Les règles de vie pour un quotidien serein et équilibré

N'hésitez pas à partager ce post !

Que ce soit à l’état sauvage ou depuis sa domestication, le chien est un animal social vivant au sein d’un groupe. Depuis plus de 15000 ans maintenant, le chien a trouvé sa place au sein de la société et cela engendre donc des règles de vie à mettre en place et à respecter afin de trouver un bon équilibre et surtout afin de permettre au chien de s’intégrer le mieux possible à son environnement.

Si vous avez l’habitude de suivre nos articles ou nos vidéos, vous savez très bien que nous ne parlerons pas ici de dominance, de hiérarchie, de soumission ou de chef de meute car ces idées sont devenues, au fil des recherches et études réalisées, complètement erronées. Nous parlerons davantage d’organisation à mettre en place au sein du groupe social afin que la cohabitation inter-spécifique soit harmonieuse.

Le chien, faisant partie du groupe social (cad : votre foyer), doit savoir s’adapter et respecter les règles que vous lui fixez. Ces règles ne sont pas présentes pour brider le chien à tout prix mais, je le rappelle, pour permettre une bonne cohabitation. D’ailleurs, nous même, en tant qu’humains, avons des devoirs et obligations pour être considérés comme des êtres civilisés et adaptés à une vie en société.

Les règles qui vont suivre sont adaptables selon votre propre organisation, selon votre chien mais aussi selon ce que vous estimez acceptable ou non. Par exemple, une mère de famille interdira à son chien l’accès au canapé pour d’évidentes raisons de sécurité quand un célibataire appréciera la compagnie de son chien sur la canapé le soir devant la télé.

A lire aussi : Chien et Enfant : Les 4 règles de prévention

Ces règles permettent également aux chiens d’avoir de vrais repères, ce qui sera essentiel notamment pour les chiens anxieux. Sans repères, ces chiens anxieux sont livrés à eux même et n’ont pas le bagage émotionnel nécessaire pour parvenir à vivre sereinement.

Pour résumer, voici les quelques raisons qui expliquent pourquoi il est important de mettre en place des règles de vie au quotidien :

  • Pour permettre au chien d’avoir des repères, et donc pour qu’il se sente mieux au sein du groupe et dans ses pattes
  • Pour permettre au chien de s’adapter facilement à la vie en société, d’y être pleinement intégré
  • Poser des limites, c’est également protéger son chien pour son bien être et son équilibre 
  • Poser des limites, c’est aussi un réflexe sécuritaire au sein du foyer, notamment si des enfants en font partie
  • Ces règles de vie permettent au chien de pouvoir partager ses ressources et donc ne pas adopter de comportement pouvant être dérangeants voire agressifs (possessifs) dans certains cas

Passons maintenant au sujet qui nous intéresse le plus à savoir : les règles de vie à mettre en place ! Nous les répartissons en trois grandes catégories : la nourriture, l’espace et les contacts (inter et intra spécifiques).

La nourriture :

Nous le redirons plusieurs fois ici (ce n’est pas que l’on radote, c’est que cette notion est tellement importante qu’elle nécessite d’être rappelée de nombreuses fois) : vous devez être, en tant que maître/référent/guide/accompagnateur/protecteur à l’initiative des ressources de votre chien et la nourriture en fait bien entendu partie, c’est même la ressource principale !

  1. Votre chien doit pouvoir manger seul et en toute tranquillité : ne restez pas à côté de lui en attendant qu’il ait fini, laissez le tranquille : c’est son moment !
  2. Si vous voulez tester votre chien concernant le partage de cette ressource et donc prévenir de son éventuelle agressivité lorsque quelqu’un s’approche de sa gamelle : ajoutez des friandises ou d’autres croquettes lorsqu’il est entrain de manger afin qu’il assimile cette présence à quelque chose de positif.
  3. Ne laissez pas la gamelle de votre chien en libre service !!! Pour un chiot, on pourra lui laisser pendant maximum 30 minutes et pour un chien adulte, on pourra lui laisser pendant maximum 15 minutes. Au delà de ce temps : on retire la gamelle, terminée ou pas.
  4. Afin d’occuper votre chien, le stimuler de manière olfactive et pour qu’il ne mange pas trop vite (et donc éviter d’investir dans une gamelle anti-glouton), nous vous conseillons de répartir sa portion journalière dans le jardin ou même dans votre maison (si vous n’avez pas de jardin). Comme ici avec mon chien H !
  5. Lorsque votre chien est adulte : vous pouvez lui donner uniquement une fois par jour (plutôt le soir pour qu’il ait la nuit pour digérer). En revanche, si vous avez un chien de grand gabarit, vous pouvez diviser la ration en deux et donner matin et soir.
  6. Une fois que votre chien a mangé, il ne doit pas faire de grands efforts physiques pendant une bonne heure afin de limiter les risques de retournement d’estomac.
  7. Lorsque vous êtes à table, votre chien ne doit pas quémander. S’il le fait, c’est peut être parce qu’il a l’habitude d’obtenir ce qu’il souhaite par moment. Si vous ne pouvez pas résister à l’envie de donner à manger à votre chien : préférez mettre de côté tout au long de votre repas ce que vous souhaitez lui donner puis lui proposer cela à la fin du repas.
  8. Si votre chien quémande beaucoup, n’hésitez pas à lui donner à manger avant afin qu’il n’ait pas « faim ».
  9. Si votre chien quémande toujours, apprenez lui à aller à son panier sur commande afin qu’il reste à une distance correcte de la table à manger.

A lire aussi : Comment nourrir son chien

L’espace :

  1. Votre chien doit avoir un panier, une place, un endroit où il peut se « réfugier » et où il saura qu’il peut y être tranquille et qu’on ne viendra pas le déranger.
  2. Vous l’aurez compris : le panier est un endroit interdit aux humains lorsque le chien s’y trouve. Si vous voulez le caresser, préférez l’appeler pour qu’il vienne à vous. Ne rentrez pas dans sa bulle !
  3. Le panier ne doit pas se trouver dans une zone stratégique (en hauteur, dans un couloir, à côté d’une issue ou en plein milieu de la pièce) afin que votre chien n’ait pas le contrôle sur toutes vos allées et venues. Placez donc le panier dans un coin de votre pièce à vivre.
  4. Si votre chien est atteint d’un trouble de séparation et qu’il vous suit partout (même aux toilettes : génial…) vous pouvez lui interdire certaines pièces de la maison afin qu’il comprenne qu’il peut être seul dans la maison, même quand ses maîtres sont présents.
  5. L’interdiction du canapé n’est pas obligatoire, seulement si vous avez des enfants en bas âge ou si votre chien grogne lorsque vous lui demandez de descendre. En effet, l’accès au canapé doit être soit interdit, soit réglementé. Un chien peut avoir accès au canapé, uniquement s’il est capable de partager cette ressource et accepter d’en descendre lorsqu’on lui demande. Il ne doit pas considérer cet espace comme le sien, il doit pouvoir le partager. Idem pour l’accès au lit, vous l’aurez compris.
  6. En clair, vous devez toujours être à l’initiative des placements et déplacements de votre chien. (Et oui, toujours cette notion d’initiative !!)

A lire aussi : Pourquoi et comment apprendre à son chien à aller au panier

Les contacts :

  1. (Vous devinez quelle sera la prochaine règle concernant les contacts ???) Vous devez être …. A L’INITIATIVE ! En effet, votre chien doit comprendre que c’est vous qui décidez du début et surtout de la fin de chacune des activités que vous entreprenez avec lui, que ce soit des caresses ou un séance de jeu.
  2. En clair, si votre chien vient vous réclamer une caresse, une séance de jeu ou tout simplement une demande d’attention, attendez qu’il passe à autre chose et ensuite proposez lui, de votre initiative, une activité qui lui fera plaisir.
  3. Attendez que votre chien passe à autre chose (lorsqu’il vous réclame de l’attention) en l’ignorant : ne pas le regarder, ne pas le toucher (même si c’est pour le repousser) et ne pas lui parler (même si c’est pour le gronder ou lui dire d’arrêter).
  4. Si votre chien persiste, amenez le vers un autre comportement comme aller à sa place par exemple. Comme si on disait à un enfant : va te calmer 5min dans ta chambre.
  5. Dans cette logique, n’acceptez pas non plus les demandes d’attention type mordillements ou sauts. Ignorez votre chien en lui tournant le dos et/ou en lui demandant d’aller à sa place s’il insiste dans son mauvais comportement.
  6. Votre chien ne doit pas non plus être l’hôte privilégié de vos invités, il ne doit pas les accueillir. Pour ce faire, toujours la même chose : apprenez lui de manière conditionnée à aller dans son panier quand on frappe à la porte ou que l’on sonne.
  7. De même lorsque vous croisez des gens ou des chiens en balade, c’est à vous de décider si votre chien peut y aller ou non. D’ailleurs, cette règle est très importante car cela peut éviter d’éventuels conflits !

Nous espérons que cet article vous aura été utile et qu’il vous permettra de retrouver un quotidien calme et serein à la maison et en sortie.

Dites nous en commentaire si ces conseils ont permis une évolution et une amélioration du comportement de votre chien 🙂

N’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne YouTube Nature de Chien pour profiter de tous nos conseils vidéos !

Clémentine de Nature de Chien 

6 thoughts on “Les règles de vie pour un quotidien serein et équilibré”

  1. bonjour, pourquoi ne faut-il pas laisser le chien être, au moins de temps en temps, à l’initiative du jeu ou des câlins ?

    1. Bonjour, Ce conseil est à adapter au cas par cas. Le fait de laisser le chien gérer les contacts peut entraîner une anxiété lors de vos absences ou encore une difficulté pour votre chien à gérer sa frustration.

    1. Certains chiots ne sont pas rassurés à l’idée de faire leurs besoins dans des endroits inconnus. Cela passe avec l’âge et en attendant vous pouvez essayer de la sortir dans des endroits faibles en stimulations, et où il n’y a pas trop d’odeurs d’autres chiens… Pour finir, n’hésitez pas à visionner notre vidéo et lire notre article sur l’apprentissage de la propreté : https://www.naturedechien.fr/2017/04/07/apprendre-la-proprete-a-son-chiot/

  2. Bonjour, Votre article est très pertinent ! Concernant leur espace de vie, nous avons justement créé nos canapés Giusypop spécialement conçus pour nos amis chiens et chats. Ainsi toute la famille est satisfaite : le canapé de la maison n’est pas abîmé, cela permet de respecter des règles d’hygiène (de plus nos canapés sont bien sûr déhoussable avec un tissu lavable en machine) et il est ultra-confort grâce à son matelas à mémoire de forme : A chacun son espace !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.