L’importance du contrôle de soi en éducation canine

N'hésitez pas à partager ce post !

“Être maître de soi avant d’être le maître de son chien”. Cette phrase revient souvent dans mes cours d’éducation car elle résume parfaitement l’importance d’être au contrôle de soi avant de vouloir “contrôler” son chien. Voyons ici pourquoi et comment faire pour mieux communiquer avec son chien et donc obtenir plus d’écoute de sa part.

1- La cohérence entre ce qui est demandé et ce qui est ressenti

Votre chien, en tant qu’animal vivant en groupe, est capable d’empathie. C’est à dire qu’il sait reconnaître vos émotions. Il peut même détecter les micro-expressions, comme par exemple un sourire, même léger. Votre chien passe finalement une bonne partie de son temps à vous observer et il est capable de savoir dans quel état émotionnel vous vous trouvez. C’est pourquoi si vous stressez lors d’une situation, comme par exemple une rencontre entre chiens, vous pouvez par votre stress crisper la situation et déclencher un conflit entre les chiens. Bien entendu, dire à quelqu’un de ne pas stresser est facile, il est plus délicat de l’aider à mieux gérer son stress. Alors sachez le, si vous êtes dans ce cas, la meilleure façon de vous aider à ne pas stresser reste alors de vous permettre d’avoir un contrôle sur la situation et plus précisément sur votre chien. Cela peut se mettre en place via des exercices d’éducation, permettant à votre chien d’apprendre à se stopper, ou encore à revenir vers vous, etc.

Un autre point essentiel est l’importance de la cohérence entre ce qui est demandé et ce que vous présentez au chien. Il faut savoir que votre chien se fie à l’indication verbale que vous lui donnez, mais qu’il prendra aussi en compte votre posture, votre intonation et même votre ressenti. C’est pourquoi, il est important de savoir adapter cela à la situation, mais aussi d’être capable de passer d’une intonation ferme à une intonation de récompense en quelques secondes.

Voici un exemple pour vous aider à comprendre ce point : si vous travaillez l’exercice du “pas bouger”, votre intonation devra être plutôt ferme (sans jamais crier bien entendu), votre dos devra être bien droit car une position inclinée pourrait inciter votre chien à revenir vers vous et votre visage devrait être plutôt fermé. Or dès que votre chien aura réalisé l’indication demandée, il faudra le féliciter. C’est pourquoi votre intonation devra alors changer instantanément, être plus aiguë, votre posture plus inclinée et votre visage plus rayonnant.

En somme, l’éducation d’un chien passe bien entendu par l’apprentissage des indications en respectant certaines étapes, mais la façon de se comporter permet au chien de calquer ses propres comportements sur vous, cela vous aidera donc à être plus cohérent.

2- L’effet miroir

Votre chien est capable d’apprendre par imitation et dans cette logique, votre émotion et votre énergie sont des indicateurs pour votre chien. Si vous êtes une personne très dynamique ou très stressée ou encore très introvertie, chacunes de ces caractéristiques influencera votre chien dans ses comportements en fonction de sa propre sensibilité. Un chien de nature énergique pourra se montrer encore plus excité par un maître ayant des attitudes très vives et inversement. En somme, il s’agit surtout de faire attention la bonne comptabilité maître / chien au moment de l’adoption. Si vous avez déjà adopté votre chien et que vous rendez compte que son comportement n’est pas adapté à votre personnalité, sachez qu’il existe des techniques afin de vous permettre de trouver un équilibre dans votre relation. Par exemple, certains exercices de respiration avant une séance d’éducation avec son chien permettent de se recentrer et d’être davantage calme et au contrôle de son énergie, permettant ainsi d’obtenir de meilleurs résultats.

3- Contrôler ses émotions, c’est mieux gérer la situation

Nos émotions humaines ne sont pas faciles à maîtriser car nous n’avons pas forcément appris à reconnaître une émotion ni à la gérer. Par définition, une émotion n’est que passagère, elle doit passer, être digérée. Le problème c’est que pour beaucoup de personnes, les émotions négatives sont rapidement compartimentées et enterrées, cela aura pour conséquence que cette émotion reviendra continuellement. L’intérêt ici est d’apprendre à exprimer son ressenti afin de l’évacuer. Un autre point très important c’est aussi d’apprendre à être responsable afin de reprendre le “leadership” de la situation et ainsi se placer en guide de son chien et non plus en “victime” de ses comportements. Votre chien à besoin de sentir que vous êtes sûr de vous tout en restant adaptable et cohérent. Bien entendu sur le papier cela semble facile mais en pratique, il sera nécessaire de trouver l’éducateur canin qui sera capable de vous coacher dans ce travail.

En somme, l’éducation de votre chien passe d’abord par apprendre à communiquer de façon cohérente avec lui. Il faudra donc prendre conscience de votre impact dans le processus éducatif de votre chien, mais aussi sur ses comportements. L’attachement que vous avez avec votre chien peut aussi être responsable de certains comportements gênants, c’est pourquoi votre ressenti et vos émotions peuvent toucher votre chien et donc modifier son comportement.

Chloé Fesch

2 thoughts on “L’importance du contrôle de soi en éducation canine”

  1. Merci Chloé pour cette article très bien argumenté. Je valide ????. Et c’est bien vrai … tellement plus facil à dire qu’à mettre en pratique. J’y travail encore ????

Laisser un commentaire