Le chien vieillissant

N'hésitez pas à partager ce post !

Le maître ne s’aperçoit pas toujours que le chien qu’il côtoie quotidiennement vieillit.

le-chien-vieillissant

De plus, pour notre plus grande tristesse, notre compagnon atteint la catégorie sénior beaucoup plus vite que nous, je dirai plutôt beaucoup trop vite !

Plus le chien est proche des grandes races (telles le Léonberg, le Dogue Allemand, etc…), plus son âge sénior est précoce contrairement aux petites races (Jack Russel, Chihuahua, etc…) qui elles l’atteignent beaucoup plus tard.

Quelque soit son âge, le chien vieillissant connait des modifications physiologiques, physiques et comportementales.

Les signes du vieillissement

Lorsque notre fidèle compagnon prend de l’âge, il faut être vigilant au moindre signe inhabituel. Un essoufflement, une toux, une augmentation de consommation d’eau, une perte ou une augmentation d’appétit, des troubles digestifs, une augmentation du débit urinaire, un amaigrissement inexpliqué, un manque de dynamisme… Tous ces signes peuvent traduire l’apparition d’une maladie due à l’âge de notre animal. Donc la règle d’or est de s’adapter aux changements et aux besoins de son vieux chien. Au moindre signal d’alerte, il est souhaitable de consulter son vétérinaire qui pourra éventuellement prescrire un traitement adapté.

Un essoufflement, une fatigue (surtout en cas de forte chaleur) ou une toux peuvent traduire un problème cardiaque qui peut par la suite engendrer un œdème pulmonaire. Une consommation d’eau excessive peut refléter un diabète, une insuffisance rénale, etc… Une perte d’appétit peut être causée par un dépôt de tarte qui provoque des problèmes dentaires impliquant souvent une mauvaise haleine. Une infection dentaire non soignée peut être la cause d’ostéite de sinusite purulente ou de passage de bactéries dans le sang et causer des soucis cardiaques et rénaux.

Le vieux chien change d’attitude : il dort plus la journée et moins la nuit. Il est désorienté, il veut sortir et reste planté à regarder dans le vague ou il veut rentrer tout de suite.

Certains chiens vieillissants sont aussi incontinents (selon le stade des traitements existent), des couches spéciales ou des culottes d’incontinence peuvent aider.

Un chien qui boit et urine beaucoup, qui maigrit ou prend du poids de façon anormale peut avoir un problème hormonal qui sera révélé par une prise de sang.

Quelques conseils

Un chien âgé est beaucoup plus sensible aux variations de température et aux efforts physiques ; mais pour son bien être, une activité quotidienne reste nécessaire (même s’il est conseillé d’en réduire la durée et l’intensité). Tenez compte des températures extérieures de façon à le sortir aux heures les moins chaudes et les moins froides de la journée. Sortir un chien âgé tous les jours avec ménagement est beaucoup plus bénéfique pour lui que de rester sédentaire. Les ballades lui permettent de préserver sa masse musculaire et d’éviter à l’arthrose de s’installer trop rapidement ; et de plus c’est excellent pour son moral ! En cas d’arthrose et par temps humide, il est souhaitable de préserver son compagnon avec un habit de pluie ou un manteau.

Un endroit douillet et confortable comme une couverture ou un coussin épais et moelleux l’aideront à avoir bien chaud et dormir paisiblement. L’apparition d’une boiterie, d’une réticence à se déplacer ou à se lever doivent nous mettre « la puce à l’oreille ». Supprimez un panier à rebords et préférez un coussin rembourré. Faites-le dormir au rez-de-chaussée pour lui éviter la contrainte des marches.

Un chien souffrant d’arthrose ne doit pas être en excès de poids, qui aurait pour effet d’accroître ses douleurs. De plus, une surcharge pondérale peut entrainer de l’obésité et être à l’origine de diabète, d’insuffisance rénale, d’insuffisance cardiaque, etc… Si papy chien est trop enrobé, lui faire perdre du poids aidera son cœur et ses articulations. Le chien âgé connaissant des changements physiologiques, il est donc primordial de modifier son apport nutritionnel en conséquence.

En vieillissant, notre complice voit ses sens diminuer

Une vue qui baisse peut correspondre à un début de cataracte, qui se reconnait à la présence d’un voile bleuté au niveau de l’œil. Plus le processus s’accélère plus ce voile se rapproche du blanc. Le chien alors se cogne, sa démarche est plus hésitante et ses déplacements beaucoup plus difficiles dans un environnement inconnu. La nuit cause notamment problème.

L’audition aussi diminue et ce de façon irréversible. Le chien sourd a plus facilement peur, il peut être plus irritable et aussi aboyer plus fort qu’à l’habitude.

En conclusion

La plupart des soucis du chien vieillissant peuvent être atténués avec l’aide du vétérinaire, même si souvent il s’agit d’un traitement à vie. Toujours est-il que notre chien nous a donné le meilleur de lui-même durant toute son existence et il nous a donné tout son amour ! Donc la meilleure façon de lui rendre est de l’accompagner jusqu’au bout de son chemin par notre présence, et d’être à ses côtés lors de son départ au Paradis des toutous !

Sylvie BoussicaudPat’ de Laine

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.