Éducateur canin sur TF1: après la colère, que faire ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Nombreux sont ceux qui ont regardé hier, dimanche 16 octobre l’émission Sept à Huit présentant le métier d’éducateur canin sur TF1. Cependant ce reportage a vite tourné au lynchage par grand nombre de professionnels sur les réseaux sociaux notamment.

Reportage du 16/10/16

Mais pourquoi tant de haine ?

Il était clairement insupportable de visionner des images où l’on voyait un “éducateur canin” pincer sèchement un chien sur le côté, un autre tirer vers lui fermement un chien clairement craintif ou encore cracher sur un chien agressif pour lui “manifester un signe d’affection”, etc.

Mais le plus difficile pour tous les détracteurs de ce type de techniques c’est qu’ils se battent quotidiennement pour faire changer les mentalités sur l’éducation de nos chiens. Ces professionnels passionnés sont constamment sur les réseaux sociaux afin d’informer le plus grand nombre que l’éducation canine ne devrait plus valider des techniques brutales et se tourner davantage vers une meilleure connaissance du chien et de ses comportements.

On comprend facilement que beaucoup d’éducateurs canins prônant une approche positive de l’éducation aient répondu agressivement devant cet affront visionné par des millions de téléspectateurs. C’est comme si tout le travail mis en place pour informer, responsabiliser et éduquer était anéanti d’un coup de balais par une émission de quelques minutes représentant des techniques en désaccord total avec leur manière de voir les choses.

Reportage 16/10/16

Mais à qui la faute ?

Je ne peux clairement pas accepter ce qui a été montré dans ce reportage mais je ne peux pas non plus valider la virulence des propos à l’encontre de ces éducateurs.

Alors où se placer ? Je pense que le problème ne vient pas des éducateurs canins diffusés hier soir sur TF1 mais bien de la réglementation française qui ne fait strictement rien pour que les propriétaires de chiens soient plus informés.

Dans le reportage on peut voir un Berger Malinois avec une personne handicapée, un Cané Corso peureux en présence d’enfants de moins de 10 ans, un Dogue Argentin reclus dans son jardin car hyper agressif envers les inconnus, etc.

Mais que font ces gens avec ce type de chien et avec si peu de connaissances sur le comportement ainsi que les risques que peuvent entraîner une mauvaise cohabitation avec de tels chiens ?

Il y a plus de 7 millions de chien en France mais combien de propriétaires réellement au courant de ce qu’est un chien ? Combien de maîtres sont au courant des particularités de leur chien ? Combien de maîtres se sont intéressés au fonctionnement de leur(s) chien(s), aux règles de prévention indispensables à une bonne cohabitation ? Aux différentes techniques d’éducation qui existent aujourd’hui en France ?

Reportage du 16/10/16

Quelle solutions pour éviter que cela ne se produise à nouveau ?

Ne serait il pas temps de faire un grand ménage dans le monde de l’éducation ? Commencer par le commencement en réunissant les professionnels canin afin qu’ils se mettent d’accord sur les techniques admissibles ou non. Que les clubs canins et les professionnels travaillent ensemble afin de faire évoluer les choses.

Que les réglementations françaises prennent position clairement plutôt que de faire des lois qui concernent un petit nombre de chiens catégorisés qui comme on peut le constater dans ce reportage ne sont pas les chiens les plus agressifs.

Cela fait 7 ans que je suis éducateur canin et j’ai appris mon métier avec des techniques prônant le rapport dominant / dominé et l’utilisation du collier chaînette. J’ai heureusement évolué et c’est pour cela que je sais que cette évolution est possible et surtout nécessaire.

Mais comment aider mes confrères ? Comment les informer que leur approche hiérarchique du chien est dépassée ? Probablement pas en les insultants mais bien en instaurant un dialogue constructif.

Je sais bien que cela est difficile car l’émotion qui découle de ce type de reportage nous amène davantage à ressentir haine et colère mais cela n’est utile qu’à l’audience de TF1 et non à l’évolution du métier d’éducateur canin.

Cela renforce les clivages déjà existants et creuse un peu plus le fossé entre nous, professionnels du monde canin et malheureusement nous éloigne de la solution.

Les choses doivent changer vers un équilibre pour le bien être des chiens, des maîtres et des professionnels du monde canin !

 Nature de Chien

1 thought on “Éducateur canin sur TF1: après la colère, que faire ?”

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.