Apprendre la propreté à son chiot / Vidéo Nature de Chien

N'hésitez pas à partager ce post !

On se retrouve aujourd’hui pour un article et une vidéo qui nous est beaucoup demandé par les nouveaux adoptants. En effet, l’apprentissage de la propreté est l’un des sujets les plus importants lorsque l’on adopte une petite boule de poils à la maison.

Pour des raisons évidentes d’hygiène et pour une cohabitation harmonieuse entre vous et votre chiot, nous vous proposons aujourd’hui nos principaux conseils pour parvenir rapidement à apprendre à votre chiot la propreté.

Mais avant de passer à nos 6 conseils pour apprendre à votre chiot à faire ses besoins où vous le souhaitez, je vous propose de vous lister les principales causes qui font que jusqu’à présent votre chiot n’est pas encore propre.

Les 6 causes qui empêchent votre chien d’être propre

Cause n°1 : Un défaut d’apprentissage

En effet, votre chiot n’a pas encore appris ni compris où devait-il faire ses besoins. Si votre chiot fait toujours ses besoins au même endroit, c’est qu’il est effectivement victime d’un défaut d’apprentissage et qu’il a déterminé un endroit chez vous qu’il considère alors comme ses toilettes.

Cause n°2 : Des difficultés ou une incapacité à se retenir

Et oui, jusqu’aux 6 mois de votre chiot, il est tout à fait normal de retrouver des accidents par ci par là car votre chiot n’a tout simplement pas encore les capacités nécessaires pour se retenir. Il faut donc être patient tout en adoptant une attitude cohérente et respectueuse.

Cause n°3 : Une mauvaise gestion de la frustration

Votre chiot peut effectivement avoir des difficultés à gérer sa frustration, notamment lorsqu’il se retrouve seul. Il n’arrive pas à accepter une situation qui lui est imposée et « évacue » en quelque sorte ce mauvais sentiment à travers des malpropretés. Si c’est le cas de votre chiot, vous pouvez facilement le constater si les malpropretés de votre chiot sont faites en hauteur (sur votre lit ou sur le canapé par exemple) ou en plein milieu de la pièce.

Cause n°4 : Une anxiété liée à la séparation

Votre chiot peut souffrir du trouble de l’anxiété de séparation, vous pouvez facilement remarquer ce trouble car les chiots trop anxieux lorsqu’ils sont seuls auront des selles très molles. Cependant, une anxiété de séparation ne se décèle pas uniquement par le biais des selles de votre chiot, cela s’accompagne de destructions, de vocalises, d’hyper attachement, etc. Si c’est le cas de votre chiot, il faudra revoir tout l’apprentissage de gestion de la solitude et pour ce faire, je vous invite à découvrir ou redécouvrir notre article et vidéo spécialement dédié à l’anxiété de séparation : 

>> Lire aussi : Mon chien stress en mon absence, comment faire ?

Cause n°5 : Une absence trop longue

Nous en parlions précédemment, les chiots peuvent rencontrer des difficultés à se retenir jusqu’à leurs 6 ou 8 mois. Il faut donc respecter leur rythme et surtout leur proposer des sorties régulières afin de ne pas les mettre en situation d’échec lors de l’apprentissage de la propreté.

Cause n°6 : Des problèmes de santé

Si vous constatez que malgré tous vos efforts et malgré les 6 mois passés de votre chiot, ce dernier ne parvient toujours pas à se retenir pour faire ses besoins à l’extérieur, n’hésitez pas à consulter votre vétérinaire pour écarter tout problèmes liés à sa santé et pouvant donc expliquer cette malpropreté persistante.

Nos 6 conseils pour aider son chien à être propre 

Conseil n°1 : La règle la plus importante à respecter est celle du « pas vu, pas pris ». En effet, ne sanctionnez pas votre chiot si vous rentrez chez vous et que la bêtise a déjà été faite. Même si cela peut sembler difficile, prenez sur vous et ne grondez pas votre chiot car, de toute façon, il ne comprendrait pas votre énervement car le chien est un animal qui vit dans l’instant présent, ne l’oubliez pas.

Conseil n°2 : Instaurez une pièce interdite pour que votre chiot s’habitue dès tout petit à votre absence, et cela même lorsque vous êtes encore chez vous. Ainsi, il vivra beaucoup mieux vos réelles absences. N’hésitez pas à consulter notre article/vidéo concernant l’anxiété de séparation : Cliquer iciVous y trouverez toutes les clés pour réussir à faire de vos absences des moments moins anxiogènes pour votre toutou.

Conseil n°3 : Lors de vos absences, n’hésitez pas à réduire son espace un maximum afin que votre chiot ne stresse pas trop. De plus, si vos absences ne durent pas plus de 3 ou 4 heures, vous pouvez mettre votre chiot dans une caisse de transport ou un parc à chiot (après avoir intégré cet espace de manière très positive bien entendu).

Conseil n°4 : Respectez le rythme de votre chiot, et sortez le régulièrement et notamment après un repas, une sieste ou une séance de jeu. En effet, ces moments sont stratégiques car votre chiot aura particulièrement envie de faire ses besoins après ces trois moments là.

Conseil n°5 : Si vous prenez votre chiot sur le fait, vous devez bien entendu réagir ! Montrez lui que ce comportement ne vous convient pas en lui disant fermement « non » par exemple (pas besoin de lui faire des phrases à rallonge car il ne vous comprendra pas) et en l’accompagnant (en le portant si son poids le permet) dehors, à l’endroit où vous souhaitez qu’il fasse ses besoins.

Conseil n°6 : N’ayez pas peur du ridicule, dès que votre chiot fait ses besoins dehors, n’hésitez pas à le féliciter très chaleureusement pour qu’il comprenne que c’est ce comportement que vous souhaitez qu’il adopte au quotidien. En effet, il est beaucoup plus efficace de récompenser un bon comportement plutôt que d’en sanctionner un mauvais.

>> A lire aussi : Adopter un chiot, les 3 conseils indispensables !

Ce qu’il ne fait surtout pas faire !

Pour finir, je vous propose de vous lister ce qu’il faut absolument éviter de faire si vous voulez réussir l’apprentissage de la propreté :

  • Sanctionner votre chiot d’avoir uriné ou déféqué lors de votre absence
  • Nettoyer à l’eau de javel
  • Nettoyer devant lui
  • Lui mettre la truffe dans sa bêtise
  • Lui expliquer par A+B qu’il a mal agit
  • Lui laisser libre accès à toute la maison lors des absences

Pour conclure, je dirais que le maitre mot lorsque l’on parle d’apprentissage chez le chiot, que ce soit pour la propreté, les destructions, les indications de base ou la solitude, c’est LA PATIENCE !

Et oui, si vous voulez aller trop vite, votre chiot sera perdu, il ne vous comprendra pas car vous ne serez pas cohérent. D’autant plus pour l’apprentissage de la propreté, il ne se fait pas en un jour et ce n’est que votre persévérance ainsi que le respect que vous avez envers votre chiot qui paieront.

Vous avez désormais toutes les clés pour parvenir à apprendre la propreté à votre chiot.

>> Demandez votre eBook gratuit spécial chiot : Cliquer ici !

N’hésitez pas à nous témoigner vos différentes expériences à ce sujet en commentaire 🙂

>> Pour plus d’infos, je vous invite à télécharger notre méthode 100% vidéo « Chien Mode d’Emploi » avec un volume dédié exclusivement aux chiots ! Bénéficiez de -50% en cliquant ici !

>> Pour plus de vidéos, abonnez vous à notre Chaine Youtube Nature de Chien, c’est une vidéo par semaine !

Clémentine de Nature de Chien

 

Laisser un commentaire