Le métier d’éducateur canin : La guerre des clans !

N'hésitez pas à partager ce post !

Cela fait quelques temps que je veux écrire un article sur ce sujet alors voilà, je me suis enfin décidée à vous partager mon ressenti… et laissez moi vous dire que je suis déçue !

Chloé et Pipoule

Je suis éducateur canin depuis 2009, je n’ai jamais eu d’autres activités. Ce métier, c’est mon métier. Il me fait vivre et me passionne depuis toutes ces années. J’ai commencé en méthode “traditionnelle” avec le collier chaînette, mais j’ai changé, j’ai évolué. Pourtant je sais qu’avoir appris avec cette méthode m’a beaucoup apporté car je sais comment cela fonctionne, je connais les limites pour les avoir expérimenté et je peux en parler en toute connaissance de cause, ce qui n’est pas le cas de d’un grand nombre de détracteurs de ces méthodes d’éducation.

Aujourd’hui, j’en ai marre de toutes ces « guerres de méthodes ». Je ne supporte plus ces clans, ces étiquettes qui régissent le monde des « professionnels » de l’éducation canine. Je ne suis vraiment pas du genre à me plaindre et à râler sur tout ça, mais cela m’insupporte de plus en plus aujourd’hui. Je ne travaille pas en dite « méthode traditionnelle », ou dite « méthode positive ». Je ne veux tout simplement pas m’enfermer dans un mouvement car pour moi la solution se trouve dans l’équilibre et l’adaptation.

Il n’y a pas Un Chien mais Des Chiens, des races, des expériences, des sensibilités et aussi des maîtres ! Il n’y a pas de méthode prédéfinie à appliquer à tous les chiens. Mais une approche et surtout un équilibrage personnel à avoir constamment. Je suis déçue de voir que vous, mes collègues, vous éducateurs canin, soyez tellement dans le jugement. Vous critiquez sans connaître, vous vous fiez à des images, vous ne cherchez pas à vous ouvrir aux autres et à écouter vraiment. Ce n’est pas mon mode de fonctionnement, je pense qu’ensemble les choses pourraient aller tellement plus vite. Malheureusement, j’ai la sensation que le clan d’éducateurs canin en méthode positive est fermé et parfois très négatif ! Tout comme le clan des éducateurs en méthode traditionnelle… C’est comme en politique, avec des personnes qui se situent parfois dans des extrêmes, avec un côté très militant au risque de s’empêcher d’évoluer à cause de toute cette virulence, cette détermination et à cause de l’étiquette de l’on se donne et qui colle à la peau.

Je suis donc irritée de vous voir vous taper dessus tout en essayant vous monter les un contre les autres. Je n’ai peut être pas de solution à vous proposer, mais je sais que ce qu’il se passe en ce moment n’est pas la bonne solution.

On ne peut pas plaire à tout le monde, et ce qui m’importe c’est avant tout la satisfaction de mes clients et des mes stagiaires. Pour ma part, je cherche à professionnaliser mon métier, je développe ma société, et je suis fière de travailler avec une équipe dynamique. Je continuerai de le faire avec honnêteté et respect pour tous mes confrères. C’est la solution que j’ai trouvé, à mon niveau.

Chloé Fesch

3 thoughts on “Le métier d’éducateur canin : La guerre des clans !”

  1. Vraiment impessionnant.Ces lignes sont largement mes pensées depuis quelques années, sont aussi les raisons pour lesquelles j’ai mis tant de temps, à remettre pied dans un club en tant que « connaisseuse » un minimum du chien..Merci de le DIRE… 🙂

      1. Je suis totalement du même avis. Je souhaite moi même faire se métier . J’ai rencontré plusieurs éducateurs canins qui n’on fait que critiquer les méthodes de leurs confrères et prônent à leurs. Mais pourquoi une méthode pour tous les chiens alors qu’il sont tous différents

Répondre à Jenny Annuler la réponse.