Comment bien s’occuper d’un chien âgé ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Avoir un chien c’est pour la vie, et si tout se passe bien pour vous et pour lui, vous l’accompagnerez jusqu’à son dernier souffle.

Cette période est bien entendu la plus difficile à vivre pour nous (et parfois même pour le chien). Mais vous devez, en tant que maître, être fort lors de cette période pour permettre à votre poilu de vivre le plus sereinement possible les dernières années de sa belle vie.

Alors voici ici tous nos meilleurs conseils pour permettre à votre chien âgé de vivre sa « retraite » sereinement et avec la meilleure santé possible.

Ne pas se fier à l’âge pour considérer un chien comme « âgé »

Un peu comme pour nous les humains, il est parfois impossible de placer un individu dans une catégorie « jeune », « adulte », « senior » ou « âgé ». La notion de chien âgé pourra être variable selon chaque chien.

Par exemple, notre Pipoule nationale, Berger Allemand de 9 ans, a commencé à « prendre de l’âge » aux alentours de 6 ans. On a bel et bien observé un changement dans son comportement et ses capacités physiques à ce moment là.

Alors que pour notre H adoré, Border Collie de bientôt 6 ans, lui, semble être bien loin d’entrer dans une phase de pré-retraite canine. Plein d’énergie, on le confond d’ailleurs très souvent avec un jeune chien tout fou de quelques années seulement.

Ainsi, il est évident que toutes les races ne sont pas toutes égales en terme de vieillissement, mais même au sein d’une même race, chaque individu poursuivra sa vie à son rythme.

Il n’y a pas de règle pour étiqueter « chien âgé » sur le front de son toutou.

Ne pas instaurer une « non activité » sous prétexte de l’âge

C’est très souvent le discours que l’on entend : « désormais, je fiche la paix à mon vieux chien ». Sachez que cela ne lui rendra absolument pas service. En effet, la « non activité » et les « non stimulations » ne feront parfois qu’aggraver le vieillissement de votre animal.

Au contraire, vous devez toujours continuer à stimuler votre chien, que ce soit physiquement ou mentalement, mais tout en respectant un éventuel nouveau rythme physique et intellectuel pour tout de même « ménager » votre chien âgé.

Attention, ménager un chien âgé ne signifie pas lui ficher la paix complètement !

Il est évidement que vous ne ferez peut-être plus d’activités physiques intenses ou encore de longues balades en forêt avec votre lui, mais votre chien (si cela lui procure toujours autant de plaisir) doit continuer à pouvoir se promener à vos côtés, ne serait-ce que pour être stimulé de manière olfactive et lire tous les messages laissés par les copains !

Le chien âgé n’est pas (toujours) un chien malade

Alors bien entendu, il peut arriver qu’un chien âgé ait pris un sacré coup de vieux à cause d’une maladie ou d’éventuels problèmes physiques, mais les chiens considérés comme âgés sont avant tout des chiens !

Ils ont toujours autant besoin et envie d’être stimulés physiquement, d’apprendre de nouvelles choses et surtout de continuer à rencontrer des copains régulièrement.

Néanmoins, lorsque l’on a un chien âgé, il est important de bien observer ses différents comportements et de l’emmener plus souvent qu’avant chez son vétérinaire pour vérifier s’il n’est pas douloureux ou s’il est bien dans sa peau, tant sur le plan physiologique que cognitif.

Aider votre chien à se sentir mieux : c’est votre rôle !

Comme évoqué précédemment, il sera important de proposer à votre chien des visites éventuellement plus régulières qu’avant chez sonvétérinaire pour toujours vérifier son état physiologique et pouvoir lui proposer d’éventuelles aides pour le soulager.

Mais parfois, le vétérinaire ne pourra pas faire grand chose pour aider à soulager votre animal, ce sera à vous de prendre le relais !

Je pense notamment aux chiens qui souffrent d’arthrose : C’est l’une des pathologies les plus fréquentes lorsque l’on parle de chien âgé !

ZOOM sur l’arthrose du chien :

L’arthrose (ou arthropathie chronique dégénérative, si l’on veut employer des mots qui font classe !) est donc une pathologie qui touche les articulations et qui se caractérise par de fortes douleurs quotidiennes et donc in fine par des difficultés à pouvoir se mouvoir correctement.

Vous observerez cette pathologie chez votre chien notamment s’il commence à boiter le matin, après une sieste ou encore à la fin d’une longue balade.

Il n’y a malheureusement pas de remède miracle puisque l’arthrose est une maladie dégénérative qui détruit petit à petit le cartilage.

En revanche, il existe des moyens pour soulager votre animal et lui permettre de mieux vivre au quotidien, même « arthrosé » de la tête aux pattes ! Chouette non ?

  • Astuce n°1 : Le plus gros risque que l’on prend lorsque l’on a un chien qui souffre d’arthrose, c’est de l’empêcher de faire de l’exercice physique par peur qu’il souffre par la suite. C’est une grande erreur car c’est justement la sédentarisation qui conduit à l’accélération de la destruction de ces fameux cartilages qui veulent se faire la malle ! Alors promenez votre chien régulièrement, entretenez son activité physique (tout en respectant son nouveau rythme bien entendu).
  • Astuce n°2 : Les massages seront les bienvenus pour votre toutou, cela vous permettra en plus d’avoir un moment privilégié avec lui. Attention tout de même aux zones trop douloureuses, n’insistez pas si vous voyez que votre chien est trop sensible. Mais vous pouvez en revanche faire appel à un ostéopathe animalier qui pourra également soulager votre chien et vous renseigner sur les bons gestes à adopter.
  • Astuce n°3 : Il existe également des colliers qui peuvent apporter un soulagement et une aide quotidienne à votre chien afin qu’il soit plus détendu et moins douloureux.

A lire aussi : Zoom sur le métier d’ostéopathe animalier

Les laboratoires CEVA (dont nous vous avons déjà parlé concernant les colliers Adaptil Junior notamment) ont encore frappé fort et ont sorti récemment le collier YOOS (constitué entre autre d’huiles essentielle de Gaulthérie Couchée et de Romarin) qui permet une action naturelle sur le confort articulaire de votre chien.

Sous le même principe que le collier Adaptil Junior, le collier YOOS diffuse les huiles essentielles pendant 1 mois, à la suite de quoi il est tout à fait possible de renouveler le traitement.

A lire aussi : Zoom sur le collier Adaptil Junior

Adaptez-vous et adaptez votre environnement à votre chien

Pour finir, il sera indispensable de s’adapter au nouveau rythme de votre chien et lui proposer un environnement plus propice. Je pense notamment à l’emplacement du panier de votre chien : s’il était en hauteur initialement, il faudra penser à le baisser d’un étage par exemple. On rendra également son coin de couchage plus confortable, etc.

Il conviendra également de proposer, notamment aux grands chiens, des gamelles surélevées pour éviter trop d’effort pour boire et manger.

Il sera également conseillé de changer l’alimentation de votre chien, devenu âgé car il n’aura plus les mêmes besoins nutritionnels ! Parlez-en à votre vétérinaire pour qu’il vous guide au mieux quant à l’alimentation qui sera la plus adaptée à votre chien.

 

 

 

 

Clémentine Turgot de Nature de Chien / Canidélite

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.