Comment habituer mon chien à la muselière ?

N'hésitez pas à partager ce post !

Il est important de savoir que la muselière ne rend pas les chiens agressifs, un chien muselé n’est d’ailleurs pas forcément agressif. Dans tous les cas, apprendre à son chien à considérer la muselière positivement est important, voyons comment procéder.

Muselière Baskerville*

Quelle muselière choisir ?

Il existe beaucoup de muselières différentes, en nylon, en plastique, en cuir, etc. Selon Nature de Chien, l’une des meilleure muselière pour habituer son chien à cet objet est la muselière Baskerville (en photo). Cette muselière à plusieurs points forts, dont une attache sécurisée, une ouverture pour permettre au chien de manger et de boire ainsi qu’une matière résistante et souple qui est donc plus confortable pour le chien.

Bien sur les autres modèles peuvent convenir à votre chien, mais dans tous les cas assurez vous de choisir une muselière de la bonne taille, pratique à mettre et confortable pour votre chien.

Comment procéder pour habituer son chien à la muselière ?

Pour habituer son chien à la muselière il est nécessaire de prendre son temps. Il faut proposer à votre chien des séances d’habituation courtes et répétées pour lui permettre d’apprendre par étape et positivement.

Voici les étapes à suivre pour habituer votre chien à porter et aimer sa muselière :

1- A chaque balade ou séance de jeu, mettez la muselière au cou de votre chien afin qu’il associe cet objet à un moment agréable. L’idée est de créer chez lui un conditionnement positif, comme quand votre chien remarque que vous sortez la laisse, cela est synonyme de sortie et donc de plaisir !

2- A la fin de la balade ou de la séance de jeu, proposez une séance d’habituation, de préférence à la maison. Pour cela, commencez par placer une friandise très gourmande dans la muselière (Les muselières Baskerville sont très pratiques pour cet exercice). Votre chien, motivé par la gourmandise, devrait volontairement entrer sa gueule dans la muselière pour manger la friandise, laissez le faire. Laissez le également sortir sa tête de la muselière dès qu’il a récupéré la récompense, ne cherchez donc pas à attacher la muselière dès la première séance.

Recommencez cet exercice plusieurs fois pendant quelques minutes et si possible plusieurs fois par jour.

3- Après quelques séances, vous pourrez commencer à attacher la muselière. Quand vous attachez la muselière, assurez vous que votre chien ne parvienne pas à la retirer avec ses pattes car s’il comprend que cela est possible, il s’empressera de recommencer. Pour cela, il est recommandé que votre muselière ait une attache supplémentaire passant entre les yeux et s’attachant sur le dessus de la tête. De même, n’hésitez pas à inviter votre chien à marcher ou courir avec vous afin qu’il focalise son attention sur vous et se mette en mouvement. Vous pouvez aussi continuer de donner des friandises à travers la muselière. Au bout de quelques secondes, enlevez la muselière et changez d’activité. Répétez cette séance plusieurs fois par jour.

4- Habituez votre chien à porter sa muselière de plus en plus longtemps, cela peut être en balade par exemple.

Astuce sécurité : Si vous avez une muselière qui ferme complètement la gueule de votre chien, ne le laissez jamais muselé en cas de grosse chaleur ou d’activités sportives. Votre chien se ventile en haletant, il est donc indispensable qu’il puisse le faire dans ces moments là.

Dans quels cas museler son chien ?

Beaucoup de maîtres sont réticents à l’idée de museler leur chien, ils peuvent penser que cela n’est pas utile ou que cela rendra leur chien agressif. Or, tous les chiens devraient être habitués à la muselière positivement, par sécurité et par prévention. En effet, si votre chien se blesse, il peut être utile de le museler en urgence chez le vétérinaire et dans ce cas il est toujours préférable que cet outil soit déjà associé positivement par votre chien afin d’éviter un stress supplémentaire.

De même, le port de la muselière est obligatoire pour les chiens de 1er et 2ème catégories.

D’autres situations peuvent amener un chien à devoir être muselé, comme pour certains chiens ayant un instinct de chasse très présent, pour l’habitation avec d’autres animaux comme les chats par exemple.

Conclusion

En résumé, la nécessité de museler un chien peut se présenter sans qu’on ne l’ait souhaité et dans ces cas, il est toujours préférable qu’un travail préalable autour de cet objet ait été effectué.

Vous savez maintenant comment procéder, avec de la patience, de la bienveillance et en vous adaptant à votre chien.

*Crédit Photo Zooplus

Chloé Fesch de Nature de Chien (Formation au métier d’éducateur canin comportementaliste)

 

Laisser un commentaire