Apprendre la propreté à son chien

N'hésitez pas à partager ce post !

L’apprentissage de la propreté est une priorité, que ce soit pour des raisons de vie en communauté ou bien évidemment des raisons d’hygiène. Nous allons voir ici comment apprendre à votre chien à être propre ainsi que les éventuelles causes qui expliquent la malpropreté de votre chien.

animal-1284307_1920

Comment lui apprendre à être propre ?

Apprendre à son chiot la propreté ne se fait pas en un jour et les maîtres doivent donc être patients. Il ne faut pas vouloir aller trop vite et s’adapter au développement du chiot.

En effet, lors des 6 premiers mois, il est normal que le chiot fasse ses besoins un peu n’importe ou puisqu’il n’aura pas encore appris à se retenir. Notamment, il est normal que le chiot fasse ses besoins la nuit car il n’est pas en capacité de se retenir sur une si longue période.

De plus, il est important de connaître le fonctionnement du chiot afin de répondre au mieux à ses besoins et de ce fait, anticiper les éventuels accidents. Un chiot fera ses besoins au réveil, après chaque repas et chaque séances de jeux. Sachant cela, sortir son chiot de manière régulière à chacun de ces moments permet de limiter les bêtises au sein de la maison. Il est également important de féliciter le chiot lorsqu’il fait ses besoins à l’endroit souhaité (jardin, pendant la balade, etc.)

Bien entendu, il est important de féliciter le chiot lorsqu’il fait ses besoins à l’endroit souhaité : dans le jardin ou pendant la balade par exemple. Si vous n’avez pas pris votre chiot sur le fait, inutile de le gronder ou encore de lui mettre le museau dedans car il n’assimilera pas la punition à sa bêtise, la sanction n’étant pas immédiate. Cela peut, en revanche, lui transmettre un message incohérent et l’inciter à manger ses excréments pour ne laisser aucune trace et éviter une sanction.

C’est uniquement si le maître prend son chiot sur le fait qu’il pourra, à ce moment là, lui signifier son désaccord avec un « non » ferme et emmener le chiot dehors et récompenser par la voix lorsqu’il fait à l’endroit souhaité.

Il sera toujours plus efficace de récompenser un chiot d’avoir uriné ou déféqué au bon endroit plutôt que le sanctionner de ne pas l’avoir fait.

Après 6 mois, votre chien n’est toujours pas propre ?

Si suite à cet apprentissage, le chien, après 6 mois, continu de se soulager dans la maison, cela peut être dû à plusieurs causes :

  • Le chien n’a pas bien assimilé l’apprentissage, il faudra donc le recommencer et si besoin réduire son espace notamment pendant la nuit.
  • Le chien souffre d’une anxiété de séparation, il faut donc régler la cause (le trouble d’anxiété) et non le symptôme (la malpropreté). Pour se faire, il est recommandé d’ignorer le chien avant de partir et en revenant à la maison. En effet, si vous le caressez directement en arrivant, vous dites alors à votre chien « c’est bien d’avoir stressé en mon absence » ce qui est, bien entendu, incohérent. Vous pouvez également donner, avant chaque départ, un jouet d’occupation à votre chien pour qu’il assimile votre absence à quelque chose de positif.
  • Le chien marque son territoire, il existe plusieurs solutions : le répulsif, la castration et/ou un travail sur la relation maitre-chien. En effet, si le chien ne sait pas gérer ses états de frustration concernant les demandes de son maître celui ci aura du mal à supporter sa décision de le laisser seul.
  • Le temps d’absence est peut être trop long, un chien adulte peut se retenir, dans la limite du raisonnable. Surtout, il faut bien le sortir avant et après chaque période d’absence.
  • Enfin, cela peut être dû à des problèmes de santé comme des calculs par exemple. Dans ce cas, un suivi vétérinaire est indispensable.

Reprenons donc ensemble les points clés à la réussite de l’apprentissage de la propreté :

  • Ne pas gronder une bêtise faite en votre absence
  • Respecter le développement du chien et ne pas vouloir aller trop vite
  • Sortir régulièrement le chien, notamment après chaque réveils, séances de jeux ou repas
  • Si au delà de 6 mois le chien n’est toujours pas propre, en trouver la cause afin de régler la situation
  • Nous espérons que cet article aura répondu à vos attentes. Sinon n’hésitez pas à nous poser vos questions en commentaire.

Clémentine Turgot • Nature de Chien

8 thoughts on “Apprendre la propreté à son chien”

  1. Bonjour, si je peux me permettre…

    Vous dites :
    « C’est uniquement si le maître prend son chiot sur le fait qu’il pourra, à ce moment là, lui signifier son désaccord avec un « non » ferme et emmener le chiot dehors et récompenser par la voix lorsqu’il fait à l’endroit souhaité. »

    Qu’apprend le chiot à ce moment là ? Ne pas faire pipi à cet endroit ou ne pas faire pipi en votre présence ? Peut être que la prochaine fois il se retiendra en votre présence et fera ses besoins derrière votre dos, ce qui ralentira son apprentissage.

    A propos de « l’anxiété de séparation » (qui est une pathologie rare) vous dites :
    « En effet, si vous le caressez directement en arrivant, vous dites alors à votre chien « c’est bien d’avoir stressé en mon absence » ce qui est, bien entendu, incohérent. »

    Mais une émotion ne se renforce pas. Ce n’est pas parce qu’on va vous rassurer face à un événement anxiogène que vous allez avoir plus ou autant peur la prochaine fois, au contraire. On l’ignore surtout pour ne pas valoriser l’événement, pas pour avoir stressé.

    Ensuite vous dites : « Le chien marque son territoire… »

    Le chien, contrairement au chat, n’est pas un animal territorial. Il marque, certes, mais partout où il passe ou vit sans chercher à délimiter quoi que ce soit, sinon ce serait la guerre ouverte dans nos rues à l’instar des chats du quartier.

    Cordialement.

    1. Merci pour votre commentaire, pour vous répondre :

      1/ Ce modèle d’apprentissage fonctionne si on indique au chien le bon comportement à avoir, qui consiste à le mettre dehors. De plus, l’information principale étant de ne surtout pas gronder le chien quand on ne l’a pas vu faire
      2/ Concernant l’anxiété de séparation, je vous assure que « cette pathologie » est assez courante. Et si je comprends bien vous êtes d’accord avec le fait de ne pas le caresser ?
      3/ Concernant le territoire, nous réglons lors de nos leçons d’éducations les comportements agressifs liés à la protection territoriale. Cela indique que le chien à une notion de territoire et qu’il peut chercher à le défendre.
      N’hésitez pas si besoin à réagir à ces réponses, sinon nous vous souhaitons une bonne visite sur notre site !

      1. Merci d’avoir répondu, pour compléter mon commentaire :

        1/ Vous décrivez 2 séquences comportementales différente. La toute première conséquence qui conditionnera le comportement de miction sera votre réaction (RC -> C). Si le chien n’a jamais fait à l’endroit désiré il y a des risques que le chiot associe la miction à votre colère et donc se retiendra de faire ses besoins devant vous, peu importe l’endroit. Ce n’est pas systématique ni rédhibitoire, mais ça peut ralentir l’apprentissage de la propreté. Dans ce cas il est préférable de ne pas s’impliquer en utilisant des signaux interruptifs (tape des pieds, clé qui tombe, etc…) pour stopper le comportement, puis l’emmener à l’endroit désiré, etc…

        2/ Il faut faire la différence entre un chien qui s’ennuie, un stress lié à l’isolement et une dépendance relationnelle. Un déficit d’habituation à la solitude n’est pas une anxiété de séparation (persistance de l’attachement primaire envers une personne) qui se rencontre rarement. Mais oui, il vaut mieux ne pas valoriser les retours, mais c’est valable en toute circonstance.

        3/ Je n’ai jamais vu d’agression liés à la protection territoriale et je n’en verrai jamais. A ma connaissance cette notion de territoire chez le chien n’a jamais été observé ni publié dans une revue scientifique, mais peut être avez-vous un article scientifique à nous proposer ?
        Un chien ne défend pas son territoire, il se défend lui-même ou une ressource. Un chien qui défend une voiture, si vous le faite descendre de la voiture n’importe qui pourra la voler. Un chien qui aboie ou agresse dans un jardin, si vous ouvrez la porte du jardin je suis certain d’y pénétrer sans soucis. Un chien qui est malpropre chez lui, il le sera également chez des amis.
        Si les chiens étaient territoriaux nous ne pourrions plus les promener dans le quartier sans qu’ils s’entre-tuent. Ce que font les chats du quartier…

        Cordialement.

        1. Bonjour,

          J’aimerai réagir bien que je n’y connaisse rien en comportement animal…j’espère que personne ne m’en tiendra rigueur (j’ai l’impression que vous êtes ouverts donc je me permets)

          Ma chienne, un berger allemand de 7 ans, a l’air d’avoir une sacré notion du territoire, elle. Pour reprendre un exemple que j’ai pu lire, qu’elle soit dans la voiture ou non, il ne vaut mieux pas qu’un autre chien s’en approche trop sous peine « d’être remis à sa place », enfin j’ai l’impression qu’elle défends sa voiture, pareil avec la maison (bien que j’ai constaté récemment des améliorations sur ce point), etc. enfin bref je répète que je n’y connais rien !

          Sinon pour le pipi dans la maison, quelle est la solution alors ? Dire non ou pas ? je n’ai pas lu dans l’article qu’ils conseillent de « se mettre en colère » (ils conseillent « un non ferme ») comme la personne qui commente à l’air de le suggérer. Dois-je toujours avoir un trousseau de clés sur moi pour le lancer par terre « au cas ou » ? Ceci ne risque-t-il pas d’engendrer d’autres problèmes ?

          Enfin bref pour une personne lambda comme moi, votre débat n’engendre que plus de questions en tout cas !

          Merci de votre lecture et de vos éventuelles réponses

          1. Bonjour et bienvenue dans la discussion.

            Le chien domestique est une espèce sociale et non pas territoriale. Un chien ne délimite pas de territoire pour le défendre, comme le ferait un chat par exemple (territoire qui ne se limite pas au jardin…). Maintenant il se peut qu’un chien défende un bien spatial appartenant à son propriétaire (voiture, maison, terrain…) comme une ressource, mais je n’ai lu aucun article scientifique à ce sujet. Absence de preuve n’est pas preuve d’absence et ça semble tout à fait plausible, dans tous les cas la notion de « territoire » n’est pas évoquée d’après ce que j’ai lu.

            Pour la propreté du chiot, il peut arriver que le chiot associe l’acte de miction au « non ferme » et ne sache pas si c’est l’acte de faire pipi ou le lieu qui provoque le mécontentement du propriétaire, surtout si on l’emmène au bon endroit quelques secondes plus tard et qu’il se retienne (donc pas d’association positive). C’est pourquoi on essaye d’être le moins intrusif possible en utilisant un signal interruptif pour le surprendre sans s’impliquer afin d’éviter les éventuelles mauvaises associations qui pourraient ralentir l’apprentissage. Je parle de risque et non pas d’un fait immuable, mon intervention avait pour seul but d’informer de cette possibilité.

            Pour répondre à votre dernière phrase, certaines notions sont souvent utilisées pour expliquer simplement des choses bien plus complexes…

            Cordialement.

  2. Merci pour ces réponses !

    Concernant la propreté, nous conclurons que le plus important est de ne pas punir un chien après coup.

    Pour ce qui est de lui dire « non ». En 7 années d’expériences aucun chien n’a eu de retard ou de problème de propreté avec la technique énoncée dans l’article.

    Le plus important étant de mettre en pratique ce qui fonctionne pour le chien que l’on a en éducation et de trouver un équilibre dans la méthode appliquée.

    Si vous le souhaitez « Sterox », n’hésitez pas à nous écrire un article présentant votre approche du chien.

    1. La meilleure méthode est celle qui fonctionne !

      Je n’ai pas d’approche particulière autre que la science et le bien-être du chien, et désolé pour le pseudonyme mais étant un professionnel je ne voulais pas que cela interfère dans cet échange ou qu’on m’accuse de faire de la pub. C’est bien mieux comme ça pour tout le monde.

      Merci de m’avoir laisser m’exprimer.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.