Le jeu entre chiens : comment le comprendre et l'analyser ?

Comment comprendre le jeu entre chiens ? Il est souvent difficile pour les maîtres d’identifier si les chiens présents jouent ou s’ils se montent mutuellement en pression pour ensuite que le jeu débouche sur une bagarre.

En clair, c’est l’identification des différents signaux ainsi que leur interprétation qui est parfois complexe. Je vous propose alors ici de comprendre comment les chiens jouent entre eux, comment identifier les signaux qui pourraient nécessiter votre intervention de ceux qui démontrent, au contraire, une bonne séance de jeu équilibrée et donc la nécessité que vous vous effaciez complètement.

A quoi sert le jeu entre chiens ?

Tout d’abord, il est important de comprendre pourquoi est-il nécessaire de laisser jouer des chiens ou des chiots entre eux et quels bénéfices tirent-ils de ces échanges.

Répondre aux besoins sociaux du chien

Le jeu est indispensable est fait partie prenante des besoins sociaux du chien. C’est une activité saine et utile qui fait partie des interactions que le chiens doit avoir avec ses congénères.

Le jeu doit être un moment de plaisir, autant pour les maîtres que pour les chiens entre eux. Nous verrons d’ailleurs par la suite comment faire pour que, à coup sûr, une séance de jeu entre chiens se passe bien.

Le jeu sert donc à dépenser son chien, nous l’avons vu, mais aussi à créer et/ou à renforcer les liens entre deux (ou plusieurs) chiens. C’est donc une activité qu’il est important de proposer tout en faisant bien attention aux chiens que l’on introduit dans la séance de jeu.

En effet, on ne laissera pas jouer ensemble deux chiens au gabarit très éloigné, tout comme on évitera de laisser un chiot plein d’énergie en demande de jeu avec un chien adulte, voire sénior qui n’a plus trop de patience.

Je vous invite d’ailleurs à lire notre article sur les 10 conseils pour une rencontre réussie entre chiens.

Renforcer les apprentissages canins

Par ailleurs, le jeu permet, principalement aux chiots, d’apprendre et/ou de renforcer les différents codes canins ainsi que les apprentissages tels que l’inhibition de la morsure ou les auto-contrôles par exemple.

Il sera d’ailleurs très intéressant de faire jouer ensemble un chiot ainsi qu’un chien adulte (très équilibré et codé) afin qu’il puisse « remettre en place » le chiot s’il va trop loin dans ses demandes de jeu et d’attention. Cela permettra au chiot de comprendre les limites à ne pas franchir et donc d’apprentissage des auto-contrôles ne sera que renforcé.

De plus, le jeu a une réelle fonction éducative car lorsqu’ils jouent entre eux, ils se servent principalement du jeu pour apprendre. En effet, le jeu leur permet d’apprendre ce que l’on appelle l’inhibition de la morsure : à savoir l’apprentissage du contrôle et de la force qu’ils ont dans leur mâchoire.

Puis, pour les chiens adultes, le jeu leur permet tout simplement, non pas de créer mais de renforcer leurs codes canins, et donc, de manière plus générale, leur communication intra-spécifique (entre chiens).

Reconnaitre les signaux d’un chien qui appelle au jeu :

Un chien qui veut jouer ne tournera pas autour du pot, son attitude sera très claire et pour signifier son état d’excitation et son envie de jouer, il adoptera une posture bien précise : les antérieurs baissés en avant et le postérieur relevé (comme sur la photo ci-dessous). On pourrait assimiler cette position à une révérence. De nombreux maîtres souhaitent d’ailleurs l’apprendre comme un tour à leur chien, le fameux « salut ».

Reconnaître les signaux d’un chien qui ne veut pas jouer :

A contrario, on peut également développer ici les signaux qu’envoient les chiens pour éviter le jeu justement, on appelle cela des signaux d’apaisement. Car oui, malgré les demandes insistantes d’un chien X, il se peut que le chien Y n’ait clairement pas envie de jouer et saura le faire comprendre : il détournera la tête, ou aura une attitude de fuite, ou éventuellement utilisera quelques grognements s’il n’arrive pas à se faire comprendre dès le départ.

En clair, un chien qui n’a pas envie de jouer a trois options :

  • Il attend que ça se passe (en envoyant des signaux d’apaisement à l’autre chien)
  • Il fuit (pour éviter le contact)
  • Il attaque (et nous verrons comment faire pour que cela n’arrive pas)

Les signaux que peut envoyer un chien iront donc « crescendo », selon si le chien en face les comprend ou non :

  1. Le chien qui ne veut pas jouer aura une attitude assez statique, relativement rigide, aura la gueule fermée et le poil possiblement hérissé. Ne vous fiez surtout pas au mouvement de la queue car elle peut tout aussi bien être relevée/statique qu’en mouvement très rapide : cela signifiera dans tous les cas que le chien n’est pas dans une situation confortable.
  2. Autre solution, le chien est très mal à l’aise face à cette situation, jusqu’à en être anxieux et cela se traduira alors par une tête basse, un dos rond et la queue entre les pattes.
  3. Le chien d’en face ne comprend pas les signaux d’apaisement envoyés par le chien mal à l’aise. Ce dernier n’aura donc d’autres choix que de prévenir avec un peu plus de virulence son « copain » que le jeu ne sera pas une option dans cette interaction. Il y aura donc grognements, dents visibles, léchage de truffe, claquement de la mâchoire (morsure dans le vide), etc.

Quand le maître doit-il intervenir ?

Je ne dis pas que vous devez intervenir dès qu’il y a grognement (surtout pas d’ailleurs, car le grognement peut signifier excitation dans le jeu sans forcément agression à venir), simplement, vous devez intervenir dès lors que vous observez que l’un des chiens ne reçoit pas les codes et signaux envoyés par l’autre chien.

Pour intervenir, il vous suffit de détourner votre chien sur une autre activité. D’où la nécessité ici d’avoir un chien obéissant de base, sans trop de distractions, pour parvenir à le faire décrocher d’une situation très stimulante pour lui.

N’hésitez pas à lire nos articles sur l’apprentissage des indications de base

« On joue à la bagarre »

Les séances de jeu entre chiens paraissent souvent très impressionnantes car on voit des dents, on entend des grognements et on se dit qu’il y a tout de même une forme de bagarre la dessous… et pourtant…

Et pourtant oui, c’est tout à fait ça, les chiens « jouent » à la bagarre ! Ils s’entrainent pour les fois où ils devront vraiment s’y mettre… Non blague à part, effectivement, les chiens ont différents « types » de jeu :

> La bagarre (la lutte … pour faire plus joli)

Il existe la lutte couchée et la lutte debout. Vous verrez surtout la lutte couchée chez les chiots entre eux ainsi que chez les chiens qui se connaissent déjà très bien car la position couchée reste l’une des postures les plus vulnérables pour un chien.

Par ailleurs, faites attention si la lutte commence à devenir verticale, en clair si les deux chiens sont debout sur leurs deux pattes arrières, cela peut déboucher sur une possible attaque si l’un des deux chiens ou les deux ne sont pas bien « codés ».

> La chasse (les courses poursuite)

C’est très souvent que l’on voit des chiens se courir après les uns les autres. Attention tout de même à ce que l’un des chiens ne se fasse pas poursuivre par plusieurs chiens trop longtemps. Par ailleurs, lors de ces poursuites, il est important de bien observer si tous les chiens présents sont OK avec le jeu et ne le subissent pas !

Pour qu’une séance de jeu se passe bien, que ce soit de la lutte ou de la poursuite, il est important que les rôles s’inversent de temps à autres. Si vous observer cela, plus d’inquiétude, c’est que tout se passe bien.

Pour résumer :

De manière générale, les séances de jeu se déroulent sans accrocs, c’est d’ailleurs souvent l’intervention des maîtres qui engendre des difficultés.

Le maître doit donc avoir une attitude assez neutre, assez retirée, tout en observant bien les signaux de tous les chiens présents et doit pouvoir intervenir si l’un des chiens n’arrive pas à se sortir d’une situation inconfortable, ce qui pourrait déboucher sur une (véritable) bagarre.

Ensuite, il est important de veiller à ce que tous les chiens aient de bons codes mais aussi qu’ils sachent lire, recevoir et accepter ceux des autres chiens présents.

En effet, un jeu qui tourne mal est souvent causé par un non respect des codes canins, un non respect des signaux d’apaisement et/ou un non respect des demandes d’arrêt du jeu. Et c’est là que l’intervention du maître sera nécessaire et importante pour détourner chaque chien sur une activité différente.

En clair, des chiens équilibrés (avec de bons codes canins) et de même gabarit et énergie tant qu’à faire ainsi que des maîtres sereins (qui n’interviennent pas toutes les deux secondes à chaque grognement) seront les ingrédients parfaits pour de bonnes séances de jeu entre chiens !

Clémentine de Nature de Chien

Article rédigé par :

Chloé Fesch

Co-Gérante Canidélite et responsable de la formation Nature de Chien

Partagez cet article :

Articles de la même catégorie

Reader Interactions

Comments

  1. Et comment fait-on quand on a un chien adopté de 8 ans (labrador, adopté il y a 6 mois) qui ne joue pas du tout avec ses congénères ? Les rencontres sont donc compliquées puisqu’il va systématiquement grogner/claquer des machoires/ »dominer » physiquement l’autre chien ce qui amène à des bagarres quand le chien en face est un chien de taille égale/supérieure.
    Je pense qu’il lui manque une grande partie des signaux canins même si avec 1 ou 2 chiens (dont 1 croisé de tps en tps en laisse qui possède d’excellent codes) les choses se passent bien (pas de jeu mais pas d’agressivité non plus)…

    • Bonjour,
      Effectivement certains chiens ne savent pas jouer, il est donc possible que votre labrador est un peu perdu ses codes canins.
      Pour se faire, les rencontres doivent être contrôlées : vous devez sélectionner les chiens qui rencontrent le votre. Privilégiez ici des femelles, très équilibrées. Quitte à ce que ce soit des chiennes qui ne jouent pas énormément avec lui non plus et qui vont plutôt l’ignorer.
      Ne lâchez donc pas votre chien si vous n’êtes pas sûre que ça va bien se passer et vous pouvez d’ailleurs le museler pour éviter tout incident.
      Il faut que votre chien accumule +++ des expériences neutres et/ou positives.

  2. Bonsoir
    Ma chienne est une beagle de 5 ans qui « chouine » des qu’elle voit un chien ( en balade, dans la rue ) et qui lui grogne dessus des qu’il veut jouer avec elle ou lui sent le derrière. Nous avons adopté un chien de 5 mois trouvé dans la rue récemment, ils s’entendent plutôt bien. Des qu’il l’appelle au jeu elle y répond en jouant mais à sa manière. Elle grogne, sautille et s’excite mais elle l’attrape a la nuque ( sans serrer ) et une fois que le petit se couche ( des qu’elle essaie de l’attraper il se couche ) elle se place au dessus de lui et lui met clairement ses parties intimes au dessus de la tête. Si il bouge elle tourne son arrière train pour l’avoir toujours au dessus de sa tête. Comment interpréter ce comportement ? Elle est stérilisée et n’a Jamais eu de portée et le petit est castré également. Le fait qu’elle essaie de l’attraper à la nuque peut il être interprété comme un comportement dangereux ? Dois je intervenir lors de ces deux situations ?
    Merci d’avance

  3. Bjr,
    Je viens d’adopter (spa) un jack male castré de 9 anset jai déjà une femelle de 6ans. Tt se passe bien mais ilne veut pas jouer malgré tous les appels au jeu qu’ elle envoie . Pas d’agressivité.
    Y a t il un espoir qu’ils jouent ?
    Merci par avance pour votre avis.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

logo-canidelite

Retrouvez-nous sur

YouTube-logo

Connaissez-vous le livre de Chloé Fesch?

Découvrez-le maintenant !

Nous utilisons des cookies pour vous garantir la meilleure expérience sur notre site. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies.