Tuto : Marche en laisse / Assis / Couché / Rappel – VIDEO

N'hésitez pas à partager ce post !

Aujourd’hui je vous propose un article très détaillé sur l’apprentissage des différents exercices « de base » en éducation canine.

Tout d’abord, parlons de matériel ! Et oui, il faut être bien équipé lorsque l’on souhaite travailler de manière régulière et cohérente avec son chien, que ce soit pour son confort ou le votre :

  • Un collier plat ou un harnais de marche : Je vous recommande un harnais de marche qui possède une boucle au niveau de poitrail. Si votre chien est habitué à tirer avec le collier alors il finira par ne plus avoir de sensibilité du tout et pourrait même se blesser, d’où l’intérêt d’opter pour un harnais de marche.
  • Une laisse de minimum 2 mètres, celle que vous utilisez pour promener régulièrement votre chien
  • Une longe entre 5 et 10 mètres, vous pouvez utiliser une corde.
  • Des friandises
  • Le jouet préféré de votre chien

Exercice 1 : Une bonne marche en laisse

Etape 1 : Le suivi naturel

Commencez tout d’abord par détendre votre chien sur la zone de travail. Pour ce faire, utilisez votre longe de 5 à 10 mètres et votre collier plat ou harnais de marche.

Le but est de garder une longe très détendue mais sans suivre votre chien. Lorsque la longe est trop tendue, faites demi-tour tout en restant sur la zone de travail.

Attention, lorsque vous travaillez avec votre chien, soyez détendu pour que votre chien le soit également. Comme nous avons l’habitude de le dire : soyez maitre de vous avant d’être maitre de votre chien.

Etape 2 : La marche en laisse détendue

Munissez vous de votre laisse de 2 mètres minimum ou raccourcissez simplement votre longe.

Marchez toujours dans la zone de travail en permettant à la laisse de former un « U » entre vous et votre chien.

Dès que votre chien vous double, arrêtez vous, rappelez votre chien au pied (en tapotant sur la jambe pour l’inciter à venir). Dès qu’il est à sa place, vous pouvez reprendre la marche. Si votre chien persiste dans son idée de tirer, changez complètement de direction lorsqu’il vous double, contrariez le dans ses déplacements et allez toujours à l’opposé de sa direction initiale.

Répétez ceci plusieurs fois jusqu’à ce que votre chien ait compris que lorsqu’il tire, il n’avance plus, voire il fait complètement demi tour.


Exercice 2 : Le assis

Lorsque votre chien marque un bon arrêt au pied c’est à dire sans tension dans la laisse, vous pouvez alors commencer l’apprentissage du « assis ».

Pour cet exercice, ne parlez pas trop à votre chien pour qu’il soit bien réceptif à vos ordres. Eh oui, n’oubliez pas : si vous parlez trop à votre chien, il finira par ne plus vous écouter du tout car il n’arrivera tout simplement plus à décrypter tous vos dires.

Votre chien ne connait pas l’ordre « assis » ? Alors aidez vous d’une friandise :

Placez vous devant votre chien et prenez la friandise dans la main. D’un mouvement de la main de sa truffe vers sa croupe, accompagnez le et dès qu’il s’assoit donnez lui la friandise.

Votre chien connait l’ordre mais ne le fait pas systématiquement ? Alors suivez les étapes suivantes :

Etape 1 : Votre position / votre gestuelle

Arrêtez vous, placez vous sur le côté de votre chien et chuchotez l’ordre assis et effectuez le geste avec votre main de sa truffe à sa croupe.

Etape 2 : Votre intonation

Il ne s’assoit toujours pas : Montez légèrement l’intention que vous mettez dans votre voix, pas forcément le volume, pas la peine de crier !

Etape 3 : Votre persévérance

Votre chien est têtu, soyez le plus que lui. Montez franchement la voix en vous plaçant devant lui. Ne terminez jamais une cession d’éducation sur un échec : soyez toujours sûr de vous et faites preuve de persévérance afin de parvenir au résultat souhaité. Attention toutefois à faire attention à l’endroit où vous demandez à votre chien de s’asseoir. Et oui, certains chiens sont précieux, ils ne veulent pas poser leurs fesses n’importe où voyons !

Quelques conseils supplémentaires pour parvenir à réaliser cet exercice avec brio :

  • Ne répétez pas les ordres de manière trop rapprochée : attendez 3 sec entre chaque indication
  • Restez calme et neutre au départ, quitte à chuchoter l’indication « assis »
  • Si votre chien ne veut vraiment pas s’asseoir, cela peut être dû à l’endroit que vous avez choisi. Faites quelques pas et reprenez les 3 étapes en vous aidant d’une friandise si besoin et en reprenant le contrôle de la situation avec une marche au pied comme vu précédemment.
  • N’oubliez pas de marcher quelques pas entre chaque « assis »


Exercice 3 : Le couché

Le couché est la position ultime de « soumission » pour un chien et c’est pour cette raison que l’on attend en général d’avoir travaillé d’autres exercices avant d’entamer celui-ci.

Etape 1 : Accompagnez votre chien

Toujours en chuchotant, demandez un assis à votre chien puis un couché. Tout comme le assis, aidez vous d’une friandise dans votre main en faisant un geste vers le bas, entre les deux pattes avant de votre chien.

Insistez sur le « ch » du mot couché et placez bien la friandise entre ses deux pattes avant. Si vous placez la friandise trop en avant, votre chien aura tendance à naturellement se déplacer pour la récupérer.

Etape 2 : Soyez patient

Si votre chien ne se couche pas, insister et augmentez l’intonation de votre voix. N’oubliez pas, tout comme le assis, attendez quelques secondes avant de répéter l’indication.

Etape 3 : La manipulation

Si votre chien est têtu, vous pouvez utiliser une manipulation : Mettez vous accroupi à côté de votre chien, placez une de vos main sur son épaule extérieure et poussez très légèrement vers vous, avec l’autre main prenez sa patte et accompagnez la vers l’avant.

Attention : soyez vigilant aux signaux d’apaisement (LIEN ARTICLE SIGNAUX DAPAISEMENT) de votre chien. Et oui, lorsque votre chien baille, se lèche la truffe ou détourne son regard par exemples, cela signifie qu’il n’est pas en situation confortable. Cessez donc immédiatement la manipulation.

Reprenez une marche au pied si besoin et renforcez l’indication avec une friandise ou un jouet pour que cet apprentissage soit positif.


Exercice 4 : Le rappel

Pour travailler le rappel de votre chien, il faut d’abord travailler votre posture ainsi que vos intonations. Et oui, si vous n’êtes pas très positif, votre chien n’aura pas envie de revenir vers vous. Il faut donc exagérer votre attitude dans le positif pour l’inciter à venir.

Dites vous que le fait de revenir vers vous c’est une forme de renoncement pour votre chien puisqu’il renonce à ce qu’il était entrain de faire/sentir pour revenir vers vous. Vous devez donc avoir une « valeur » plus élevée à ses yeux. Et pour ce faire, vous devez vous montrer très persuasif pour que votre chien préfère revenir vers vous (qu’il connait par coeur) plutôt que de continuer à sentir sa nouvelle piste d’odeurs toutes fraiches et nouvelles.

Etape 1 : Votre attitude doit être positive

Tout en gardant la laisse au début, mettez vous accroupi et les bras ouverts. Appelez le de manière très positive et très gentiment.

S’il ne revient pas de suite, essayez de ne pas tirer sur la laisse, on va privilégier un comportement naturel plutôt que contraint. Insister d’abord avec votre voix et votre position corporelle.

Etape 2 : Récompensez toujours le rappel réussi

Lorsqu’il revient, félicitez le chaleureusement et proposez lui quelque chose qu’il adore : une friandise ou une séance de jeu. Attention, même si votre chien revient après 3 rappels, 6 rappels ou plus, félicitez votre toutou d’être revenu. Si ne serait-ce qu’une seule fois vous grondez votre chien lorsqu’il revient, votre chien ne souhaitera plus revenir car il aura assimilé ce comportement à une punition.

Etape 3 : Compliquez l’exercice, sans mettre en faute

Plus votre chien reviendra vers vous systématiquement, plus vous pourrez tester cet exercice sans la longe, en totale liberté. Attention tout de même à ne pas mettre le chien en situation d’échec, n’oubliez pas que l’apprentissage doit être progressif !

Etape 4 : N’attendez pas votre chien

Si votre chien ne revient pas au rappel au bout de trois demandes, n’hésitez pas à faire demi tour ! N’attendez pas votre chien désespérément, ou pire : ne lui courrez pas après ! En partant à son opposé, vous verrez, votre chien aura du mal à supporter sa solitude. Ainsi il vous cherchera et sera tellement soulagé de vous retrouver qu’il reprendra sa balade en vérifiant régulièrement si vous êtes toujours là.

Petit jeu à faire en balade : N’hésitez pas à vous cacher lors de vos balades en foret pour inciter votre chien à faire toujours attention à vous et vos changements de direction.

N’hésitez pas à commenter et partager cet article s’il vous a plu et surtout s’il vous a servi !

Abonnez-vous à notre chaîne Youtube Nature de Chien pour découvrir toutes nos vidéos conseils/astuces/avis sur l’éducation et le comportement canin d’aujourd’hui.

Clémentine de Nature de Chien

2 thoughts on “Tuto : Marche en laisse / Assis / Couché / Rappel – VIDEO”

  1. Bonjour, je vous remercie pour cet article. Je promène mon chien tous les jours et il est plutôt obéissant. Je vais travailler sur les autres points avec lui, surtout les assis et les rappels.

  2. Bonjour,
    Nous avons depuis 2 mois un super chiot, très sympa et gourmand, ce qui facilite l’apprentissage.
    Le assis, couché sont acquis…le pas bouger et le rappel sont à parfaire!!!!
    Nous travaillons sur le rappel qui fonctionne à merveille quand on est seul à la maison ou en balade mais dès qu’il y a d’autres chiens ou stimulations, il ne revient pas immédiatement. Je suis obligée de partir en sens inverse pour qu’il revienne…
    Est ce qu’il faut que je retravaille le rappel avec la longe?
    Merci pour ce super site!!!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.