Les aboiements excessifs : comment faire ? VIDEOS

N'hésitez pas à partager ce post !

Nous vous avons proposé il y a quelque temps un article/vidéo sur les colliers anti-aboiements et plus précisément sur notre réticence à l’idée d’infliger cela à nos chers amis canidés.

C’est donc tout naturellement qu’on a décidé de vous proposer aujourd’hui un article pour que vous ayez toutes les astuces afin de résoudre les problèmes d’aboiements excessifs chez votre chien.

Nous vous invitons d’ailleurs à visionner les deux vidéos que nous vous proposions il y a quelques mois à ce sujet sur notre chaîne YouTube :

STOP aux colliers anti-aboiements

Comment faire taire un chien qui aboie de manière excessive

Pourquoi est-ce que mon chien aboie ?

Tout d’abord, sachez que l’aboiement est un comportement tout à fait naturel chez le chien. C’est un moyen de communication parmi tant d’autres que le chien utilise pour communiquer avec ses congénères ou de manière inter-spécifique (avec d’autres espèces, notamment l’Humain).

Ensuite, effectivement, et cela doit être votre cas si vous lisez cet article, il arrive que des chiens aboient de manière excessive sans que l’on parvienne à les faire taire. Voici les 5 raisons principales qui poussent un chien à adopter ce comportement pouvant être, nous en sommes conscients, très gênant au quotidien :

  • L’aboiement excessif par excitation : c’est le cas de nombreux chiens, notamment des chiens qui ne sont pas suffisamment promenés et qui utilisent donc l’aboiement pour se défouler et évacuer un trop plein d’énergie. C’est majoritairement le cas pour les chiens qui restent tout le temps dans leur jardin et qui ne sont jamais promenés en dehors.

A lire/visionner aussi : La balade parfaite pour son chien

  • L’aboiement excessif par ennui : c’est également le cas pour les chiens qui effectivement ne sont pas sortis quotidiennement, ou du moins qui ne sont pas suffisamment dépensés, et qui, de plus, n’ont absolument aucune activité pour s’occuper (que ce soit dans le jardin ou dans le salon) lorsqu’ils sont seuls. Ainsi, l’aboiement leur permet de s’occuper en quelques sortes. On retrouve ce comportement majoritairement chez les chiens de travail initialement qui ne sont pas suffisamment stimulé (physiquement, mentalement, etc.)

A lire aussi : Comment occuper son chien lorsque l’on s’absente

A visionner également : Les jouets d’occupation

  • L’aboiement excessif pour attirer l’attention : si votre chien comprend que dès qu’il aboie, il obtient votre attention, alors effectivement il se pourrait qu’il réitère cette action, ce comportement, uniquement pour attirer votre attention. Ainsi, le comportement idéal à adopter sera d’ignorer le chien en demande d’attention (que ce soit pour jouer ou pour se faire caresser par exemple) et ne lui prêter de l’attention uniquement lorsque vous l’avez décidé. Le mieux étant donc de ne pas le regarder, ne pas le toucher ni lui parler et de l’appeler uniquement lorsqu’il est passé à autre chose.

A lire/visionner aussi : Comment calmer son chien

  • L’aboiement excessif par frustration : un chien qui « n’est pas content » peut le faire savoir en aboyant. C’est souvent le cas des chiens qui ont tous les droits à la maison. En effet, étant donné que rien ne leur est interdit, dès qu’il y a ne serait-ce qu’une petite contrariété (ne pas vouloir se retrouver seul, ne pas vouloir obéir, etc.), le chien utilisera l’aboiement pour bien faire comprendre son mécontentement. Souvent, cela s’accompagne de destructions par exemple.

A lire aussi : Les règles de vie à mettre en place à la maison

  • L’aboiement excessif par mauvais renforcement : enfin, il se peut que votre chien aboie parce qu’il a compris que cela fonctionnait. Deux petits exemples suffiront pour illustrer cette cause. Exemple n°1 : Votre chien aboie lorsque le facteur arrive, le facteur dépose le courrier puis repart, votre chien comprend alors que son aboiement/sa dissuasion a fonctionné. Exemple n°2 : En voiture, votre chien voit arriver une voiture, il aboie et la voiture passe sans s’arrêter, votre chien comprend alors qu’aboyer permet d’éloigner d’éventuels dangers.

Puis il existe aussi, et heureusement, l’aboiement classique qui, s’il n’est pas excessif, a le droit d’être présent tant qu’il vous est possible, en tant que maître, de faire taire votre toutou. Par exemple, pour les chiens ayant un fort instinct de garde, il est indispensable de leur apprendre à se taire pour leur signifier que le « travail » de garde s’arrête dès lors que vous êtes présent pour gérer la situation. On tolèrera ainsi quelques aboiements, mais on rétablira le calme dès lors que vous serez en mesure de gérer la situation.

Comment apprendre à un chien à se taire ?

Tout d’abord, vous devez apprendre à votre chien des notions de retour au calme, que ce soit par le biais du panier, du stop, du pas bouger ou du tu laisses.

Nous vous laissons découvrir notre vidéo sur « comment calmer son chien » :

Dans cette vidéo, il vous est donc expliqué comme apprendre à son chien à se calmer sur demande, notamment par le jeu (ON/OFF). Puis, et surtout, apprendre à un chien à se calmer c’est aussi lui apprendre à aller dans son panier (ou dans sa niche s’il est dehors) sur commande. La place du chien doit être une zone, non pas de punition, mais de retour au calme.

De plus, vous pouvez également apprendre à votre chien un mot, comme « tu te tais » par exemple (le plus important est que ce soit toujours le même mot pour le même comportement souhaité). Pour ce faire on va utiliser une technique d’inhibition (rien à voir avec de la violence, de la soumission ou une quelconque brutalité, rassurez-vous). L’inhibition est tout simplement l’inverse de l’excitation et permet donc à votre chien d’apprendre à se calmer. Cela consistera donc à dire à votre chien (d’un ton ferme) « tu te tais », s’il n’obéit pas, on ajoutera un « au panier » (d’où l’importance d’apprendre cette indication à votre chien, dès le départ).

Enfin, lorsque le comportement sera stoppé, on viendra le dévier afin que le chien associe l’action d’arrêter, de renoncer, à quelque chose de positif. Par exemple, on pourra proposer un jeu d’occupation au chien (jouet type Kong, recherche de friandises, etc.)

Ce qu’il faut retenir sur ce point : Apprendre à se stopper sur commande & dévier le comportement 

Les aboiements excessifs pendant les absences

Voici quelques conseils pour que votre chien cesse d’aboyer lorsque vous n’êtes pas là (vos voisins vous diront merci :D)

  • Bien dépenser son chien avant chaque absence, même s’il reste dans le jardin
  • Donner à son chien une occupation (jouet Kong, croquettes réparties dans le jardin ou le salon)
  • Les jouets donnés lors des absences ne doivent pas être à disposition le reste du temps (lorsque vous êtes présent) car ils perdront de leur valeur
  • Si votre chien est à la maison : réduisez son espace
  • Si votre chien est dans le jardin : installez des brises-vue et/ou modifiez l’environnement en l’éloignant du côté de la route

Clémentine de Nature de Chien – Canidélite

 

2 thoughts on “Les aboiements excessifs : comment faire ? VIDEOS”

Laisser un commentaire