Mon chien stresse en mon absence, comment faire ? Vidéo Nature de Chien

N'hésitez pas à partager ce post !

Votre chien stresse en votre absence ? Il détruit les objets qui ont votre odeur, il pleure ou encore est malpropre, etc. ?  Nature de Chien, centre de formation au métier d’éducateur canin comportementaliste vous propose de découvrir cette vidéo et cet article pour vous aider !

Une bonne relation avec son chien c’est avant tout un équilibre à trouver entre attachement et détachement. Votre chien doit être attaché à vous pour son besoin de sécurité mais il doit aussi être capable de vivre votre absence en toute sérénité.

Voici donc nos 6 conseils pratiques pour aider votre chien à bien vivre vos absences !  

1- Des bêtises en votre absence ? Pas vu, Pas pris

Tout d’abord, il ne faut jamais punir un chien des dégâts qu’il aurait pu causer lors de vos absences. Beaucoup de maîtres pensent encore que le chien est capable de comprendre la punition même après coup. En réalité, votre chien comprend que vous n’êtes pas content car un objet n’est pas à sa place mais il ne comprend que votre attitude est liée au fait qu’il ait détruit cet objet. La différence peut être difficile à percevoir mais dites vous simplement que punir votre chien d’avoir “fait une bêtise” en votre absence ne règlera pas le problème.

Alors si votre chien a fait une bêtise en votre absence , ignorez le et traitez la cause du problème.

2- Mettre en place une zone interdite

Une première indication que vous pouvez apprendre à votre chien c’est de lui interdire une pièce de votre maison. En effet, votre chien doit déjà apprendre à ne plus vous suivre constamment. Comprenez, si votre chien a l’habitude de toujours être avec vous et de toujours obtenir votre attention, le décalage entre le moment où vous êtes présent et le moment où vous êtes absent est trop important. Interdire une pièce de la maison permet donc à votre chien d’apprendre à vous attendre alors que vous êtes toujours présent. Pour apprendre à votre chien à ne plus rentrer dans une pièce de la maison, Il est recommandé de lui proposer un travail progressif adapté à ses capacités d’apprentissage et surtout de bien féliciter votre chien lorsqu’il vous a écouté.

3- Pas de rituels de départ ni d’arrivée

Lorsque vous allez vous absenter, il est nécessaire d’ignorer votre chien au moment de votre départ tout comme au moment de votre arrivée, pour cela ne regardez pas votre chien ne le touchez pas, et ne lui parlez pas. En rentrant chez vous également, ignorez votre chien complètement et attendez qu’il se calme pour lui accorder votre attention et lui dire bonjour.

Si votre chien a l’habitude d’avoir une “grosse félicitation” de votre part lorsque vous rentrez chez vous il attendra votre retour avec impatience et cela pourrait le stresser.

4- Positivez votre départ

Lorsque vous partez vous pouvez lui proposer un jouet d’occupation comme un Kong avec des friandises cachées à l’intérieur afin de lui permettre de positiver votre départ. Vous pouvez aussi lui proposer un jeu de recherche où des friandises seront cachées un peu partout dans le jardin par exemple. L’objectif est d’apprendre à votre chien que lorsque vous partez, il lui arrive quelque chose de positif.

5- Gérez tous les contacts  

Dans la même logique que la pièce interdite il est important que votre chien comprenne qu’il ne peut pas obtenir votre attention à chaque fois qu’il en a besoin et pour cela il est nécessaire d’ignorer votre chien quand ce dernier vous demande de l’attention. Attendez qu’il passe à autre chose et à ce moment là vous pouvez, si vous le souhaitez, lui accorder votre attention. Par exemple, si votre chien veut un “câlin”, attendez qu’il se détourne de sa demande pour lui proposer ensuite l’appeler pour un câlin. Faites de même pour les jeux, les promenades, ou pour toutes les autres prises de contact que votre chien vous demande. Cela lui permettra de comprendre que vous répondez à ses besoins sans qu’il n’ait besoin de les gérer et cela aura pour effet de le rassurer et d’éviter le stress en votre absence.

6- Réduire l’espace :

Quand vous laissez votre chien seul, pensez également à réduire son espace, c’est-à-dire à ne pas lui laisser toute la maison à disposition. La plupart des chiens se sentiront stressés à l’idée d’avoir la maison entière à gérer. Il est donc recommandé de laisser votre chien dans une pièce qui aura été associée positivement par votre chien. Un panier, ainsi qu’une gamelle d’eau des jouets devront être mis à disposition. D’ailleurs, si vos absences ne dépassent pas 3 ou 4 heures, n’hésitez pas à mettre votre chien dans une grande caisse de transport. Néanmoins, attention, il est indispensable d’avoir auparavant associé la caisse à quelque chose de très positif. Pour ce faire, vous devez travailler de manière très progressive afin que votre chien associe cette caisse à son endroit refuge.

>> A lire aussi : Une relation équilibrée avec son chien !

La petite astuce en plus : L’Apaisine

Une autre astuce pour vous aider est de placer dans votre maison des diffuseurs ou directement sur votre chien un collier qui libère une phéromone appelée Apaisine. Cette substance a pour but d’apaiser votre chien et à l’avantage certain d’être sans effets secondaires, sans accoutumances et donc sans danger.

Vous avez maintenant des solutions à mettre en place pour aider votre chien à mieux vivre en votre absence. N’oubliez pas de bien dépenser votre chien et de bien le promener chaque jours avant et après chaque absences. Et dans tous les cas l’intervention d’un éducateur canin professionnel peut être une bonne idée pour vous aider individuellement à mieux vivre avec votre chien !

>> A lire aussi : Comment offrir une journée parfaite à son chien ?

Chloé Fesch de Nature de Chien (Centre de formation au métier d’éducateur canin comportementaliste)

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.