Dossier : Comment jouer avec son chien ?

N'hésitez pas à partager ce post !

“Le jour où j’ai recommencé à jouer à la balle avec mon chien, mais autrement !”

Vous l’avez surement déjà entendu si vous vous intéressez à l’éducation canine, mais les jeux de lancer de balle ne sont pas les plus intéressants, ni les plus recommandés. En revanche et comme souvent, des raccourcis ont été fait et certains professionnels préconisent à présent l’arrêt des jeux ou proscrivent complètement la balle du protocole éducatif alors que nous le verrons, bien utilisés, les jeux de lancer de balle ont un réel intérêt pour l’éducation de votre chien !

Dossier : Comment jouer avec son chien ?

Voyons ici pourquoi les jeux de lancer ne sont pas des plus favorables et surtout comment jouer avec son chien si cette activité est à proscrire :

Pourquoi ne pas lancer la balle à son chien ?

Tout d’abord, faisons un point sur les raisons de ne pas jouer aux jeux de lancer de balle (ou autres jouets) :

Raison n°1 : Cela renforce son instinct de poursuite : 

Si vous avez un chien qui a déjà tendance à courir après les vélos, les chats ou autres, cela signifie que son instinct de poursuivre se manifeste concrètement dans son quotidien. Or en jouant à la balle avec votre chien, vous lui apprenez à courir justement après quelque chose et à se féliciter de l’attraper. Vous imaginez bien qu’après cela, vouloir lui interdire de courir après autre chose que sa balle sera perçu comme incohérent par votre chien. De même, les jouets avec « pouic pouic » peuvent renforcer eux aussi l’instinct de prédation.

Raison n°2 : Cela fait monter votre chien excitation très (trop) rapidement : 

Les jeux de lancer de balle peuvent être particulièrement excitants pour votre chien qui pourra alors avoir du mal à redescendre de cette forte et rapide montée en énergie. Si votre chien a tendance à être de nature nerveuse ou dynamique, l’éducation et les jeux devraient plutôt s’orienter vers des exercices d’inhibition que d’excitation.

Raison n°3 : Cela dépense votre chien “bêtement” :

Courir après une balle, à toute vitesse, et répéter cette action à de nombreuses reprises permet à votre chien de se dépenser physiquement. Cependant, plus votre chien pratiquera cette activité, plus il sera endurant et récupérera de plus en plus vite. Donc, l’idée de lui lancer la balle jusqu’à ce que votre chien soit fatigué sera efficace mais pas sur le long terme. De plus, il n’y a aucune réflexion pour votre chien dans ce type d’activité, votre chien peut donc devenir complètement « fixé » sur sa balle, notamment si vous avez un chien de travail (comme le Malinois ou le Border par exemple). Ainsi, il existe d’autres façons de jouer avec son chien en cherchant à le dépenser mentalement plutôt que physiquement. Car même si la dépense physique ne doit pas complètement disparaître, elle ne doit pas être la seul façon de faire. Votre chien peut aussi apprendre à se concentrer, ce qui le dépensera tout autant et qui sera plus en lien avec son comportement naturel !

Il existe d’autres raisons pour ne pas jouer aux jeux de lancer de balle, et je vous invite à allez les découvrir si ce sujet vous intéresse. Mais à présent, passons aux activités, avec une balle et même des jeux de lancer, qui peuvent être mis en place et qui seront utiles et positifs pour votre chien !

Comment jouer avec son chien ? Comment peut on détourner le lancer de jouet afin de le rendre utile ?

Il est vrai que pour la plupart des maîtres les jeux de lancer sont les seuls possibles, ne sachant tout simplement pas comment jouer autrement. Voici donc comment jouer avec son chien :

  • Les jeux de tiraillement : Votre chien peut apprendre à attraper un jouet ou un boudin dans sa gueule sur votre indication, tirailler et se stopper sur demande de votre part. En répétant cet exercice, vous créez une belle complicité avec votre chien, vous le dépensez et surtout vous l’aidez à mieux gérer sa frustration et ses états d’excitation.

Attention : ces jeux peuvent vite déborder et il est préférable de faire appel à un éducateur canin comportementaliste professionnel et votre vétérinaire si votre chien montre des signes d’hyperactivité avant de commencer à pratiquer ce type de jeux.

Jeux de tiraillement

Astuce :  Si votre chien ne veut jamais lâcher son jouet, n’hésitez pas à l’échanger avec un autre jouet de même valeur ou même une friandise, vous lui apprendrez ainsi le “ Donne”. Sur ce dernier point, soyez aussi dans l’anticipation et stoppez votre chien avant que ce dernier ne soit trop excité. En somme, vous devez toujours rester au contrôle de la séance de jeu.

  • Les jeux de recherche : Votre chien est une truffe sur patte, autrement dit, il aime et a besoin de sentir des odeurs diverses. Cela l’oblige à se concentrer, ce qui aura pour effet de le fatiguer. Pour mettre en place ce type de jeu, vous pouvez procéder de diverses façons. Votre chien peut rechercher des friandises et même son repas dans le jardin, il peut aussi apprendre à chercher ses jouets, ou encore apprendre à vous chercher, etc.

Jeux de recherche

  • Les jeux éducatifs : Apprendre des indications, comme s’asseoir ou encore se coucher, doit être un plaisir pour votre chien. Ainsi donc, les jeux éducatifs sont très bénéfiques car en plus de renforcer positivement l’éducation de votre chien, vous entretenez une bonne complicité et vous le dépensez mentalement.

Jeux éducatifs

  • Les jeux de complicité : Vous pouvez aussi jouer avec votre chien sans artifice, juste avec votre bonne humeur et votre énergie positive. Courir, appeler votre chien dans le jardin, être dans un échange positif et enthousiaste est très bénéfique. L’important est de toujours rester, là encore, au contrôle de la situation et de stopper le jeu si votre chien devient brutal. Il doit en effet apprendre que l’Humain, à l’inverse des autres chiens, est plus sensible physiquement.

Jeux de complicité

  • Les jeux pour limer un instinct canin : Si vous avez un chien de chasse, ou encore un chien de berger, vous savez que votre chien possède des instincts plus ou moins marqués. L’intérêt de mettre en place des jeux en liens avec ses instincts, c’est que cela permet de les limer, de modeler l’instinct en question afin de mieux contrôler votre chien.

Treibball chez Doggycoach

Exemple : Vous avez un Border ou un chien de berger ? Je vous invite à vous intéresser au Treibball. Cette activité apprend à votre chien à vous écouter dans son instinct de chien de troupeau et cela permettra aussi à votre de chien de s’exprimer dans sa vraie nature tout en se sentant utile.

  • Les jeux de balles … autrement : les jeux de balles peuvent aussi être un bon moyen de jouer avec son chien. Vous pouvez, par exemple, apprendre à votre chien à rapporter un jouet préalablement placé dans votre jardin. Cette activité de rapport est très bénéfique pour votre chien car elle renforce l’apprentissage des indications à distance et oblige votre chien à se contrôler. Vous pouvez aussi, et cela est très important si vous avez un chien qui à tendance à être dans un esprit de poursuite, lui apprendre à se stopper en pleine course. En somme, votre chien doit voir sa balle partir et se stopper à mi-distance sur indication de votre part. Cet exercice en plus de travailler les auto-contrôles et la gestion de la frustration de votre chien, sera un très bon entrainement pour le stopper dans la vie de tous les jours, notamment si votre chien à tendance à courir après les vélos ou autres. Pour mettre en place cet exercice avec votre chien, vous devez décomposer chaque étape du processus. Apprendre tout d’abord à votre chien à se stopper, par exemple avec la marche en laisse. Ensuite, vous devez travailler des exercices de tenue de place, comme les positions “assis”, “couché” et “pas bouger”. Enfin, vous devez travailler toutes ces indications avec des stimulations de plus en plus importantes et toujours en félicitant votre chien de ses bons comportements. En somme, afin d’être capable de travailler positivement il faudra travailler progressivement.

En conclusion, jouer avec son chien est essentiel pour sa dépense, votre relation et son éducation, mais cela doit être fait intelligemment. Chaque chien aura ses préférences et ses propres besoins, donc n’oublions pas que le plus important est toujours de s’adapter à votre chien, en fonction de son âge, de sa sensibilité et de son énergie.

A vous de jouer !

Chloé de Nature de Chien

Laisser un commentaire