça indique qu’il a des difficultés à rester seul.

Sachez que la solitude n’est pas innée chez les chiens, ils nous convient donc de leur enseigner.

Apprenez-lui à rester seul dès son plus jeune âge, même si vous êtes à la maison avec lui. C’est-à-dire, ne l’autorisez pas à vous suivre partout (à la salle de bains, dans la chambre, etc.), de cette manière, il apprendra à s’occuper par lui-même et vous pouvez l’y aider en lui laissant des jouets, un kong, une friandise à mâcher, etc.

Lorsque vous partez, pensez toujours à l’occuper, par exemple, vous pouvez lui donner son repas éparpillé dans tous les recoins de la maison, ou encore ne lui laisser ses jouets que lors de vos absences.

Avant de partir, ne lui faites pas un cérémonial, mieux vaut s’en aller discrètement, afin de ne pas l’inquiéter davantage.

Mon expérience personnelle :

Mon chien Yakutsk, un caniche nain, a une tendance à l’aboiement. Avant qu’il fasse partie de ma vie, je pensais qu’on pouvait contrôler entièrement les aboiements d’un chien grâce à une bonne éducation.

Pour comprendre notre histoire, il faut savoir que Yakutsk est né chez moi. Dans la portée, il a toujours été le plus bruyant, c’est le premier à gémir, à grogner et à aboyer. Sa mère et sa tata Braque de Weimar ne sont pas des aboyeuses, il n’a donc pas pu les imiter. Yakutsk est bien du genre à aboyer pour tout et pour rien. Il m’a fallu instaurer une éducation pour limiter ses aboiements, j’ai utilisé les indications « tu laisses », et « stop », je détourne au maximum son attention, et je prends soin de combler tous ses besoins. Grâce à ces efforts, nous vivons en harmonie avec un chien qui sait arrêter ses aboiements, si on lui demande.

Article rédigé par : 

Romy Crétiaux

3 thoughts on “Mon chien aboie ! Pourquoi et comment lui apprendre à s’arrêter ?”

  1. Mon chien aboie juste en ma présence, parfois pour le moindre bruit et pas toujours pour le même bruit. J’ai remarqué que lorsqu’elle ne s’était pas suffisamment dépensée elle était plus au taquet.

  2. Mon chien aboie surtout quand il veut jouer, aboiement aigue… Quand les enfants jouent mais aussi quant il recontrent d’autres congénères… j’essaye d’attirer son attention, lui apprends le CHUT mais c’est plus fort que lui, trop d’excitation!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.