Mettre son chien en cage lors de nos absences : une bonne idée ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Votre chien est ingérable lors de vos absences ? Il couine, aboie, détruit, stresse, etc. ? Vous ne savez plus comment faire et vous avez besoin d’une solution rapide et efficace ? La question de mettre votre chien en cage lors de vos absences se pose alors, mais est-ce vraiment une bonne idée ?

Voir en images comment habituer positivement votre chien à la cage :

Mettre son chien en cage, une bonne idée sous certaines conditions

Tout d’abord, mettre son chien en cage ne pourra jamais être l’unique solution.

De plus, un travail d’habituation positive devra obligatoirement être mis en place en amont.

En effet, si votre chien a des comportements gênants lors de vos absences, le mettre en cage peut être une solution. Mais cela devra OBLIGATOIREMENT être accompagné d’un travail global.

Votre chien peut ne pas supporter vos absences parce qu’il est anxieux, ou encore parce qu’il doit apprendre à mieux gérer sa frustration. Dans tous les cas, il faudra commencer par identifier la cause des comportements gênants. Puis, il sera nécessaire d’établir un plan de travail adapté à votre chien, avec éventuellement l’aide d’un éducateur canin comportementaliste professionnel, afin de régler définitivement le problème et ainsi permettre à votre chien de se sentir mieux, et vous également par la même occasion !

A lire aussi : Mon chien stresse en mon absence 

Donc, mettre son chien en cage lors de vos absences peut avoir un réel intérêt car cela permet de réduire son espace et donc de le sécuriser. De plus, l’habituer positivement à cet espace est indispensable afin que cela soit un plaisir pour lui d’y aller. En effet, la cage ne doit jamais être une punition pour votre chien !

Comment habituer son chien positivement à la cage ?

Pour habituer positivement son chien à la cage, il est tout d’abord nécessaire d’avoir le bon matériel :

  • Une cage de bonne taille : votre chien doit pouvoir se coucher, se tourner complètement et se mettre debout
  • Un coussin douillet : cet espace doit être confortable et agréable pour votre chien
  • Des friandises et des jouets d’occupation de type Kong pour l’habituer positivement

A voir aussi, notre vidéo sur le KONG : Cliquer ici

Ainsi, pour commencer un travail d’habituation, il est nécessaire de respecter certaines étapes :

Etape 1 : Commencez par apprendre à votre chien que cet espace est agréable.

Pour cela, vous pouvez vous aider de friandises et de jouets : incitez votre chien à entrer dans sa cage en disposant des friandises et en le félicitant d’y entrer. Au départ, ne cherchez pas à fermer la porte. Apprenez juste à votre chien que quand il est dans sa cage, des choses agréables arrivent ! De plus, vous pourrez commencer progressivement à lui indiquer un mot comme “ta place” afin que votre chien sache aller dans sa cage sur simple indication par la suite.

Etape 2 : Commencez à fermer la porte de la cage et continuez de renforcer positivement cet espace.

La seconde étape consiste à apprendre à votre chien à rester quelques minutes avec la porte fermée. Vous pouvez continuer de lui donner des friandises à travers la porte ou bien lui proposer un jouet fourré de friandises / un os à mâcher. L’idée est de l’habituer positivement à rester dans cette cage et rien de tel que la nourriture pour cela !

Etape 3 : Augmentez progressivement le temps passé dans la cage … toujours positivement !

Pour finir, la dernière étape sera alors de vous éloigner de votre chien et de changer de pièce. Lors de cette absence, assurez-vous que votre chien soit occupé à manger ses friandises et s’il couine en vous voyant partir, essayez de ne pas revenir tout de suite.

En revanche, si votre chien a une grosse anxiété à l’idée d’être seul, un travail sur votre relation et la mise en place d’un détachement émotionnel sera indispensable !

Enfin, quand tout se passera bien, vous pourrez alors augmenter de plus en plus le temps passé dans la cage.

Attention : Il ne faudra JAMAIS laisser son chien en cage plus de 3 ou 4 heures dans tous les cas !

Pour finir, une petite astuce pour vous aider : avant une séance d’habituation à la cage ou avant une absence, pensez à aller promener votre chien afin qu’il soit complètement détendu et disponible pour se reposer. Attention à bien l’hydrater si vous avez fait une balade un peu sportive évidemment !

La cage, c’est uniquement quand on s’absente ?

Dans l’idéal, cet espace devrait devenir l’endroit de référence de votre chien, si bien que la porte de la cage sera toujours ouverte quand vous êtes présent, permettant ainsi à votre chien d’y aller à sa guise. Par ailleurs, il sera également possible de demander à votre chien d’aller dans sa cage lorsque des invités arrivent à la maison par exemple, surtout si votre chien est particulièrement excité, ou durant d’autres moments de vie.

Rappel des consignes de sécurité

  • Choisir une cage confortable et de taille suffisante pour votre chien
  • Ne jamais utiliser la cage pour “punir” votre chien
  • Habituer progressivement et positivement cet espace avant d’y laisser votre chien
  • Ne jamais laisser votre chien cage plus de 3 ou 4 heures
  • Pensez à balader votre chien avant de lui demander d’aller dans la cage
  • Les portes de la cage devront rester ouvertes au quotidien
  • Mettre en place un travail annexe et adapté à votre chien s’il présente des problèmes de comportement tels que de l’anxiété de séparation ou autres

La cage, un objet de “torture” ?

Vous l’aurez compris, tout est question de conditionnement. Si votre chien est habitué positivement à cet objet et qu’il ne vit que de bonnes expériences quand il est à l’intérieur, et bien non : la cage ne sera absolument pas un objet de torture ! Ce sera, au contraire, un endroit rassurant pour votre chien et agréable. Cela dépend donc de l’utilisation que vous en faites tout simplement !

Ce que nous avons pensé de la cage Fido Studio de Omlet :

Nous avons découvert dernièrement un nouveau modèle de cage pour chien visuellement très jolie mais également très confortable et pratique.

Fido Studio de Omlet

Il est en effet souvent difficile de trouver une cage qui se mêle à la “déco” de notre salon. C’est pourquoi quand nous sommes tombées, avec Clémentine, sur cette cage, nous avons sauté sur l’occasion de la tester et nous n’avons pas été déçues !

Ma chienne, Pipoule, l’aime tellement que le matin je dois la “forcer” à aller dehors pour faire ses besoins, car elle ne veut plus en sortir ! Pour finir, une chose que j’aime personnellement beaucoup, c’est le placard sur le côté de la cage, qui me permet de ranger toutes les affaires de ma chienne. Donc en conclusion, je trouve ce modèle de cage/niche Fido Studio très pratique et très jolie !

Si vous aussi vous souhaitez obtenir cette cage, nous avons négocié spécialement pour vous une offre promo exclusive ! Pour en savoir plus : Cliquez ici

De plus, avec le code exclusif « Nature » la livraison vous est offerte !

A très vite !

Chloé et Clémentine de Nature de Chien

3 thoughts on “Mettre son chien en cage lors de nos absences : une bonne idée ?”

  1. Bonjour,

    Depuis son arrivé à la maison à l’âge de 3 mois, notre chien dormait dans une cage la nuit la porte fermée ainsi que le jour lorsque nous sommes absent. Depuis son séjour de 2 jours au vétérinaire c’est devenu impossible de fermer la porte de la cage. Il jape sans arrêt. Nous avons tout tenté. Rien à faire. Nous avons abdiqué la nuit. Il est dort maintenant libre dans la maison durant la nuit. Mais le jour quand nous sommes absent il doit être dans sa cage. Il na que 6 mois…
    Devrions nous le réhabitue tranquillement??

    1. Bonjour,
      Pour mon schapendoes de presque 7 mois la cage fut utile pour moi afin de pouvoir dormir tranquille.
      Il l’a très bien accepté mais seulement la nuit.
      En effet rapidement la journée il ne l’a supportait plus et salivait énormément dans mes absences pas très longues.
      La cage est grande et confortable avec un toît de fins grillages et bien placée, jouets à l’intérieur.
      J’ai donc opté la journée de le laisser seul dans la maison mais plus dans sa cage. Progressivement j’ai augmenté mon temps d’absence. Actuellement 1h30. Au retour pas de débat pas de salivation.
      Conclusion, la cage est parfois plus anxiogène le jour qu’on veut bien le dire.
      Meilleures salutations.

  2. Bonjour,
    Pour mon schapendoes de presque 7 mois la cage fut utile pour moi afin de pouvoir dormir tranquille.
    Il l’a très bien accepté mais seulement la nuit.
    En effet rapidement la journée il ne l’a supportait plus et salivait énormément dans mes absences pas très longues.
    La cage est grande et confortable avec un toît de fins grillages et bien placée, jouets à l’intérieur.
    J’ai donc opté la journée de le laisser seul dans la maison mais plus dans sa cage. Progressivement j’ai augmenté mon temps d’absence. Actuellement 1h30. Au retour pas de débat pas de salivation.
    Conclusion, la cage est parfois plus anxiogène le jour qu’on veut bien le dire.
    Meilleures salutations.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.