Education canine : un retour à l’équilibre, comment trouver le juste milieu ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Suite à de précédents articles qui ont interpellé beaucoup d’entre vous, j’ai décidé de me pencher aujourd’hui sur un sujet complémentaire, à savoir comment trouver un équilibre en éducation canine.

Education canine : un retour à l’équilibre, trouver le juste milieu.

 

Comme je le disais dans un précédent article, je pense que les méthodes extrémistes ne sont pas adaptées, car elles ne s’adaptent tout simplement pas à l’individualité du chien et du maître. Voici donc comment je procède pour aider au mieux le duo maître / chien tout en gardant un équilibre et un juste milieu :

Pourquoi le chien à ce comportement ?

L’une des premières choses à faire avant de commencer à travailler avec un chien est de déterminer l’origine du comportement gênant.

Les maîtres viennent nous consulter car leur chien à telle ou telle attitude qui leur pose problème. Le premier travail consiste donc à savoir d’où vient ce comportement. Est-ce lié à un mauvais conditionnement ? Est-ce lié à un instinct ? Est-ce un problème d’anxiété ou de frustration ? etc. Les causes peuvent être multiples, mais vouloir mettre en place un plan de travail sans savoir exactement pourquoi le chien adopte cette attitude s’avèrera dans la plupart des cas inefficace, en tout cas à long terme.

Pour comprendre ce point, imaginez que vous tombez tout le temps malade parce que vous ne vous couvrez pas assez quand vous sortez. Votre médecin pourra alors traiter les symptômes et vous serez guéris temporairement, ou bien comprendre la cause de votre maladie et vous donner les bons conseils, à savoir mieux vous couvrir. Et alors, votre problème ne reviendra pas. Pour un chien c’est un peu la même chose. De plus, en éducation, c’est en comprenant pourquoi le chien adopte un comportement que vous trouverez comment résoudre le problème.

En opposition à ces éducateurs / dresseurs, qui appliquent leur méthode d’éducation sans réfléchir à la cause d’un comportement, l’intérêt ici est de réfléchir avant d’agir. On peut le constater très souvent quand il s’agit de rééducation de chien agressif.

Quelle est l’énergie de ce chien et quelles méthodes éducatives ?

Un autre point très important consiste à adapter sa méthode d’éducation au caractère du chien et de savoir adapter et doser ces méthodes tout au long d’un suivi d’éducation. Une connaissance de plusieurs méthodes, techniques et outils éducatifs est alors indispensable. J’ai tendance à dire que chaque chien à sa propre sensibilité, et qu’il faut toujours s’adapter à cette dernière. Par exemple, certains chiens ou certaines races de chien seront très sensibles, voire introverties. Dans ce cas, des méthodes d’éducation par renforcement positifs seront à mettre en avant, ainsi que des exercices de jeux et de mise en confiance.

A l’inverse, si un chien a une énergie très importante et qu’il est “ingérable” tellement il est excité, il faudra alors l’éduquer par le biais d’exercices d’inhibition. Cela peut nous amener à nous montrer ferme et assuré dans notre façon faire. Nos postures physiques, nos intonations, et notre rigueur de manière générale devront être plus travaillés. L’apprentissage par renforcement positif aura bien entendu sa place également. Et tout ce qui entraînera de la douleur physique ou du stress devra absolument être proscrit. Il ne faut jamais confondre fermeté et brutalité.

Enfin, l’éducateur canin doit toujours être au contrôle de lui même, savoir contrôler ses intonations, ses postures, ses émotions et son énergie. Savoir switcher entre fermeté et félicitation et surtout savoir lire, interpréter et ressentir le chien de façon très rigoureuse et précise.

La compatibilité maître / chien est-elle bonne ?

Un autre point important consiste à faire comprendre au maître l’importance de son impact dans le processus éducatif de son chien. L’éducateur canin doit savoir coacher le maître afin de le rendre cohérent et autonome avec son chien. L’éducateur canin donne les clefs mais c’est au maître d’ouvrir la porte !

Malheureusement, dans certains cas nous sommes face à une incompatibilité maître/chien, avec par exemple un chien trop dynamique avec un maître diminué physiquement. L’exemple le plus parlant reste alors le Malinois de travail, adopté par des personnes âgées. Dans ces cas là, il faut savoir adapter ses conseils, trouver des solutions annexes, comme faire appel à un dog-sitter, voir même le placement du chien dans un foyer plus adapté.

Concernant ce point, il est aussi important de savoir s’adapter aux maîtres. Il existe aussi des incompatibilités maître / éducateur canin. Dans cette situation, il faut connaître ses propres limites et savoir soit comment évoluer pour s’adapter, soit passer la main.

Les besoins du chien sont ils comblés ?

Un dernier point, même s’il y aurait encore beaucoup de choses à dire (ce qui fera surement l’objet d’un autre article) c’est de s’assurer que les besoins du chien soient comblés. Tellement de maîtres ont des problèmes avec leur chien car ce dernier n’est tout simplement pas assez sorti et dépensé.

Les fugues, les problèmes de sociabilité entre chiens ainsi que les problèmes de rappel, ont très souvent comme origine commune un manque de dépense, mentale et physique, du chien.

Beaucoup de maîtres sont entrés dans un cercle vicieux : moins le chien est baladé, plus son comportement est ingérable / plus il est ingérable, moins les maîtres ont envie de le sortir, etc.

L’objectif ici est de changer la vapeur, de donner des bases éducatives afin de permettre au maître de retrouver un contrôle et un confort avec son chien, cela permettra alors de le sortir davantage. Nous rentrerons alors dans un cercle vertueux, à savoir plus le chien sera baladé, plus il écoutera et donc plus le maître aura envie de le sortir.

Conclusion

Voici donc des éléments de réponse sur ma façon de procéder afin de trouver un équilibre dans l’éducation ou la rééducation des chiens. Chaque cas est donc particulier et unique. Savoir se remettre en question et chercher à toujours plus affiner sa façon de travailler sont pour moi des éléments indispensables.

Il y existe beaucoup de méthodes éducatives et beaucoup de techniques différentes, mais ne pourrions nous pas être tout simplement dans une éducation ou une rééducation juste, équilibrée et surtout adapté au cas par cas ?

Chloé Fesch

 

1 thought on “Education canine : un retour à l’équilibre, comment trouver le juste milieu ?”

Laisser un commentaire