Nos chiens sont ils vraiment heureux ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Nous avons tous envie que notre chien soit bien dans ses poils, bien dans ses pattes, n’est ce pas ? Et oui, nous les aimons nos chers amis les chiens. Mais voilà, la question est : aimons nous vraiment nos chiens de la bonne manière ?

Beaucoup de propriétaires ne connaissent pas les spécificités des nos amis les chiens. Ils ne connaissent pas leur fonctionnement comportemental et ne savent, malheureusement pas interpréter correctement les codes du langage canin. La question se pose : Comment peut on aimer un chien si on ne le connaît pas complètement ? Peut on réellement rendre nos chiens heureux sans connaissances approfondies ?

Je vous propose des éléments de réponses à ces questions que tout propriétaire de chien se doit de se poser. Je suis Chloé Fesch, éducateur canin chez Nature de Chien depuis 2009 et je vous propose de réfléchir avec moi sur le fonctionnement de nos chiens.

Ainsi donc, pour bien comprendre ce dont votre chien a besoin, ce qui le rend heureux, je vous propose de découvrir mes 5 conseils :

1/Promenez votre chien tous les jours !

En effet, une promenade journalière permet à votre chien de se détendre, de se dépenser mais aussi, et surtout vous permet de passer un moment privilégié avec lui et ainsi, de renforcer votre relation.  

Les 3 pièges à éviter afin d’avoir une vraie promenade pour votre chien

  • Piège à éviter n°1 : Le promener toujours au même endroit : les chiens ont un besoin de dépense olfactif important, c’est donc en lui proposant des balades dans des endroits différents que vous pourrez lui permettre de se dépenser suffisamment.
  • Piège à éviter n°2 : Le promener en laisse : Non pas que je vous demande de ne jamais attacher votre chien, mais je vous recommande vivement de lui accorder un moment de vraie détente ou il pourra être complètement détaché. Cela rejoint le point précédent, votre chien a besoin de suivre des pistes, de stimuler ses capacités olfactives et si il est attaché constamment il ne pourra donc pas explorer librement ses pistes. Pour les chiens n’ayant pas un bon rappel ou pour les balades où il réellement impossible de lâcher son chien en toute sécurité, je vous recommande de l’attacher à une grande longe de 10m (voire plus pourquoi pas) pour lui laisser un espace de mouvement plus important et donc plus épanouissant.  
  • Piège à éviter n°3 : Ne pas jouer avec lui : Bien entendu, il est important de laisser son chien vivre, être autonome et explorer au gré de ses envies. Néanmoins, il est important de lui accorder des moments de jeux, des moments de complicité. Et oui, il est important d’accorder chaque jour un tel moment avec votre chien. Et cela peut tout a fait être au moment de la balade. L’important ici est que votre chien vous identifie à un élément positif de sa vie, qu’il ait envie de rester avec vous, de vous regarder et donc de vous écouter. Ainsi, en lui proposant des séances de jeux courtes et répétées tout au long de sa promenade, vous renforcez son rappel et son envie de vous suivre. Attention, jouer avec son chien n’est pas synonyme d’envoyer une balle pendant 15 minutes. Et oui, le jeux de lancés n’ont aucun intérêt ! N’hésitez pas à lire notre article : « Jouer avec son chien » pour mieux comprendre comment lier jeux utiles et agréables à la fois !

A retenir : Une vraie promenade est un moment que l’on passe avec son chien, on joue avec lui et on n’hésite pas à le lâcher pour qu’il se détende à chaque fois que cela est possible.

2/Installez lui un panier confortable

Le panier de votre chien est une zone indispensable à son bien être. Cela lui permet d’avoir son endroit où il peut se détendre et cela lui sert de zone de référence et d’apaisement.

Les 3 petites astuces sur le panier du chien

  • Rendez cet endroit confortable pour que votre chien s’y sente bien. Au besoin, cette astuce peut lui éviter de monter sur votre canapé. Et oui, entre un panier en plastique et un coussin ou un plaid bien confortable, le choix est vite fait !
  • Apprenez positivement à votre chien à aller au panier sur votre indication. Si votre chien a identifié l’indication “au panier” à quelque chose de positif, il sera plus facile pour vous de lui demander d’aller à sa place quand vous en aurez besoin, par exemple, quand des invités arrivent, etc.
  • Le panier du chien : zone interdite ! Le panier de votre chien devrait être une zone interdite pour vous et surtout vos enfants. Il faut que ce soit son endroit, son lieu où il sait qu’il peut être tranquille, que personne ne viendra le déranger. Attention, beaucoup de morsures sur enfants notamment, sont engendrées par une lourde insistance de ces derniers envers le chien. Que ce soit pour vous ou pour des enfants : si l’on veut caresser le chien, on préférera l’appeler pour qu’il vienne à nous plutôt que de le déranger lorsqu’il dort dans son panier par exemple.

A retenir : Le panier de votre chien doit être confortable, on doit le laisser tranquille quand il y est et nous pouvons lui apprendre à y aller sur indication.

3/Apprenez à parler chien : cohérence

L’un des éléments essentiel au bien être de son chien est, bien évidemment, de le connaître et de le considérer comme un chien. Tous les propriétaires de chiens devraient connaître l’espèce avec laquelle ils partagent leurs vies !

Cela devrait commencer par connaître et comprendre le langage canin. Savoir identifier les postures, les attitudes et les signaux sont des éléments essentiels pour être certains de l’état émotionnel de nos chiens.

De plus, une connaissance de son fonctionnement comportemental, comment le chien apprend, quels sont ses besoins et comment lui proposer une vie équilibrée sont des questions que chaque maîtres devrait connaître et comprendre.

Et enfin une bonne maîtrise de soi est également essentielle pour son bien-être. Chez Nature de Chien nous avons l’habitude de dire : “Etre maître de soi, avant d’être maître de son chien”. Autrement dit contrôler vos émotions pour lui apprendre à contrôler les siennes.

4/Proposez lui des rencontres avec d’autres chiens

Un chien heureux est un chien avant tout. Il est donc recommandé de lui trouver des “copains” de jeu. Les avantages à ce que votre chien côtoie d’autres chiens sont multiples mais ils permettent :

  • de renforcer l’apprentissage du langage canin et communiquer avec son espèce
  • de le dépenser mentalement et physiquement car rien de tel que les courses poursuite entre chiens. Un maître ne pourra jamais rivaliser avec l’énergie que deux chiens mettent à jouer ensemble.
  • d’éviter la surexcitation en balade. Un chien régulièrement lâché avec ses congénères et surtout correctement lâché, aura plus de facilité à gérer sa frustration quand il en croisera en balade et qu’il ne pourra pas aller jouer avec eux.

Une petite astuce : les rencontres entre chiens doivent bien se passer et être agréable pour être vraiment source de bonheur pour votre chien. Pensez à participer à des cani-rando organisées par des professionnels pour vous sécuriser davantage.

5/Éduquez le de façon positive et naturelle

On entend beaucoup de chose sur la manière d’éduquer nos chiens. Sans aller dans les détails de comment éduquer son chien, il me semble important de préciser que l’éducation doit dans tous les cas être respectueuse du chien et efficace. L’éducation d’un chien est également une étape indispensable pour une bonne intégration dans notre société. D’un point de vue sécuritaire, un maître n’ayant aucun contrôle sur son chien en balade est potentiellement un danger.  

Mais l’éducation, qu’est ce que c’est ?

Certains maîtres me diront que leur chien n’a jamais été éduqué et pourtant il était très heureux ! Et en effet cela est vrai mais en réalité tous les chiens sont éduqués, mais ils ne sont simplement pas tous bien éduqués.

En effet, quand on est adopte un chiot, il est nécessaire de lui proposer les bonnes associations pour son apprentissage et cela lui servira tout au long de sa vie.

Il est donc indispensable que chaque maître se demande : « Comment amener mon chien a avoir tel ou tel comportement ». L’apprentissage sera alors plus naturel et respectueux du chien.

On devrait toujours se dire « qu’est ce que je peux faire » plutôt que « qu’est ce que je ne peux pas faire ».

3 exemples pour vous aider

La marche en laisse : Un chien tire en laisse parce qu’on le valide : Il tire, on continue quand même d’avancer, de fait, on le valide dans son comportement de tirer.

Le saut : Un chien qui saute cherche à attirer votre attention pour entrer en relation avec vous. En lui donnant votre attention, vous le renforcez dans son comportement de sauter.

L’aboiement pour rentrer : Un chien aboie dans le jardin et constate que cela vous fait venir à la porte. Il aura alors tendance à reproduire ce comportement. J’aboie > Je rentre, c’est un conditionnement simple que vous même avez appris, de manière inconsciente, à votre chien.

Les exemples sont infinis et le plus important est de comprendre que l’on devrait davantage apprendre à nos chiens plutôt que de chercher à leur “désapprendre” un comportement. Dès l’instant où l’on apprend quelque chose il est important de le faire de façon positive en félicitant son chien quand il a eu l’attitude demandée. La félicitation sera un marqueur positif et le chien cherchera à reproduire ce qui lui a permis d’obtenir sa récompense.

Pour conclure

Rendre son chien heureux c’est tout d’abord le connaître et le découvrir. C’est aussi passer du temps avec lui, l’éduquer, renforcer la relation humain/chien. Le rendre heureux c’est aussi lui proposer une vie sécurisante où l’on répond à ses besoins vitaux, comportementaux et physiques. Un chien heureux est un chien qui est compris comme un chien, qui à sa place dans la famille humaine et qui partage des activités positives avec son groupe.

Un chien heureux est un chien sécurisé, aimé et compris !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.