Mon chien est infernal en balade !

N'hésitez pas à partager ce post !

Votre chien ne écoute pas en balade, il est infernal ? Pourtant la balade est un moment important pour un chien, malheureusement c’est aussi souvent une contrainte pour les maîtres qui n’en peuvent plus d’avoir un chien qui tire en laisse, n’écoute rien, aboie constamment, etc. Alors si c’est votre cas, voici des astuces et conseils afin de vous aider et vous permettre de retrouver le plaisir des balades !

Comment adapter la balade à son chien ?

Tous les chiens n’ont pas les mêmes besoins. L’âge de votre chien, sa race et son tempérament seront des indicateurs essentiels à prendre en compte afin de proposer une balade adaptée à ses besoins physiques et mentaux. En effet, certaines races de chien ne sont pas très endurantes et se contenteront d’une balade de 30 minutes chaque jour. D’autres en revanche auront une énergie telle que votre balade devra absolument durer plus longtemps et surtout être assez stimulante pour le dépenser suffisamment.

De plus, vous devez organiser vos balades en fonction du temps que vous avez. Si vous ne pouvez pas proposer chaque jour à votre chien un temps juste pour lui (entre les enfants, le travail et la maison, vos journées sont déjà bien remplies) sachez que vous pouvez inclure cette balade à un de vos moments de vie. Par exemple, la balade de votre chien peut se dérouler tous les soirs en allant chercher vos enfants à l’école, etc. Ce qu’il faut comprendre c’est que tout est question d’organisation.

Plus votre chien sortira, mieux il se comportera !

Maintenant, si votre chien est infernal lors de vos sorties et que vous ne vous sentez pas de le prendre pour aller faire vos courses ou autres activités, sachez que c’est en l’éduquant et en le sortant que obtiendrez un comportement plus adapté dans le temps. Pour bien comprendre ce point, vous devez savoir qu’un chien qui n’est pas suffisamment baladé aura un trop plein d’énergie et que chaque balade sera pour lui un défouloir tel qu’il aura du mal à vous écouter. On peut alors facilement rentrer dans un cercle vicieux : “Mon chien est infernal en balade donc je le sors moins”. Mais en prenant cette décision, vous rendrez son comportement encore plus ingérable par la suite. Il faut donc comprendre l’importance de mettre en place ce fameux cercle vertueux : “En sortant mon chien tout les jours, je rends ce moment ‘banal’ et mon chien aura un comportement logiquement de plus calme et agréable.”

Comment organiser sa balade ?

Pour qu’une balade se passe au mieux, il est important de l’organiser un minimum. Je recommande souvent de procéder en trois étapes :

  • Etape 1 : Sortir de la maison dans le calme

Le départ en balade est souvent un moment très excitant pour votre chien qui peut facilement se mettre à sauter partout et tirer sur sa laisse. C’est pourquoi je recommande toujours d’attendre que votre chien se calme avant de lui permettre de sortir. Cela peut prendre un certains temps, c’est pourquoi vous pouvez simplement mettre la laisse et le collier (ou le harnais) à votre chien 15 minutes avant le départ en balade afin de le déconditionner et lui laisser le temps de se calmer. Avec cette technique, vous remarquerez que votre chien se calmera de plus en plus rapidement car il comprendra que c’est en se calmant qu’il obtient ce qu’il souhaite.

  • Etape 2 : Proposer une vraie détente à votre chien

De plus, une balade doit avant tout être agréable pour votre chien, vous devez donc avoir la possibilité de le détendre et cette partie de la balade doit être majoritaire. Ainsi donc, si vous baladez votre chien pendant 30 minutes, il devrait y avoir au minimum 20 minutes consacrées à la détente.

Une vraie détente pour votre chien, c’est tout simplement avoir la possibilité de sentir toutes les odeurs présentes et de suivre les pistes. Pour cela, il est essentiel de pouvoir lâcher son chien ou de l’attacher avec une longe 10 mètres dans l’idéal.

Pour finir, ces moments de détente peuvent aussi être accompagnés de séances de jeux, comme des jeux de recherche ou de complicité ou encore des jeux éducatifs. L’idée est de proposer à votre chien un moment agréable et contrôlé avec vous.

  • Etape 3 : Positiver le retour à la maison

Dernière étape, le retour à la maison. Certains chiens seront frustrés de rentrer à la maison. Si c’est le cas, vous devez savoir que votre balade n’est probablement pas assez longue et stimulante ou que votre chien était attaché avec une laisse tout simplement trop courte.

Ainsi, en plus de proposer une balade plus intense, vous pouvez aussi positiver le retour à la maison en donnant tout simplement à votre chien un jouet d’occupation tel qu’un Kong avec des friandises cachées à l’intérieur. Ce jouet peut être donné dans le panier de votre chien, ce qui permettra aussi de travailler l’indication “au panier” et de lui sécher les pattes !

A retenir :

  • Attendez que votre chien se calme pour lui permettre de sortir
  • Proposez une détente assez longue, avec si possible un chien laché ou en longe de 10 mètres
  • Positivez le retour à la maison avec un jouet d’occupation

Quelle fréquence pour sa balade ?

Votre chien a besoin d’être baladé tous les jours surtout s’il vit seul (sans autre chien).

Concernant la durée, il faudra s’adapter à votre chien, mais un minimum de 30 minutes par jour est préconisé. Vous pouvez également proposer plusieurs petites balades de 20 minutes dans la journée et accompagner ces sorties d’activités ludiques dans la maison ou le jardin, comme la recherche de friandises cachées ou des séances de jeux ou d’éducation positive. L’objectif est de proposer une dépense avant tout mentale, c’est-à-dire permettant à votre chien de se concentrer, comme par exemple en utilisant sa truffe. Cette dépense doit être adaptée à ses besoins qui seront variables en fonction de l’âge et de la race de votre chien.

Pour finir, sachez que la dépense physique est bénéfique pour votre chien, mais qu’elle ne doit pas être exclusive. En faisant courir votre chien excessivement pour le fatiguer, vous ne ferez que le rendre de plus en plus endurant. Pensez donc à varier vos activités et à dépenser votre chien physiquement mais aussi mentalement.

Une balade même si l’on possède un jardin ?

Oui absolument ! Votre jardin, même s’il est immense, est un environnement beaucoup moins stimulant pour votre chien que le monde extérieur. De plus, lors des balades vous êtes présent et vous renforcez donc la relation que vous avez avec votre chien. Ainsi, les chiens qui ne sont pas assez sortis sous prétexte d’avoir un grand jardin se mettront très souvent à fuguer et ne seront tout simplement pas heureux car pas suffisamment dépensés, ni stimulés. Donc avec ou sans jardin, la balade est un moment essentiel dans la journée de votre chien !

En conclusion

Promener son chien chaque jour n’a que des avantages. Cela renforcera son éducation, améliora votre complicité et permettra de limiter les débordements d’énergie parfois responsables de mauvais comportements (comme les destructions, la mauvaise éducation, les aboiements, les fugues, etc.). De plus, cela entretiendra votre bonne santé car marcher tous les jours est aussi bénéfique pour nous les Humains !

Chloé Fesch de Nature de Chien

1 thought on “Mon chien est infernal en balade !”

  1. Bonjour, différentes réflexions m’ont amenées à lire votre article.

    J’ai un chien que j’ai eu jeune adulte il y a un peu plus de 2 ans. Il semble être un croisement de braque, doberman et labrador. Il a un instinct de chasse très fort et à la sortie du refuge, il était complètement hystérique en promenade et tirait comme un fou, la truffe toujours au sol. Aujourd’hui, il est plus calme mais reste relativement hyperactif. Deux problèmes persistent :

    lorsque je le promène dans la rue en laisse, je ne peux pas utiliser de laisse de plus de 2m car il est capable de se jeter sur la route sans crier garde pour une quelconque stimulation, donc il a tendance à tirer (beaucoup moins et beaucoup moins fort qu’avant si c’est dans un endroit qu’il connaît bien, mais il tire toujours), sur la laisse. A chaque fois qu’il tire, je m’arrête, le rappelle au pied et le félicite lorsqu’il vient. Je passe donc beaucoup de temps arrêtée à le rappeler car je ne veux pas le laisser « gagner ». Malgré tout, je n’ai pas réussi à inhiber ce comportement de tirer en laisse, car il semblerait que celui ne lui apporte aucun inconfort. J’ai essayé plusieurs choses : collier classique, collier semi-étrangleur, harnais classique, harnais anti-traction. Tout a fonctionné un temps puis il s’y est habitué, donc je suis repassée au harnais classique afin de ne pas lui causer de troubles physiques.
    Est-il possible d’apprendre à son chien à « faire sa vie » sans tirer sur sa laisse ? Si par exemple on la laisse toujours à la même longueur, qu’il comprenne qu’il a un périmètre à respecter ? Ou on n’a que la possibilité de le faire marcher au pied ? Cela incluant le fait qu’il ne se satisfasse pas son besoin de tout renifler … Car je n’ai pas chaque jour la possibilité de l’emmener dans un endroit où je peux le laisser détaché.
    S’il y a une stimulation importante (endroit inconnu, un chat, un autre chien, un départ en promenade où je vais le lâcher), là il va tirer de toutes ses forces et il me sera assez difficile de détourner son attention complètement malgré les appels et friandises, ou alors ce sera très furtif.
    C’est aussi le cas au cours ou à la fin d’une promenade où il a été détaché, même s’il a couru et joué avec d’autres chiens pendant deux heures par exemple, donc à ce moment-là il est pourtant bien dépensé mais dans un état d’excitation extrême et il ne se calme pas jusqu’à la voiture ou la maison si nous sommes à pied.
    Est-ce que l’exercice du « on/off » que j’ai vu dans un autre article peut mener à reconnecter le chien dans ces moments-là ? Car on le fait beaucoup en jouant, mais dans ces circonstances j’ai vraiment du mal à obtenir sa concentration.

    Je ne sais pas si vous aurez eu le courage de lire mon commentaire car je me rends compte qu’il est très long !

    Camille

Laisser un commentaire